Comparez et économisez sur votre mutuelle

Combien coûte un podologue et quels sont les remboursements ?

Professionnel de santé à part entière, le podologue intervient dans le traitement et l'étude des affections du pied. Comme les sages-femmes ou les chirurgiens-dentistes, le podologue exerce une profession médicale à compétence définie. Ongles incarnés, douleurs au pied, retrait des cors, les compétences du podologue sont multiples. Cet expert du pied collabore étroitement avec les angiologues, les rhumatologues et les diabétologues. Combien coûtent les soins en podologie ? Quels remboursements peut-on attendre de la mutuelle et de la Sécurité sociale pour les soins chez le podologue ?

remboursement chez le podologue

Dans quels cas doit-on consulter un podologue ?

Diplômé d'État, le podologue est un professionnel de santé spécialisé dans le traitement des maladies du pied. Il intervient principalement sur deux types de soins : la podologie pour corriger les malformations du pied et la pédicurie qui concerne les ongles et la peau. Le podologue peut prodiguer des soins d'hygiène (pour les personnes âgées ou les patients diabétiques) et traiter des pathologies complexes qui nécessitent des orthèses plantaires ou des semelles orthopédiques. Ce spécialiste du pied aide ses patients à améliorer leur mobilité en corrigeant leur posture. Le pédicure-podologue peut sans tutelle et sans prescription préalable :

  • pratiquer un examen clinique pour un patient,
  • établir un diagnostic,
  • confectionner des orthèses et des semelles orthopédiques,
  • exécuter des soins,
  • prescrire un traitement à usage externe.
✍️À noter : un patient peut consulter un podologue pour des cas de douleurs chroniques aux pieds, mais aussi dans le dos ou le genou. Ces douleurs peuvent en effet provenir d'une malformation ou d'un déséquilibre au niveau du pied.

↑ Sommaire

Combien coûte la consultation chez le pédicure-podologue ?

Le tarif conventionné d'un pédicure-podologue a été fixé à 27 euros. Toutefois, le coût de la séance peut varier en fonction des interventions réalisées et du secteur d'activité du professionnel. Un podologue conventionné (secteur 1) applique généralement les tarifs fixés par la Sécurité sociale. Le podologue conventionné est celui qui s'engage à respecter les tarifs des soins fixés par convention nationale entre la Sécurité sociale et le syndicat des pédicures-podologues.

Le professionnel conventionné en secteur 2 pratique parfois des dépassements d'honoraires maîtrisés. Les tarifs de la consultation dans ce cas sont plus élevés. Avec un dépassement, le tarif de la consultation oscille entre 27 et 40 euros. En ce qui concerne le prix des semelles et des orthèses, il dépend de la pointure des patients. Sans dépassement d'honoraires, les tarifs varient de 25 à 29 euros. En cas de dépassement des honoraires, ce qui est très fréquent, les tarifs des semelles et des orthèses varient de 60 à 100 euros minimum.

↑ Sommaire

Le remboursement des soins d'hygiène et du podologue par la Sécurité sociale

Le remboursement des frais de consultation chez un podologue par la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) est possible uniquement si c'est le médecin traitant qui oriente le patient vers le podologue dans le cadre d'un parcours de soins coordonné. Dans ce genre de cas, le patient obtient un remboursement des frais de consultation qui s'élèvent à hauteur de 60% du tarif conventionné de la Sécurité sociale (16,20 euros pour les 27 euros fixés).

Pour les bénéficiaires de l'ASPA ou du FSV, la prise en charge est de 80% contre 90% pour les patients adhérents au régime d'Alsace-Moselle. Ce taux de remboursement reste le même, quel que soit l'endroit où sont pratiqués les soins. La Sécurité sociale considère le diabète comme une affection de longue durée (ALD). Elle prend en charge les soins relatifs au diabète et autres complications possibles.

La caisse primaire d'assurance maladie offre aux personnes diabétiques une prise en charge complète (100%) pour le remboursement des soins chez le podologue. Pour un patient de grade 2, il faut compter 4 séances par an. Pour le patient de grade 3, ce seront 6 séances par an. Pour qu'un pédicure-podologue puisse réaliser les soins nécessaires, ils doivent être prescrits par un diabétologue ou par le médecin traitant.

💡À savoir : le diabète est une maladie caractérisée par un excès de sucre dans le sang. Sans un traitement adapté à long terme, certaines complications peuvent survenir : infarctus, amputation du pied, cécité. Les personnes atteintes de diabète sont donc très sujettes à des affections du pied. La prévention podologique joue un rôle important pour éviter certains scénarios malheureux. Les soins de podologie sont pris en charge uniquement pour les personnes souffrant de diabète.
Simulateur => reste-charge-sante

↑ Sommaire

Remboursement des soins du podologue par la mutuelle santé

Après le remboursement d'une partie des soins par l'Assurance maladie, la mutuelle santé a pour rôle de prendre en charge la somme qui reste à la charge du patient. Si vous optez pour une couverture mutuelle à 100%, vous bénéficiez d'un remboursement à hauteur du tarif conventionnel. De manière pratique, un patient qui effectue une consultation chez un praticien conventionné du secteur 1 doit s'acquitter normalement d'une facture de 27 euros.

Cependant, lorsqu'on retire les 60% (16,20 euros) pris en charge par la Sécurité sociale, la somme restante à rembourser est à la charge de la mutuelle, soit 9,8 euros. Dans le cas d'un podologue non conventionné chez qui les tarifs pratiqués dépassent le prix conventionnel, le patient doit avoir une couverture de base supérieure à 100% pour espérer avoir une bonne prise en charge des dépassements d'honoraire.

🚨Attention : il est important de bien choisir son assurance santé pour bénéficier d'un bon taux de remboursement. Privilégiez une mutuelle santé adaptée à votre budget qui vous propose une couverture à la hauteur de vos attentes. Vous pouvez passer par notre comparateur en ligne pour trouver une mutuelle santé qui s'adapte réellement à vos besoins.

↑ Sommaire

Quel remboursement pour les semelles orthopédiques ?

Pour une paire de semelles orthopédiques, le tarif de convention varie en fonction de la pointure. Pour une pointure inférieure à une taille 28, la paire coûte 25,88 euros. Pour une pointure comprise entre 28 et 37, il faut prévoir environ 28,04 euros la paire. Enfin, pour les pointures supérieures à 37, il faut compter au moins 28,86 euros la paire.

Dans ce cas précis, la Sécurité sociale couvre 60% des dépenses. Cependant, le prix des semelles orthopédiques est généralement plus élevé que le remboursement que propose la Sécurité sociale. L'idéal serait donc d'opter pour une complémentaire santé qui propose un niveau de garantie étendu pour les différents soins de podologie.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 03/04/2023 | Modifié le 18/04/2023

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Comparez et économisez sur votre mutuelle 👍