Devis Surcomplémentaire Santé


Réponse rapide

Tarifs transparents

Données protégées

Surcomplémentaire santé: comment fonctionne cette protection supplémentaire ?

Bien que vous soyez affilié au régime de la Sécurité Sociale et que vous ayez adhéré à une mutuelle santé, vos remboursements peuvent être insuffisants. En effet, certains soins ne sont toujours pas assez remboursés malgré ces deux niveaux de protection. Il peut alors être intéressant de souscrire un 3e niveau pour avoir une meilleure prise en charge. Celui-ci correspond à la surcomplémentaire santé. Tout ce qu'il faut savoir sur ce niveau supplémentaire de couverture.

surcomplémentaire santé

Qu'est-ce qu'une surcomplémentaire santé ?

La surcomplémentaire santé porte bien son nom, puisque c'est en quelque sorte la complémentaire d'une complémentaire santé. C'est une couverture de 3e niveau, qui ne peut être souscrite que si vous possédez déjà une mutuelle.

Elle permet de compléter les remboursements, après l'intervention de l'Assurance maladie et ceux de votre mutuelle individuelle ou collective. L'objectif étant que votre reste à charge soit le plus bas possible, surtout pour les soins qui sont peu remboursés par votre première complémentaire santé.

↑ Sommaire

Quel niveau de remboursement attendre d'une surcomplémentaire ?

Les remboursements permis par une surcomplémentaire sont variables, en fonction de la compagnie et de l'offre choisie. Toutefois, pas de surprise : plus les garanties sont élevées, plus les cotisations le sont aussi.

Attention, ce 3e niveau de couverture comporte des règles : vous ne serez pas remboursé au-delà des sommes déboursées. Cela signifie que si vous avez payé 80 € pour des soins dentaires et que votre mutuelle et la Sécurité Sociale vous ont déjà remboursé 80 €, vous ne percevrez rien de la surcomplémentaire.

N'espérez donc pas percevoir des trop-perçus avec une surcomplémentaire, ce n'est pas son objectif.

↑ Sommaire

Qui peut souscrire une surcomplémentaire santé ?

La surcomplémentaire est le dernier niveau de couverture en matière de santé. Cela signifie qu'il faut déjà posséder les 2 premiers niveaux pour pouvoir en souscrire une.

Toutes les personnes qui possèdent déjà une complémentaire santé individuelle ou d'entreprise peuvent donc souscrire une surcomplémentaire. Toutefois, en fonction de l'assureur sélectionné, elle peut être souscrite avec une limite d'âge ou à l'aide d'un certificat médical.

💡 À savoir : selon la compagnie et la formule souscrite, la surcomplémentaire peut bénéficier à l'adhérent et à ses ayants droit (enfants et conjoint).

↑ Sommaire

Dans quel cas souscrire une surcomplémentaire santé ?

Souscrire une surcomplémentaire permet d'obtenir une meilleure prise en charge des postes de santé pour lesquels vos remboursements actuels sont insuffisants. Il ne faut pas en souscrire une pour gagner de l'argent, puisqu'il n'est pas possible d'être indemnisé au-delà des sommes déboursées.

Les postes de soins qui sont souvent mal remboursés et pour lesquels la surcomplémentaire s'avère utile sont principalement :

Cette liste n'est pas exhaustive, mais elle représente les soins les plus courants parmi les postes de santé mal remboursés par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

🚨 Attention : La surcomplémentaire santé peut contenir un délai de carence. Cela signifie que même si vous en souscrivez une aujourd'hui, il se peut que vos garanties ne prennent effet que dans 1 mois. Renseignez-vous bien avant de souscrire votre contrat, surtout si vous adhérez à une surcomplémentaire pour une grosse dépense imminente.

De manière générale, il est primordial de bien lire toutes les conditions du contrat avant de vous engager. Sachez que vous n'êtes pas obligé de souscrire la surcomplémentaire auprès de l'assureur qui vous fournit votre mutuelle actuelle. Il n'y a aucune obligation à ce niveau, nous vous conseillons donc de comparer les offres avant d'en choisir une. Ainsi, vous obtiendrez le meilleur tarif pour des conditions avantageuses.

↑ Sommaire

Exemple de remboursement de la surcomplémentaire santé

Prenons l'exemple d'une famille avec 1 enfant. Ils sont tous assurés par une mutuelle familiale et possèdent une surcomplémentaire santé pour les frais dentaires. Lors d'un rendez-vous chez le dentiste, ils apprennent que leur enfant de 15 ans a besoin d'un appareil dentaire.

Après renseignements, ils se rendent comptent que le traitement coûte 600 € par semestre. La sécurité sociale prend en charge 193,50 € et leur mutuelle avec un forfait à 150% prend en charge 290,25 €. Il reste donc 116,25 € à la charge de cette famille. Leur surcomplémentaire les indemnise à hauteur de 80 % du reste à charge. Elle remboursera donc 93 € à cette famille. Leur reste à charge est donc minime, il n'est plus que de 23,25€ par semestre de traitement.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »