Animaux et humains égaux à l'influence des peluches ?

Les doudous du quotidien

Il ne vous aura sûrement pas échappé que nous sommes une grande majorité à gâter nos boules de poils de toutes sortes en leur offrant notamment des jouets divers et variés, dans lesquels se trouvent invariablement des peluches.

En effet, vous aurez sans doute remarqué que nos animaux de compagnie raffolent de poupées de chiffons et autres nounours, qu'ils mordillent et avec lesquels ils dorment volontiers. Vous observerez un certain parallèle entre ces deux adorables clichés, n'est-ce pas ?

Pourquoi une peluche ?

Parmi tous les jouets que l'on puisse trouver, la peluche est sans nul doute la seule à procurer le côté doux et rassurant, recherché aussi bien par les animaux que par les humains. Elle est également très pratique pour servir de doudou car on ne craint pas de se blesser en s'endormant à ses côtés, que l'on soit chiot ou nourrisson ou même un peu plus âgé !

Il existe des sites spécialisés pour trouver la peluche idéale.

La dimension olfactive

De tous les sens que l'on possède, il est celui qui est le plus stimulé durant les premières années de notre vie et reste un des sens que l'on peut apprendre à développer le mieux. Le succès des peluches s'explique notamment par le fait que, celles-ci étant fabriquées de tissus et autre coton en tous genres, ce type de matière retient les fragrances, comme chacun le sait.

Une odeur peut évoquer une personne, un souvenir. C'est pour cela que les chiens adorent se coucher sur une couverture imprégnée de l'odeur de leur maître (technique pour rassurer votre chiot la nuit), ils se sentent ainsi en confiance. De même, les bébés trouveront plus facilement le sommeil si leur peluche porte les traces du parfum corporel de leurs parents (papa autant que maman !)

Pourquoi une telle similitude ?

Effectivement, cette grande ressemblance de réactions aurait de quoi troubler... cependant la cause en est tout simplement une gémellité du fonctionnement des récepteurs sensoriels du cerveau des humains et des animaux...

La légende urbaine qui voudrait donc que l'odorat de nos boules de poils soient plus développé que le nôtre semble alors totalement infondée !

Selon nombre d'études à ce sujet, un nez vaut bien une truffe...

En l'occurrence, ce ne serait pas seulement la taille de la zone cérébrale impliquée dans l'odorat qui entrerait en jeu, mais surtout le nombre de neurones impliqués dans le traitement de l'information issue de ce bulbe olfactif.

Pourtant, l'analyse du génome de la souris a montré qu'elle dispose de près de 1000 différents types de récepteurs membranaires activés par les odeurs, contre seulement 400 pour l'être humain. Alors à quel chiffre faut-il se fier : au nombre de gènes impliqués, ou au nombre de neurones mis en jeu ?

Une certitude cependant : le déclin de l'odorat fait partie intégrante du vieillissement cérébral, et peut aussi annoncer des problèmes de mémoire et des maladies neurologiques comme Alzheimer ou Parkinson.

La peluche a tout bon !

Elle incarne définitivement le jouet idéal et réconfortant, qui stimulera votre animal, et vous êtes bien placés pour en reconnaître les bienfaits puisque vous en bénéficiez aussi !

Vous trouverez toutes les peluches les plus réconfortantes sur peluches-animaux.fr

La rédaction Itandi
21/06/2019

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »