Assurance Jet Ski : obligations, garanties, prix et devis

Nombreux sont les touristes et adeptes de sports nautiques qui apprécient faire du jet-ski. Le jet ski est une activité à sensations fortes, qui reste dangereuse. En été, les accidents, parfois mortels, sont nombreux, sans parler des vols qui sont courants. Pour vous prémunir contre ces risques, vous pouvez alors souscrire une assurance jet ski. Mais, est-elle obligatoire ? Quelles sont les garanties ? Que choisir en cas de location de jet ski ? Voici notre guide.

jet ski en mer couvert par une assurance

Quelles sont les conditions pour conduire un jet ski ?

Pour pouvoir utiliser un jet ski, il suffit d'avoir (16) seize ans et d'être titulaire d'un permis bateau valide. Le type de permis va dépendre de la puissance indiquée du moteur du jet ski et de la zone de navigation dans laquelle vous envisagez de conduire (lac, fleuve, mer). Le plus souvent ce sera un permis plaisance, avec une option côtière si votre jet ski a plus de 6 chevaux.

Toutefois, il existe une dérogation qui permet aux enfants et aux adultes de pratiquer le jet ski sans permis s'ils font une initiation, un baptême ou une sortie qui reste supervisée et encadrée par un professionnel agréé et disposant de tous les diplômes nécessaires.

Sachez aussi que la carte de navigation doit être à votre nom si vous êtes le conducteur.

Pour conduire un jet ski, vous devez également respecter les règles suivantes :

  • S'équiper d'un équipement adapté de sécurité ;
  • Conduire seulement durant la journée (conduire un scooter des mers est interdit la nuit) ;
  • Ne pas dépasser les 5 nœuds, soit environ 10 km/h ;
  • Naviguer dans les chenaux prévus à cet effet et ne pas s'éloigner de la côte de plus de 2 milles (3,7 km) pour les jet skis à bras et 6 milles (9,7 km) pour les jet skis à selle.

Est-il obligatoire d'assurer un jet ski ?

Vous n'avez pas l'obligation d'assurer un jet ski, à l'inverse des véhicules terrestres à moteur, tels qu'une moto ou une voiture. Et ce, que ce soit sur l'eau, lorsque votre machine est garée dans votre garage ou lorsque vous la transportez.

De ce fait, si vous vous faites contrôler, vous ne vous exposez à aucune amende si vous n'êtes pas assuré.

🚨 Attention : Toutefois, en cas d'incident, vous devrez payer les dommages causés ou subis. Quelle que soit la puissance du jet ski ou votre niveau d'expérience, l'assurance reste le meilleur moyen d'être en sécurité.

La grande majorité des personnes qui possèdent un jet ski décident de souscrire une assurance pour se prémunir contre les risques inhérents au jet-ski ou à leur conduite.

Une assurance est en réalité indispensable, car vous risquez de causer des dommages corporels ou matériels à autrui, lors de la conduite de votre scooter des mers. De plus, cette activité est une pratique assez dangereuse, les risques de blessures suite à une collision, un choc ou une chute étant importants.

En cas d'accident, par exemple si vous percutez un rocher, votre machine pourrait subir d'importants dégâts, en sachant que le prix d'un jet ski peut aller de 5000€ à 25000€. Pour toutes ces raisons, assurer votre jet ski est essentiel.

💡À savoir : à moins que votre jet ski fasse moins de 6 cv, vous ne pourrez pas assurer votre machine sans permis bateau, puisque ce document justificatif vous sera demandé à la souscription.

Quelles sont les garanties de l'assurance jet ski ?

Si vous pratiquez le jet ski en club et que vous disposez d'une licence, vous serez assuré au tiers pour votre activité sportive. Ce qui signifie que vous serez couvert au titre de la responsabilité civile.

Bien que l'assurance jet ski soit optionnelle, c'est une couverture multirisque, qui vous protège contre une multitude de types de sinistres, en vous conférant plusieurs garanties. Elle est totalement personnalisable, puisque vous avez le choix entre plusieurs niveaux de garanties, options et périodes de protection (ex : au mois, à l'année, etc.).

Cette assurance ne couvre pas que votre jet ski, elle couvre votre personne et peut s'étendre au transport de votre machine jusqu'au lieu de pratique, c'est la garantie déplacements terrestres.

Lorsque vous souscrivez votre assurance jet ski, vous devez d'abord sélectionner une formule, parmi celles que propose votre assureur. La plupart du temps, vous aurez le choix entre 3 niveaux de couverture, plus ou moins complets en matière de garanties et plus ou moins chers.

Vous pourrez ensuite choisir des options pour augmenter l'étendue de votre couverture. Voici en général les garanties que vous pourrez trouver :

  • La RC (responsabilité civile) : pour couvrir les dommages causés aux tiers ;
  • Les frais de retirement : qui permet la prise en charge des frais de récupération et de destruction du jet ski en cas de naufrage ;
  • Les frais de sauvetage et de recherche en mer : c'est-à-dire les frais de secours et les frais médicaux en cas d'accident ;
  • La garantie accident individuelle : elle prend en charge les frais d'hospitalisation ou les soins médicaux en cas d'accident;
  • La garantie vol ;
  • La garantie dommages matériels : vous serez couvert pour les dommages matériels subis par votre machine, même si vous êtes responsable ;
  • La garantie incendie ;
  • La garantie transport routier et remorque ;
  • La protection juridique ;
  • La garantie des effets personnels.

Certains contrats de prévoyance prévoient également un capital accident. En général, les assureurs proposent au moins une formule d'entrée de gamme avec une garantie responsabilité civile et une formule tous risques avec une garantie personnelle du conducteur, une garantie vol et une garantie incendie.

Quoi qu'il en soit, vérifiez toujours le montant des franchises, le taux de vétusté et les exclusions de votre contrat avant de souscrire.

Que fait l'assurance en cas de vol de jet ski ?

Du fait de leur valeur élevée, le vol est l'un des problèmes qui impactent le plus les jet skis, et ce même si vous conservez votre machine dans un endroit sûr comme un garage ou un hangar pendant l'hivernage.

C'est pourquoi, les assureurs appliquent souvent un taux de vétusté élevé, ce qui signifie que votre jet ski perdra beaucoup de valeur chaque année. Ce taux correspond à un pourcentage qui minore la valeur d'achat de votre engin.

Par conséquent, en cas de vol, vous ne serez indemnisé qu'à hauteur de la valeur réelle du bien, soit celle calculée par l'assureur en appliquant le taux de vétusté.

Par exemple : Si un contrat prévoit un taux de vétusté de 20 % la première année et que le jet-ski se fait voler pendant cette période, la valeur d'indemnisation du jet-ski ne sera que de 80% de sa valeur d'achat en cas de vol.

💡 À savoir : certaines compagnies refusent d'assurer un jet ski de plus de 10 ans contre le vol ou d'autres sinistres.

Comment fonctionne l'assurance jet ski au mois ?

Lorsque vous souscrivez une assurance pour votre jet ski, vous pourrez choisir la périodicité de cette couverture, en fonction de l'utilisation que vous en faites. Vous aurez alors le choix entre :

  • Une assurance pour l'année : la totalité des garanties s'appliquent toute l'année ;
  • Une assurance dite "saisonnière" : une partie des garanties ou toutes sont suspendues pendant une période donnée, lors de l'hivernage.

Le jet ski est une activité plutôt considérée comme saisonnière. C'est pourquoi les assureurs proposent des offres saisonnières, dont la prime est plus faible, mais avec laquelle votre engin ne sera pas couvert pendant plusieurs mois tout au long de l'année. Or, il reste sujet aux dégâts matériels ou au vol, même s'il est protégé dans un hangar à bateau ou chez vous.

💡À savoir : si vous stockez votre jet ski dans votre garage pendant l'hivernage, votre assurance multirisque habitation peut le couvrir contre le vol. N'oubliez pas de lire et vérifier les CGV de votre contrat sur ce sujet.

C'est donc à vous de choisir la durée de couverture qui vous convient, en fonction de la valeur de votre jet ski, du lieu d'hivernage et de vos habitudes d'utilisation. Sachez que certaines compagnies proposent une couverture minimale à l'année (vol et incendie) et des garanties optionnelles qui s'appliquent uniquement pendant la période de pratique à flot.

Ainsi, vous pouvez faire diminuer le montant de la prime tout en conservant une couverture de qualité quand vous en avez vraiment besoin.

Location de jet ski : quelle assurance choisir ?

Le jet ski est une activité estivale disponibles dans plusieurs stations balnéaires en France et dans d'autres pays étrangers. C'est pourquoi, en été, les touristes sont nombreux à essayer cette activité.

Si vous louez un tel engin à un professionnel en France, vous n'aurez pas besoin de posséder un permis bateau pour une pratique occasionnelle, à condition d'être encadré par un moniteur diplômé. Dans cette situation, vous serez couvert par une assurance jet ski, comprise dans le prix de la location, qui comprend au minimum une garantie responsabilité civile.

Le plus souvent, vous ne serez pas couvert pour les dommages corporels que vous pourriez subir, ni pour les dommages matériels que vous pourriez causer à l'engin. Toutefois, le loueur peut vous proposer plusieurs formules et niveaux de couvertures.

💡 À savoir : Il faut toujours vérifier que la location d'un jet ski comprend une couverture en assurance. En effet, certains pays disposent de règles moins strictes et les assurances ne sont pas toujours de mises. Attention donc à bien vérifier que vous ne serez pas tenu pour responsable unique en cas de problème.

Quelle assurance souscrire pour un jet ski de plus de 10 ans ?

Les jet skis de plus de dix ans sont considérés comme des machines anciennes. Pour leur assurance tout dépend de votre assureur. Toutefois, bien souvent ces engins sont jugés trop vétustes pour être couverts par une garantie vol ou une garantie dommages matériels.

Ces engins doivent donc généralement se limiter à une assurance minimale avec quelques garanties complémentaires.

Cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas assurer votre jet ski de plus de 10 ans, seulement que vous devrez vous restreindre à un contrat moins complet. L'assurance tous risques étant généralement exclue pour ce type d'engin ancien.

Quelles sont les exclusions d'un contrat d'assurance pour jet ski ?

Les exclusions sont les situations ou les sinistres pour lesquels les garanties ne se déclencheront pas. Tous les contrats d'assurance jet ski en prévoient. Elles peuvent concerner une garantie spécifique ou être d'ordre général et s'appliquer pour toutes les garanties.

Le plus souvent, les assurances jet ski excluent :

  • Les locations d'engin entre particuliers ;
  • Les jet skis de compétition ;
  • Les jet skis à bras : puisqu'ils sont principalement utilisés pour la pratique du freestyle et du freeride. Les engins à bras sont dans la pratique considérés comme plus dangereux qu'un jet ski à selle. C'est pourquoi ils sont souvent exclus des contrats d'assurance jet ski classiques. Pour assurer une telle machine, vous devrez souscrire une assurance spécifiquement dédiée aux jet ski à bras. Vous pourrez alors profiter des mêmes garanties, mais le prix sera plus élevé ;
  • Les jet skis dits de pavillon étranger.

Pour ces cas, vous devrez souscrire une assurance spécifique si vous souhaitez les couvrir.

Quel est le prix d'une assurance jet ski ?

Le prix d'une assurance jet ski dépend de la formule que vous voulez souscrire, des options dont vous avez besoin et de la valeur d'achat de votre jet ski. Le tarif est calculé par votre assureur en fonction du risque que vous représentez et des garanties que vous avez choisies.

Sachez que certains éléments peuvent faire augmenter le montant de votre prime :

  • Le type de jet ski : le jet ski à bras vous coûtera plus cher qu'un jet ski à selle ;
  • Le lieu de navigation : il influe aussi sur le montant de votre prime ;
  • Le modèle de l'engin : plus il est récent et puissant, plus sa valeur est élevée, par conséquent le prix sera lui aussi plus élevé ;
  • La garantie transport routier et remorque : si vous assurez le remorquage et le transport de votre engin, le prix sera plus élevé.

Voici un tableau qui vous permettra de vous donner un ordre d'idée du prix à payer pour une assurance jet ski :

Type de formule

Valeur du jet ski

Garanties

Coût de l'assurance

Offre basique

Toutes valeurs

Responsabilité civile, garantie défense & recours, couverture des frais de retirement

Environ 80€ / an

Offre intermédiaire

De 0 à 12000€

Frais de sauvetage, frais de recherche, garantie incendie, dommages + garanties de l'offre basique

Environ 200€ / an

Plus de 12000€

Environ 350€ / an

Offre maximale

De 0€ à 12000€

Garanties de l'offre intermédiaire + garantie vol

Environ 400€ / an

Plus de 12000€

Environ 600€ / an

En ce qui concerne les garanties supplémentaires (options), les prix varient d'un assureur à un autre. Néanmoins, voici une liste des prix moyens généralement observés :

Option

Coût par an

Sauvetage et recherche

Environ 40€

Valeur à neuf (les 6 premiers mois)

Environ 30€

Dommage à la remorque

Environ 40€

Sécurité nautique du conducteur

Environ 20€

Quoi qu'il en soit, les prix varient en fonction de vos besoins, de votre engin et de la compagnie d'assurance. La solution pour trouver un tarif d'assurance jet ski qui vous convient est d'utiliser un comparateur en ligne.

Comment obtenir un devis d'assurance jet ski ?

Pour souscrire une assurance jet ski, vous pouvez vous tourner vers un assureur généraliste ou un assureur spécialisé. Le principal étant de mettre en concurrence plusieurs devis pour obtenir le meilleur prix.

Toutefois, tous les assureurs ne proposent pas d'assurance pour les scooters des mers. Si votre compagnie habituelle n'en vend pas, vous devrez souscrire ailleurs. Vous ne pourrez alors pas faire jouer une éventuelle ancienneté ou la possession de plusieurs contrats pour faire baisser le prix et il ne vous restera plus qu'à comparer les offres.

Obtenir un devis sur notre comparateur d'assurances est très simple. Il vous suffit de remplir quelques informations sur un formulaire, qui concernent principalement votre jet ski (année, valeur, puissance).

Notre outil se chargera ensuite de vous proposer les assurances jet ski les moins chères du marché. N'oubliez pas de comparer les garanties, les franchises et les exclusions en plus du prix pour choisir votre contrat.

Vous pourrez ensuite souscrire votre assurance directement en ligne, en poursuivant sur le site de l'assureur ou en demandant l'aide d'un conseiller. Vous pourrez aussi demander à recevoir le devis par mail si vous souhaitez réfléchir avant de vous engager.

Si vous faites partie d'un club pour la pratique de votre activité, vous serez en général couvert par une garantie responsabilité civile. Toutefois, rien ne vous empêche de comparer plusieurs devis pour trouver une couverture plus complète et pas chère, qui répond à vos besoins. Vous pourriez par exemple vouloir couvrir votre machine contre le vol, l'incendie ou pour le transport.

Alexandre Lamour
06/07/2021

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »