Assurance habitation à partir de 7,09€*

Dégâts des rongeurs : Que couvre l'assurance habitation ?

Il n'est jamais plaisant de trouver des rongeurs dans son logement. Pour éviter que la situation devienne incontrôlable, vous devez vite réagir. Il est parfois nécessaire de faire intervenir un professionnel. Or, cette intervention a un certain coût et il est logique de se demander qui doit la payer. L'assurance habitation peut-elle prendre en charge les dégâts causés par des rongeurs ? Qui du locataire ou du propriétaire doit payer ? Nous vous expliquons.

Dégâts de rongeurs et assurance habitation

Que faire en cas de rongeurs dans son logement?

Si vous vous rendez compte que vous avez des rongeurs dans votre logement, vous avez plusieurs solutions. L'objectif est d'agir rapidement pour éviter que cela ne devienne une invasion et que vous ne puissiez plus vivre décemment dans votre bien.

La première solution est de vous rendre dans un supermarché ou dans une boutique spécialisée pour acheter des poisons, pièges ou répulsifs. Cette solution peut parfois suffire pour faire fuir ces nuisibles.

Toutefois, en plus de les faire partir, il faut également que vous évitiez qu'ils se reproduisent. C'est un aspect plus délicat si vous ne vous y connaissez pas.

C'est pourquoi, le plus souvent, l'intervention d'un professionnel est plus que nécessaire. Celui-ci peut faire en sorte que le problème ne revienne pas quelques semaines, voire mois plus tard.

Avant de lancer les démarches de dératisation, pensez à discuter avec vos voisins, notamment si vous êtes dans une copropriété. En effet, s'ils ont les mêmes soucis que vous, l'intervention devra être faite au niveau de l'immeuble entier et non seulement de votre logement.

C'est alors le syndicat de copropriété que vous devez prévenir. De la même manière, si vous êtes locataire, vous devez contacter votre propriétaire pour qu'il engage les démarches nécessaires.

Enfin, renseignez-vous auprès de votre mairie, puisque certaines communes ont mis en place des dispositifs pour lutter contre les nuisibles. Votre mairie pourrait alors vous informer des professionnels à contacter ou de la procédure à suivre.

↑ Sommaire

L'assurance habitation prend-elle en charge les dégâts causés par des rongeurs ?

Si vous avez des rongeurs chez vous, sachez que vous n'êtes pas le seul. Le nombre de personnes touchées en France est assez important. Pour autant, est-ce que l'assurance habitation prend en charge les dégâts causés par ces nuisibles ? Là est la question.

Malheureusement, que vous soyez propriétaire ou locataire, il y a peu de chance que votre assurance habitation vous indemnise. En effet, à moins d'avoir souscrit une extension de garantie spécifique à ce risque, vous ne serez pas couvert.

Si vous ne disposez pas d'une telle garantie, ni les dégâts occasionnés à votre logement, ni les frais d'éradication ne seront pris en charge. En effet, l'assurance habitation ne vous indemnise que pour des dommages couverts par votre contrat.

En moyenne, une dératisation coûte entre 50 et 250 €. Ce sont des frais élevés, pour lesquels il est préférable d'être couvert. De plus, les rongeurs peuvent causer des dommages importants à votre logement, notamment à sa structure.

C'est pourquoi, nous vous recommandons de souscrire cette extension de garantie. D'autant plus, que ce n'est pas une situation rare et que le risque que vous y soyez confronté est élevé.

Il est assez rare que les assureurs proposent ce genre d'extension, toutefois en passant par un comparateur en ligne, vous pouvez dénicher rapidement un contrat avec cette garantie.

↑ Sommaire

Qui du locataire ou du propriétaire doit payer la dératisation ?

Si l'on parle du cas d'un propriétaire d'une maison individuelle, il n'y a pas de doute sur la personne qui doit payer la dératisation. À moins que son assurance habitation prévoie une prise en charge, ce sera à lui de payer les réparations des dégâts sur le logement et les frais d'intervention d'un professionnel.

Là où la question peut se poser, c'est dans le cas d'un bien mis en location. Eh bien, la loi est claire : c'est au propriétaire de faire le nécessaire et de payer les frais de dératisation, si nécessaire.

Le locataire doit donc prévenir son propriétaire au plus vite lorsqu'il constate la présence de rongeurs. C'est ce dernier qui doit trouver une entreprise et payer la facture. Toutefois, si le locataire contacte un professionnel, sans prévenir le propriétaire, ce sera à lui de régler la facture et il ne pourra pas être remboursé par la suite.

Autrement, si le propriétaire refuse d'intervenir, alors que la loi l'y oblige, le locataire doit le mettre en demeure de faire les démarches, par une lettre recommandée. En sachant, qu'en plus de l'intervention du professionnel, le propriétaire doit payer les réparations du logement, si jamais les rongeurs ont causé des dégâts.

🚨 Attention : si l'invasion de rougeurs est due à un manque d'entretien de la part du locataire, ce sera à lui de payer l'ensemble des frais.

↑ Sommaire

Copropriété : qui finance la dératisation ?

Comme nous venons de le voir, dans la majorité des cas, ce sera au propriétaire du logement de payer la dératisation et non au locataire.

Toutefois, dans le cas d'une copropriété, le propriétaire a une obligation supplémentaire : prévenir le syndicat. En effet, lorsqu'un logement en copropriété est infecté par des rongeurs, un traitement collectif de l'ensemble de l'immeuble est souvent nécessaire, notamment des parties communes.

Dans ce cas, ce sont tous les propriétaires qui doivent se partager la facture de l'intervention professionnelle.

Lorsque vous êtes propriétaire d'un appartement en copropriété, vous devez donc prévenir votre syndicat dès lors que vous constatez la présence de rongeurs ou que votre locataire vous en informe.

↑ Sommaire

Dégâts de rongeurs : comment bien choisir son assurance habitation ?

Comme nous l'avons dit précédemment, il n'est pas aisé de trouver une assurance habitation qui indemnise les dégâts de rongeurs. Alors même que ce genre de sinistre peut arriver à n'importe qui, n'importe quand.

Pour que votre tâche soit plus facile, nous vous recommandons de passer par un comparateur d'assurances habitation. Ainsi, en mettant en concurrence plusieurs contrats, vous aurez plus de chances d'en trouver un qui propose cette garantie.

Sur notre site, vous pouvez trouver un tel outil. Il est gratuit et sans engagement.

Pour faire le bon choix, nous vous conseillons d'étudier plusieurs éléments sur chaque devis :

  • La possibilité ou non de souscrire une extension de garantie pour les dégâts causés par des rongeurs et leur extermination ;
  • Les autres garanties présentes dans le contrat : catastrophe naturelle, dégâts des eaux, vol, incendie, etc. ;
  • Les garanties d'assistance incluses ;
  • Les exclusions ;
  • Les franchises ;
  • Les plafonds de remboursement ;
  • Les modalités de prise en charge :pour chaque garantie.

↑ Sommaire

Peut-on résilier un bail s'il y a des rongeurs ?

Eh bien la réponse est non. Si vous avez des rongeurs dans votre logement ou n'importe quels autres nuisibles (ex : punaise de lit), vous ne pouvez pas résilier votre bail de manière unilatérale.

En effet, cela ne constitue pas un motif de rupture du contrat de bail et si vous souhaitez quitter le logement, vous devez respecter le délai de préavis.

Pour pouvoir quitter un logement en location sans préavis, il faut que le bailleur ait commis un grave manquement à ses obligations. C'est notamment le cas si le bien est insalubre. Vous devrez en plus lui avoir demandé de réagir en lui ayant envoyé une mise en demeure par courrier recommandé.

Sans ces conditions, vous ne pouvez pas résilier le bail unilatéralement. En cas de rongeurs dans le bien que vous louez, vous devez d'abord prévenir le propriétaire. S'il ne vous répond pas ou qu'il refuse d'agir, vous pouvez le mettre en demeure par lettre recommandée.

Si vous n'avez toujours aucun retour de sa part, vous pouvez faire appel à un avocat et amener votre dossier devant le tribunal. Souvent, il s'agit du tribunal d'instance, qui s'occupe des litiges dont le montant est inférieur à 10 000 €.

Pensez à prendre des photos des rongeurs et des dommages occasionnés, cela servira de preuve au tribunal. Si vous le pouvez, faites constater les dégâts par un huissier, cela aura encore plus de valeur dans votre dossier.

🚨 Attention : ce n'est pas parce que vous avez porté l'affaire devant le tribunal que vous êtes exonéré des loyers. En effet, tant qu'aucune décision n'a été rendue, vous devez continuer à les payer à votre propriétaire.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 29/07/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Assurance habitation à partir de 7,09€* 👍