Devis Assurance Dépendance


Réponse rapide

Tarifs transparents

Données protégées

Assurance Dépendance : fonctionnement, tarif, conditions et devis

Bien que l'âge moyen de décès ne cesse de reculer, le nombre de personnes en situation de dépendance augmente en France. Or, la dépendance coûte cher à la personne concernée et à ses proches, et ce quelle qu'en soit la cause (maladie, accident, etc.). Pour vous préparer à cette éventualité et protéger financièrement votre famille, vous pouvez souscrire une assurance dépendance. Tour d'horizon de vos questions à ce sujet.

infirmière tenant le mains d'une patiente dépendante

Qu'est-ce qu'une assurance dépendance ?

L'assurance dépendance est un contrat de prévoyance qui a pour objectif de prévenir les risques liés à la personne. Cette couverture vous permet de prévenir l'éventualité où vous connaîtriez un jour une perte d'autonomie, comme beaucoup de personnes après 80 ans, malheureusement.

Le principe est simple : dès la souscription vous payez une cotisation mensuelle à l'assureur. En échange de quoi, ce dernier vous garantit qu'il vous versera un capital et/ou une rente viagère, si vous êtes un jour en situation de dépendance (légère, partielle ou totale). Ainsi, vous pourrez faire face aux conséquences financières importantes d'une dépendance.

Il est tout à fait possible que ce risque ne se produise jamais. Dans ce cas, comme pour tous les contrats de prévoyance, les cotisations auront été versées à fonds perdus. Toutefois, ce point est à relativiser, puisque certaines compagnies proposent une option anti fonds perdus. C'est-à-dire que si l'assuré décède sans jamais avoir été dépendant, ses proches percevront un capital calculé sur la base des sommes versées.

Toutes les compagnies d'assurance n'ont pas la même définition de la dépendance. Certaines se basent sur la grille AGGIR, d'autres sur le barème AVQ (actes de la vie quotidienne).

Néanmoins, en général l'assuré est considéré comme dépendant lorsqu'il ne peut plus effectuer seul 2 ou 3 actes de la vie courante, tels que se déplacer, s'habiller ou se nourrir.

Pourquoi souscrire une assurance dépendance ?

Bien qu'elle ne soit pas obligatoire, l'assurance dépendance est vivement recommandée, en particulier pour les personnes qui souffrent d'une affection de longue durée ou d'une maladie préexistante.

Si c'est votre cas, sans cette assurance vous devrez assumer seul les conséquences d'une perte d'autonomie. Vos proches pourront également en pâtir si vos revenus ne sont pas suffisants.

Les montants des retraites étant assez faibles, nul doute qu'une rente ou un capital serait un complément financier nécessaire en cas de situation de dépendance.

Même si la perte d'autonomie concerne davantage les personnes de plus de 80 ans, elle peut survenir bien avant, notamment si vous avez un accident. Or, la dépendance coûte très cher, et ce quel que soit son degré et la solution choisie, maintien à domicile ou Ehpad.

En établissements spécialisés ou en Ehpad le coût moyen mensuel est de 2000€ et peut monter jusqu'à 3 000 ou 4 000 €. De la même façon, le maintien à domicile coûte en moyenne 1 800 € par mois, avec des fourchettes hautes à 2 500 €.

Comme vous pouvez le voir, le maintien à domicile ne coûte pas beaucoup moins cher que le placement en Ehpad. C'est principalement dû au fait que la personne en situation de dépendance devra aménager sa résidence en conséquence (monte escalier, lit médicalisé) et être assistée tous les jours par un personnel aidant (infirmier, aide ménagère).

💡 Bon à savoir : l'État a mis en place une aide via le Conseil Général : l'APA (allocation personnalisée d'autonomie), dont le montant est plus ou moins important en fonction du niveau de dépendance (selon la grille AGGIR). En moyenne, l'aide est aux alentours de 500 € par mois, elle peut être plus élevée pour les personnes les plus gravement atteintes.

L'assurance dépendance s'avère alors être un complément indispensable pour financer les conséquences d'une dépendance.

À quel âge souscrire une assurance dépendance ?

L'âge minimum pour souscrire une assurance dépendance varie entre 18 ans et 50 ans, en fonction des compagnies d'assurance. Dans la réalité, les souscripteurs qui ont moins de 40 ans à la souscription sont peu nombreux.

De la même manière, l'âge maximum dépend du contrat, le plus souvent il est de 75 ans. Certaines compagnies proposent de s'assurer après 75 ans, voire à 80 ans, mais ces assurances sont rares et plus chères.

Votre âge est un paramètre important pour l'assurance dépendance, et ce pour 2 raisons principales. Tout d'abord parce qu'il vous permet d'estimer la période pendant laquelle vous allez cotiser jusqu'à une éventuelle perte d'autonomie.

Ensuite, parce que c'est un critère pris en compte par les assureurs pour calculer votre prime, un des plus importants avec votre état de santé et le niveau de rente souhaité. L'âge impacte également les formalités de souscription, qui seront plus ou moins légères.

En ce qui concerne le prix, plus vous êtes jeune à la souscription, plus la prime mensuelle est basse. Cette dernière n'est pas progressive, ce qui signifie qu'elle est déterminée à la souscription et qu'elle n'évoluera pas par la suite. Elle pourra seulement être revalorisée en fonction de l'indice choisi par la compagnie d'assurance.

L'âge idéal de souscription d'après l'Association française de l'assurance est de 50 ans. L'âge moyen en réalité est de 50 - 60 ans.

Il est déconseillé de souscrire trop jeune, car vous devrez cotiser pendant plus longtemps. À moins que vous n'ayez souscrit une option prévoyant le versement d'un capital à vos proches si la dépendance ne vous atteint jamais, vous aurez dépensé des sommes importantes à fonds perdus.

La seule situation pour laquelle souscrire plus jeune est une solution intéressante est lorsque vous êtes atteint d'une ALD ou d'une maladie déclarée. En effet, si vous attendez trop, vous pourriez subir une majoration de prime ou l'assurance pourrait vous être refusée.

Comment souscrire une assurance dépendance ?

Pour souscrire une assurance dépendance, vous pouvez vous tourner vers différents organismes :

Vous pourrez alors souscrire en ligne ou en agence. Les documents demandés varient en fonction de l'assureur, mais en général vous devrez fournir une pièce d'identité, un formulaire de souscription, un RIB et parfois des documents médicaux.

En général, si vous avez moins de 50 ans, une simple déclaration de votre état de santé suffira. Au-delà, l'assureur pourrait vous demander de remplir un questionnaire médical. Il s'agit de quelques questions qui lui permettent de cerner le risque que vous représentez.

Vous devrez alors mentionner vos éventuels problèmes de santé, traitements médicaux et vos antécédents de santé. Attention une fausse déclaration ou une omission sur le questionnaire médical peut provoquer la nullité du contrat.

Si vous avez plus de 65 ou 70 ans (selon la compagnie), un examen médical pourra vous être demandé par l'organisme d'assurance.

Si vous souffrez d'un problème de santé avéré ou d'une affection de longue durée, l'assureur pourra appliquer une surprime ou refuser de vous assurer.

✍️ À retenir : en souscrivant, n'oubliez pas qu'un délai de carence (période pendant laquelle les garanties ne sont pas actives) est souvent appliqué pour cette assurance. Sa durée varie entre 1 an et 3 ans et le plus souvent il ne s'applique pas si la perte d'autonomie est due à un accident.

Quelle est la durée de cotisation de l'assurance dépendance ?

L'assurance dépendance est une prévoyance viagère. Cela signifie que vous payez vos cotisations jusqu'à ce que le risque assuré survienne, soit la dépendance dans ce cas.

Il existe alors 2 cas possibles :

📣Pour rappel : certaines compagnies proposent une option anti fonds perdus qui vous permet de ne pas perdre toutes vos cotisations si le risque ne survient jamais.

Si vous arrêtez de verser vos cotisations après quelques années, souvent 8 à 10 ans (selon le contrat), vous pourrez profiter de prestations réduites. Cela signifie que vous percevrez une rente plus basse en cas de perte d'autonomie, c'est ce qu'on appelle une mise en réduction du contrat.

🚨 Attention : si vous arrêtez de payer vos cotisations avant un certain moment défini dans le contrat, vous ne serez plus couvert et ne percevrez aucune rente en cas de sinistre.

Sachez que les cotisations de l'assurance dépendance n'évoluent pas avec le temps ou avec l'âge, elles peuvent seulement être revalorisées chaque année selon un indice défini par l'assureur. Par exemple, elles peuvent suivre l'évolution du taux d'inflation. Néanmoins, cette revalorisation doit être mentionnée et prévue dans le contrat.

Comment fonctionne l'assurance dépendance ?

L'assurance dépendance est un contrat de prévoyance modulable. À la souscription, vous devrez notamment choisir :

Le fonctionnement de la rente est assez simple : si la dépendance est un jour constatée (selon les critères de l'assureur définis dans le contrat), vous percevrez 100 % de la rente en cas de dépendance totale et 50 % en cas de dépendance partielle (si vous aviez couvert ce risque).

Tout l'intérêt de cette rente viagère qui sera versée jusqu'à votre décès est qu'elle vous permet de financer chaque mois les dépenses auxquelles vous devez faire face (paiement de l'Ehpad par exemple).

La rente touchée de cette manière n'est pas soumise à l'impôt sur le revenu. Elle peut d'ailleurs compléter les autres sommes perçues, telles que votre pension de retraite, l'APA et d'autres aides. Votre contrat peut également inclure un capital d'installation, qui vous permet de financer les premières dépenses auxquelles vous devez faire face.

Certains contrats prévoient le versement d'un capital de plusieurs milliers d'euros (ou dizaine de milliers d'euros, selon ce que vous avez choisi) en remplacement de la rente. Il permet par exemple d'aménager votre domicile si vous ne souhaitez pas aller en établissement spécialisé. Toutefois, comme le capital est versé en totalité en une seule fois, il ne vous permet pas de payer vos dépenses sur le long terme.

En plus de la rente ou du capital, plusieurs compagnies proposent des garanties d'assistance dans votre assurance dépendance. Les modalités et le détail de ces garanties varient d'un assureur à un autre, mais vous pourriez trouver les suivantes :

Souvent, en cas d'hospitalisation, vous pouvez également bénéficier d'une aide administrative. Un accompagnement pourra aussi être prévu pour trouver un établissement spécialisé ou pour aménager le domicile.

Les prestations d'assistance peuvent également concerner l'aidant, telles que la garantie repos de l'aidant, qui prend en charge un séjour en établissement spécialisé pour le dépendant, afin que l'aidant puisse se reposer quelques jours.

Qu'est-ce que le label GAD pour l'assurance dépendance ?

Le label GAD est, dans un certain sens, un gage de qualité pour l'assurance dépendance. Créé par les compagnies d'assurance, c'est un engagement qui vise à renforcer la transparence de l'information dans l'intérêt de l'assuré.

L'objectif principal étant d'améliorer la prise en charge de la dépendance. 9 points sont mentionnés et doivent être respectés pour obtenir ce label, voici les 4 principaux :

Plusieurs contrats d'assurance dépendance respectent désormais ces règles, le label étant délivré par un organisme relié à la FFA.

Comment le tarif d'une assurance dépendance est-il calculé ?

Le tarif de l'assurance dépendance est en réalité assez raisonnable, surtout si vous souscrivez votre contrat tôt (aux alentours de 50 ans).

Les assureurs calculent le montant de la cotisation en se basant sur 3 critères principaux :

Comme nous l'avons dit précédemment, le montant des cotisations est défini à la signature et n'évoluera pas avec votre âge. Par conséquent, plus vous souscrivez jeune, moins la cotisation sera élevée. Toutefois, faites attention à ne pas souscrire votre contrat trop tôt, car vous risquez de payer une cotisation sur une très longue durée.

✍️ Par exemple, si vous souhaitez une rente de 1200 € :

Bien entendu, le coût de votre assurance dépendance dépend aussi beaucoup de la compagnie que vous avez choisie, il peut alors être intéressant de comparer les offres avant de vous engager avec un assureur.

✍️À retenir : souvent, si vous souscrivez en couple, la cotisation de votre conjoint ou la vôtre pourra bénéficier d'une réduction de l'ordre de 15 à 20 %.

Comment obtenir un devis d'assurance dépendance ?

Les acteurs sur le marché de l'assurance dépendance sont nombreux. Vous pourrez alors trouver des offres des banques (qui font de l'assurance), des mutuelles, des assureurs traditionnels et des organismes de prévoyance. Toutefois, toutes les offres ne se valent pas.

Il est fort probable que vous commenciez par demander un devis à votre assureur ou banquier habituel. Néanmoins, il est fortement conseillé de ne pas s'arrêter à 1 ou 2 devis, au risque de louper une meilleure offre d'assurance dépendance.

Il est très simple de faire un comparatif entre plusieurs devis, notamment en utilisant un comparateur d'assurances dépendance.

En nous fournissant quelques informations, notre outil réalise des simulations personnalisées à votre place et sonde le marché pour vous. Les principaux éléments à nous transmettre sont les suivants :

Ensuite, vous n'avez plus qu'à comparer les devis d'assurance dépendance pour trouver celui qui vous convient le mieux.

Comment comparer plusieurs devis d'assurance dépendance ?

Si vous utilisez un comparateur d'assurance pour mettre en concurrence les offres d'assurance dépendance, ne vous focalisez pas que sur le prix. En effet, bien que le montant des cotisations que vous allez payer soit important, nous vous conseillons d'étudier d'autres critères de choix pour votre contrat de prévoyance.

Voici une liste des plus importants :

Sur notre comparateur, tous ces éléments seront facilement comparables puisqu'ils seront notés pour chacune des offres proposées. De cette manière vous pourrez trouver une assurance dépendance qui comprend tous les éléments dont vous avez besoin au meilleur prix.

Alexandre Lamour
05/07/2021

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »