Comparez et économisez sur votre mutuelle

Comment choisir sa mutuelle ? Les conseils à suivre

Pour bien choisir votre mutuelle, il est important de bien définir vos besoins. En effet, plusieurs critères sont essentiels dans le choix d'une mutuelle santé : les délais de remboursement, le prix des cotisations ou encore les niveaux de garanties. Il faut aussi savoir repérer les mutuelles qui offrent un réseau de santé, celles qui récompensent la fidélité ou encore les options d'assistance qui changent un contrat. Nous vous expliquons tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir votre complémentaire santé.

comment choisir sa mutuelle santé

Comprendre les niveaux de garanties des mutuelles

Avant de vous lancer dans la recherche de la meilleure mutuelle, il est important de comprendre les niveaux de garanties et de connaître vos besoins. Ainsi, vous pourrez identifier les postes de dépenses pour lesquels les remboursements sont nécessaires.

En général, les mutuelles proposent un premier niveau de garanties qui prend en charge le ticket modérateur. Ce dernier représente la somme qui reste à votre charge après déduction du remboursement de l'assurance maladie. Pour simplifier avec cette formule, tous les dépassements d'honoraires ne seront pas pris en charge.

La plupart du temps le second niveau de garanties contient les prestations du premier niveau auxquelles s'ajoute une prise en charge des soins optiques et dentaires. De manière générale, plus le niveau de couverture est élevé, plus les garanties et les remboursements le sont également.

D'ailleurs, les formules avec les garanties les plus élevées prévoient des remboursements sur des postes de santé non pris en charge par la Sécurité sociale, tels que les médecines douces.

Les postes de remboursement sont souvent classés par catégorie :

  • Actes médicaux : les consultations chez un médecin, l'imagerie médicale, les analyses de laboratoire ou les auxiliaires médicaux ;
  • Hospitalisation : les frais de séjour, les actes médicaux réalisés à l'hôpital ou en maternité ;
  • Le dentaire : prothèses, soins et orthodontie ;
  • L'optique : lentilles, verres et montures ;
  • L'appareillage : les prothèses auditives et l'orthopédie.

À chacun de ces postes est attribué un taux de remboursement, qui constitue le montant que vous percevez après le remboursement de la Sécurité sociale.

En plus des garanties de base, les formules les plus hautes proposent la prise en charge de postes supplémentaires. Par exemple, un poste prévention pour la prise en charge de l'arrêt du tabac ou de certains vaccins. La chambre particulière peut être indemnisée grâce à une option du poste hospitalisation. Le diététicien, l'ostéopathe, le sophrologue ou la pédicure peuvent aussi être remboursés. Il en existe encore plusieurs, qui diffèrent selon la compagnie choisie.

Pour répondre à tous les besoins, les assureurs ont créé des formules modulables. Ainsi, vous pouvez choisir une formule minimale à laquelle vous ajoutez un module optique et dentaire pour renforcer vos remboursements. De cette manière vous ne payez que pour les garanties dont vous avez vraiment besoin.

Définir ses besoins en matière de remboursement des soins à venir

Pour faire le bon choix en matière de mutuelle, il est primordial de bien connaître vos besoins. En fonction des postes de santé, vous n'avez pas forcément les mêmes besoins, que ce soit en termes de garanties ou de taux de remboursement. C'est pourquoi il est important de cibler vos réelles attentes, afin de choisir une couverture qui correspond à votre état de santé.

Par exemple, si vous avez des problèmes de vue, vous aurez tout intérêt à opter pour une couverture renforcée en optique.

Vous devez donc prendre plusieurs critères en compte pour connaître vos besoins en matière de remboursement des soins à venir. D'une part, votre âge. Il est assez déterminant, puisque vos besoins évoluent au fil du temps et donc avec l'âge. Par exemple, après 40 ans il est prouvé que les besoins en optique augmentent, puisque votre vue a plus de chance de se dégrader à cet âge. De la même manière, un enfant aura certainement des besoins en orthodontie après ses 10 ans, c'est une dépense à prévoir.

D'ailleurs, votre situation familiale compte pour beaucoup dans le choix de votre mutuelle. Si vous avez des enfants, vous devez prévoir un contrat qui prend en charge toute votre famille. Les besoins de chacun devront être comblés par un même contrat.

En tant que jeune couple, si vous prévoyez d'avoir un enfant, il est également primordial de se renseigner sur les remboursements des frais de maternité. Même si ce n'est pas un besoin immédiat, il est important de le prévoir.

De plus, vous devez ajouter à tout cela les dépenses inattendues, telles qu'un problème dentaire ou une hospitalisation.

Définir la liste des options intéressantes

Comme nous l'avons vu, un grand nombre d'options sont proposées par les mutuelles. Toutefois, elles ne sont peut-être pas toutes indispensables. Au vu du coût parfois élevé de ces dernières, il est important de faire le tri.

Nous vous conseillons de faire une liste des options vraiment intéressantes, en fonction de votre situation. Elles doivent répondre à vos besoins et être utiles. Si ce n'est pas le cas, vous payerez cher pour des garanties qui ne vous servent pas et ce n'est pas l'objectif d'une bonne complémentaire santé.

Par exemple, si vous n'avez jamais besoin de médecines douces, il est totalement inutile de choisir cette option. Vous pourrez ainsi la remplacer par une garantie plus pertinente dans votre situation.

Repérer les mutuelles donnant accès à des réseaux de santé

Les réseaux de santé regroupent des professionnels qui acceptent de baisser leur tarif en contrepartie d'un afflux de clients. Les mutuelles qui les proposent ont donc un avantage majeur, puisque vous pouvez économiser sur vos dépenses de santé. Ces réseaux limitent votre reste à charge en tant que patient.

Ils s'avèrent vraiment être un atout pour certains soins qui sont onéreux, tels que l'optique, les prothèses dentaires et auditives. Pour l'optique c'est un critère primordial, surtout depuis l'arrivée des contrats responsables qui plafonnent dans le temps et en montant les remboursements.

De plus, les mutuelles sont désormais autorisées à proposer des remboursements forfaitaires à 2 niveaux. C'est-à-dire qu'il y a le forfait classique pour les professionnels qui ne font pas partie du réseau de santé de la compagnie et un forfait beaucoup plus élevé pour les professionnels qui sont agréés dans le réseau de santé. Le second forfait peut être 2 à 3 fois supérieur au premier, ce n'est donc pas négligeable.

Profiter des offres promotionnelles des mutuelles

Les offres promotionnelles ne cessent de se multiplier dans le domaine des complémentaires santé. Souvent, elles apparaissent en fin d'année, étant donné que les contrats débutent généralement en Janvier. Parmi les différentes offres commerciales, on retrouve souvent :

  • 1 ou 2 mois offerts à chaque souscription ;
  • Une réduction de 10 % de votre prime si votre conjoint souscrit lui aussi une mutuelle ou que vous êtes 2 sur le contrat ;
  • 10 % ou 20 % de réduction sur vos cotisations si vous acceptez un reste à charge de 1 ou 2 € par exemple sur vos consultations ou en pharmacie.

Toutefois, méfiez-vous de cette dernière offre, qui peut ne pas être totalement avantageuse si vos consultations se multiplient ou si vous avez un besoin important de médicaments dans l'année.

De manière générale, rester à l'affût des offres promotionnelles vous permet de faire des économies pour votre mutuelle. Elles sont parfois très intéressantes et il serait dommage de les négliger.

Opter pour des assurances santé qui récompensent la fidélité

Autre technique utilisée par les mutuelles : des récompenses pour votre fidélité. En effet, en fonction de vos années d'adhésion, vous pouvez obtenir une amélioration de vos garanties, telle qu'une majoration des remboursements.

De la même manière, si vous n'utilisez pas votre forfait optique ou dentaire une année, certaines mutuelles proposent de majorer votre forfait l'année suivante et celle d'après. Certaines compagnies figent même le forfait maximum pour la 4e année.

D'autres assureurs peuvent vous proposer de figer les tarifs pendant plusieurs années en récompense de votre fidélité. Bien sûr, toutes ces récompenses s'obtiennent en contrepartie de nombreuses années d'adhésion.

Vérifier les options d'assistance proposées

Nombreuses sont les compagnies à proposer une solution d'assistance dans leur contrat. Elle peut être incluse d'office dans le contrat ou être proposée en option. Celle-ci est en grande partie utile en cas d'hospitalisation.

L'assistance peut notamment vous permettre d'être rapatrié en cas d'accident, d'avoir une prise en charge pour le transport de vos proches à votre chevet ou de bénéficier d'une garde de vos enfants en cas d'hospitalisation.

C'est un élément important dans le choix de votre mutuelle, puisque c'est un vrai plus pour votre contrat. Ces prestations d'assistance s'avèrent être d'une grande aide lorsque vous avez un problème de santé.

Vérifier les clauses générales du contrat de complémentaire santé

Les clauses de votre contrat correspondent à vos conditions particulières. Ce sont les éléments qui constituent votre contrat et qui priment sur les conditions générales en cas d'incident. C'est pourquoi il est primordial de les vérifier avant d'adhérer à votre contrat.

Plusieurs éléments sont compris dans les clauses de votre contrat, tels que les exclusions de garantie, les franchises ou les délais de carence. Les exclusions sont les situations pour lesquelles vous ne serez pas indemnisé. C'est par exemple le cas lorsque vous avez un comportement fautif, tel que des blessures liées à la consommation d'alcool ou suite à une bagarre.

Elles peuvent également concerner certains soins, comme la chirurgie esthétique qui n'est pas liée à un accident ou une maladie. Certains soins en établissements de santé peuvent aussi être exclus des garanties, c'est par exemple le cas des cures de sommeil.

Les franchises sont aussi très importantes, puisqu'elles représentent le montant qui reste à votre charge après indemnisation de l'assurance maladie et de votre mutuelle. Il est important qu'elles soient les plus basses possible pour éviter les frais trop élevés.

Enfin, vous devez faire attention aux délais de carence. Ce sont les périodes pendant lesquelles vos garanties ne fonctionnent pas, après la souscription de votre contrat. Ils s'appliquent généralement sur les postes dentaire, optique, maternité et hospitalisation. Leur durée varie, le délai de carence peut être de 2 mois, comme de 6 mois. Cela signifie que si vous avez un besoin de soin urgent et que vous avez un délai de carence, vous ne pourrez pas être indemnisé sur certaines garanties avant la fin de ce délai.

Sachez que certaines mutuelles proposent des contrats sans délai de carence, pour lesquels les garanties sont effectives dès la souscription.

Comparer les prix et les garanties en ligne

Au vu du nombre de paramètres qui entrent en jeu dans le choix de votre mutuelle et dans sa tarification, il est intéressant de se servir d'un comparateur d'assurance. En effet, vous n'aurez plus à répéter plusieurs fois votre profil et vos attentes, avec notre outil vous devez remplir un seul formulaire.

Grâce à ce dernier, vos besoins sont cernés et les offres qui vous sont proposées sont entièrement personnalisées et adaptées à vos besoins. De plus, vous aurez accès à des classements de tarifs et de garanties sur de très grandes marques de mutuelles.

Disponible à toute heure et tous les jours, notre comparateur est gratuit et sans engagement. Il vous permet de choisir la meilleure mutuelle tout en faisant des économies sur les cotisations.

Comparez les meilleures mutuelles santé en 2 minutes :

Commencer »

Alexandre Lamour
24/05/2021

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Comparez et économisez sur votre mutuelle 👍