Votre Assurance Auto à partir de 12€*

Assurance auto pour chômeur : Laquelle choisir ?

Le fait d'être au chômage est souvent synonyme d'une baisse importante des revenus. Il est alors important de bien gérer ses dépenses pour réussir à vivre convenablement. D'autant plus que les obligations restent les mêmes qu'en étant salarié, notamment pour l'assurance auto. Malheureusement, celle-ci est souvent plus chère pour une personne au chômage, étant donné que le risque d'impayé est élevé.

Nous vous expliquons comment réduire la prime de votre assurance auto en tant que chômeur.

conducteur qui a une assurance auto pour chômeur

Situation de chômage : quel impact sur l'assurance auto ?

Si vous vous retrouvez au chômage, votre situation est inévitablement plus précaire que lorsque vous travailliez. Malheureusement, cette situation peut arriver pour plusieurs raisons, que ce soit une démission, un licenciement économique ou un arrêt du travail pour cause de maladie ou situation familiale exceptionnelle.

Les dépenses courantes peuvent alors devenir un problème pour le chômeur qui doit essayer de faire des économies dans plusieurs domaines, notamment l'assurance auto.

En effet, celle-ci reste obligatoire, que vous soyez au chômage ou non, du moment que vous conduisez un véhicule à moteur. Or, en étant chômeur, vos revenus baissent du fait que vous ne perceviez plus votre salaire.

Bien que certains revenus secondaires puissent compléter vos ressources, comme les loyers d'un logement en location, ils ne suffisent souvent pas à combler le manque.

Or, l'assurance auto est souvent plus chère pour une personne en situation de chômage, ce qui peut induire des difficultés de paiement. Nous vous rappelons que le minimum obligatoire est l'assurance au tiers, qui prévoit une garantie responsabilité civile.

Celle-ci permet d'indemniser les tiers, auxquels vous pourriez causer des dommages corporels ou matériels. Elle ne comprend donc aucune garantie pour vos propres dommages, qui pourraient eux aussi vous coûter cher en cas de sinistre.

↑ Sommaire

Quel est le prix d'une assurance auto pour un chômeur ?

En théorie, il ne devrait pas y avoir de différence de prix entre une assurance auto pour un chômeur et une pour une personne qui travaille. Toutefois, les assureurs ont tendance à appliquer une surprime, qui relève d'une certaine discrimination, pourtant interdite par la loi dans d'autres situations.

Néanmoins, les assureurs justifient cette augmentation par 2 raisons :

  • Un chômeur utilise davantage son véhicule : surtout pour chercher un emploi et déposer des candidatures. L'augmentation du temps passé au volant induirait alors un risque supplémentaire d'accident pour l'assureur. Et ce, même si le véhicule n'est plus utilisé pour aller au travail ;
  • Le fait d'être au chômage induit une baisse des revenus : or cette baisse des ressources implique un risque plus élevé de non-paiement des cotisations.

Ce sont ces risques plus élevés qui, d'après les assureurs, justifient l'augmentation de la prime d'assurance. Appliquer une surprime est également un moyen pour les compagnies de dissuader un conducteur de s'assurer auprès d'elles, afin d'éviter ce risque important.

↑ Sommaire

Quelle assurance auto choisir quand on est au chômage ?

Il n'existe pas d'assurance auto conçue spécialement pour les chômeurs. En plus de l'augmentation de la prime, cela doit donc vous inciter à trouver des solutions pour diminuer votre prime.

Comme n'importe quel conducteur, vous pouvez choisir entre 3 formules : tiers, tiers amélioré et tous risques. En complément de ce choix, vous pouvez adopter les solutions suivantes pour diminuer vos cotisations :

  • Choisir une assurance auto au kilomètre : si vous ne parcourez plus beaucoup de kilomètres en étant au chômage, vous pouvez choisir cette formule qui vous permet de faire de grosses économies sur la prime, en contrepartie d'une limitation de votre kilométrage annuel ;
  • Changer le type de trajet dans votre contrat : étant donné que vous n'allez plus travailler, vous pouvez changer vos trajets domicile-travail en trajets privés. Cela réduira un peu votre prime ;
  • Diminuer votre niveau de couverture : si vous êtes en tous risques, vous pouvez par exemple passer à une formule au tiers ou intermédiaire. Ainsi, vos cotisations diminuent. Par contre, vous serez moins bien couvert, nous vous conseillons de n'utiliser cette solution que si vous estimez que certaines garanties ne vous sont plus utiles.

Quoi qu'il en soit, n'essayez pas de cacher votre situation de chômage à votre assureur. C'est un changement de situation que vous devez déclarer, sans quoi vous risquez de subir une déchéance de garanties, voire la résiliation de votre contrat.

En termes de formalités, vous avez 3 mois pour faire votre déclaration par courrier recommandé avec avis de réception. Certaines compagnies proposent de signaler ce changement directement en ligne sur l'espace client ou en envoyant un mail à votre conseiller.

↑ Sommaire

Le chômage est-il un motif de résiliation de l'assurance auto ?

Vous avez la possibilité de résilier votre assurance auto si vous estimez que vous payez trop cher ou que vous n'êtes pas assez bien couvert. Pour ce faire, vous devez attendre la 1re échéance de votre contrat et résilier en respectant un délai de préavis de 2 mois.

Pour rappel, l'assureur a l'obligation de vous envoyer un avis d'échéance en indiquant la date limite de résiliation au moins 15 jours avant cette dernière. S'il ne le fait pas, vous pouvez résilier à tout moment après la date d'échéance.

Si cela fait plus d'1 an que vous avez souscrit votre assurance, vous pouvez résilier quand vous le souhaitez grâce à la loi Hamon. Vous n'avez même pas besoin de justifier votre choix.

Après un licenciement ou n'importe quelle rupture de contrat qui ouvre droit au chômage, vous pouvez vouloir résilier votre contrat. En effet, celle-ci est peut-être devenue trop chère pour vous suite à votre baisse des revenus.

Le chômage constitue un changement de situation, qui modifie le risque initialement couvert. De ce fait, que vous soyez dans la 1re année de votre contrat ou non, vous pouvez demander à mettre un terme au contrat.

Vous devez d'abord prévenir votre assureur de ce changement de situation par lettre recommandée sous 15 jours. Ce dernier pourra alors vous proposer de continuer à vous couvrir avec une augmentation de la prime, mais vous pouvez refuser et demander la résiliation.

🚨 Important : quel que soit le moment où vous souhaitez résilier votre contrat, si vous conservez votre véhicule, vous devez le couvrir au minimum avec une garantie responsabilité civile.

Vous devez donc trouver une nouvelle assurance auto, de préférence avant de résilier l'actuelle, afin qu'elle prenne le relais et que vous soyez toujours couvert.

D'ailleurs, sachez que, dans le cadre de la loi Hamon, vous pouvez demander à votre nouvel assureur de s'occuper des démarches de résiliation. Ainsi, il mettra la date d'effet de ce nouveau contrat en même temps que la date de résiliation de l'ancien.

Pour trouver votre nouvelle assurance auto pour chômeur, vous pouvez passer par un comparateur en ligne. Ainsi, vous pourrez choisir la meilleure couverture au prix le plus bas.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 15/07/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Votre Assurance Auto à partir de 12€* 👍