Assurance habitation à partir de 7,09€*

Assurance habitation et punaise de lit : quelle prise en charge ?

Les punaises de lit font partie des nuisibles dont personne ne veut chez soi. Et pourtant, ces insectes peuvent s'infiltrer partout. Au-delà de la gêne qu'elles occasionnent, les punaises de lit peuvent déclencher des réactions allergiques chez certaines personnes. Il y a donc bien un risque sanitaire. Solution domestique ou désinsectisation par un professionnel, que faut-il faire si vous avez des punaises de lit ? Qui paie les frais ? L'assurance habitation vous couvre-t-elle ?

punaise de lit : l'assurance habitation pourra-t-elle prendre en charge ?

Que faire en cas de punaises de lit dans son logement ?

Les punaises de lit sont des insectes de type siphonaptère, qui a 6 pattes et qui mesure au maximum 7 mm. Leur corps est brun et ovale, ce qui permet de les distinguer à l'œil nu.

Ces insectes sont un véritable désastre lorsqu'ils s'introduisent dans une maison. En effet, ils se nourrissent de sang et vous piquent donc pendant la nuit, ce qui peut être dérangeant.

C'est d'autant plus embêtant si vous êtes allergique, car vous pourriez faire une mauvaise réaction. Par contre, à la différence d'autres nuisibles (ex : rats, souris), la punaise de lit n'engendre pas de dégâts dans votre habitation.

Les signes qui prouvent que vous êtes bien infesté par des punaises de lit sont les suivants :

  • Des traces noires sur vos draps : cela peut représenter les déjections des insectes;
  • Des piqûres au réveil : si vous avez plusieurs piqûres sur tout le corps au réveil, il est fort probable qu'il y ait des punaises de lit ;
  • Des traces de sang sur vos draps : dans la nuit si la punaise vous pique, il est possible que vous l'écrasiez sans faire exprès, comme elle se nourrit de votre sang, il est possible que cela fasse des traces sur vos draps.

Parfois, un insecticide acheté en grande surface ou en magasin spécialisé peut suffire à faire partir ces nuisibles. Néanmoins, il ne suffit pas de les faire disparaître, il faut également lutter contre leur reproduction. C'est une tâche moins aisée si vous ne vous y connaissez pas.

C'est pourquoi, le plus souvent, il est essentiel de faire appel à un professionnel. Ainsi, vous évitez que les punaises reviennent quelques semaines ou mois après, ce qui est souvent le cas si l'intervention n'est pas réalisée par un spécialiste.

Si vous habitez en copropriété, pensez à demander à vos voisins s'ils rencontrent le même problème. Si c'est le cas, contactez le syndicat, car la désinsectisation devra être faite dans tout l'immeuble et non seulement dans votre logement.

Si vous êtes locataire, vous devez appeler votre propriétaire pour le prévenir du problème.

En moyenne, le coût d'une désinsectisation pour lutter contre des punaises de lit est de 250€.

💡 À savoir : certaines collectivités ont mis en place des dispositifs de lutte contre les nuisibles. Vous pourriez alors contacter votre mairie pour connaître les professionnels à appeler ou la démarche à suivre.

↑ Sommaire

Propriétaire et locataire : qui doit payer la désinsectisation ?

Si vous êtes locataire d'un logement infesté par des punaises de lit, sachez que c'est au propriétaire de se charger du problème et de payer les éventuels frais d'intervention du professionnel.

Normalement, en tant que locataire vous n'avez rien à payer. La seule participation que l'on peut vous demander est de régler les produits nécessaires à la désinsectisation. Quoi qu'il en soit, le propriétaire doit se charger du coût de la main-d'œuvre.

Si vous constatez des punaises de lit chez vous, vous devez donc prévenir au plus vite votre propriétaire. Ce dernier devra alors s'occuper de toutes les démarches, y compris de contacter un professionnel et de régler la note.

C'est la loi du 6 juillet 1989 qui instaure ce principe, en précisant que le bailleur doit fournir un logement décent qui ne présente pas de risques physiques ou pour la santé du locataire. Les insectes et autres nuisibles étant considérés comme des risques.

🚨 Attention : si vous contactez un professionnel sans avoir prévenu votre propriétaire, vous devrez payer les frais vous-même et vous ne pourrez pas demander le remboursement par la suite. De la même manière, si l'infestation est de votre fait, par exemple si vous avez un logement insalubre, ce sera aussi à vous de régler la facture de désinsectisation.

Si jamais votre bailleur refuse d'intervenir, vous pouvez lui envoyer une mise en demeure d'agir par courrier recommandé avec avis de réception. Un recours juridique est possible si vraiment votre propriétaire ne réagit pas.

Par contre si vous êtes propriétaire d'un bien individuel que vous habitez, la question ne se pose pas, c'est à vous de régler l'intervention du professionnel. Vous devrez aussi prendre à votre charge les éventuels dégâts causés par les nuisibles. Sauf si votre assurance habitation vous couvre bien sûr.

Si votre appartement est en copropriété, vous devrez prévenir le syndicat. En effet, l'intervention pourrait concerner tout le bâtiment si plusieurs logements sont infestés. De plus, le syndic doit être prévenu pour mettre en place des gestes de sécurité, au cas où l'intervention du professionnel causerait des dommages dans les parties communes.

↑ Sommaire

Peut-on résilier son bail en cas de punaises de lit ?

Vous n'avez pas le droit de résilier unilatéralement votre bail sous prétexte qu'il y a des punaises de lit dans le logement. Pour partir, vous devez respecter le délai de préavis prévu.

En effet, quitter une location sans préavis n'est possible qu'en cas de grave erreur du bailleur. Par exemple, si le logement est insalubre. De plus, vous devrez quand même lui avoir envoyé une mise en demeure d'agir en amont.

Si vous avez des nuisibles dans votre bien, contactez immédiatement votre propriétaire. Comme nous l'avons dit précédemment, c'est à lui de prendre en charge les démarches et le coût de l'intervention du professionnel.

S'il ne répond pas ou qu'il refuse d'intervenir, rappelez-lui la loi de juillet 1989 et envoyez lui un courrier recommandé avec AR le mettant en demeure de réagir.

Si vous n'avez toujours aucune réponse, vous pouvez contacter un avocat et entamer une procédure judiciaire. En général, ce sera le tribunal d'instance qui s'occupera de ce genre de situation, puisqu'il est dédié aux litiges de moins de 10 000 €.

Vous pouvez prendre des photos des punaises de lit et les conserver. Vous pouvez également faire constater les dégâts par un huissier.

🚨 Important : tant que la décision de justice n'est pas rendue, vous devez payer les loyers.

↑ Sommaire

Logement en copropriété : qui doit prendre en charge le coût de la désinsectisation ?

Comme nous l'avons vu, dans le cadre d'une location, ce sera pratiquement toujours au propriétaire de payer la désinsectisation en cas de punaises de lit. Si l'appartement est en copropriété, il a des obligations supplémentaires, notamment celle de prévenir le syndic.

Il faut le faire tout de suite, n'attendez pas que le problème de punaises s'aggrave.

Souvent, lorsque l'infestation est dans un logement en copropriété, elle se propage à tout l'immeuble. Un traitement général, y compris des parties communes, peut donc être nécessaire.

Si c'est le cas, le coût de l'intervention du professionnel sera partagé entre tous les propriétaires de l'immeuble.

↑ Sommaire

L'assurance habitation peut-elle prendre en charge les dommages causés par des punaises de lit ?

Nombreux sont les Français à être touchés par des punaises de lit chaque année. Bien que ces insectes ne génèrent généralement pas de dommages au bien, ils sont très embêtants et nécessitent l'intervention d'un professionnel.

Il est alors normal de se poser la question de la prise en charge de l'assurance habitation. Pouvez-vous obtenir une indemnisation ? À quelle hauteur ?

Eh bien, dans la majorité des cas votre multirisque habitation ne prendra pas en charge les coûts liés aux punaises de lit. Et ce, que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement.

En fait, cela dépend des garanties que vous avez souscrites. L'assurance habitation a pour objectif de verser une indemnisation pour les sinistres facilement reconnaissables (dégât des eaux, vol, incendie), qui sont couverts au contrat.

Si vous souhaitez que votre contrat prenne en charge les punaises de lit, vous devrez alors souscrire une extension de garantie spécifique à ce risque. Certains contrats haut de gamme l'incluent d'office dans les garanties. Néanmoins, en réalité, il est assez rare que les assureurs proposent cette extension.

Si vous ne disposez pas d'une garantie pour les punaises de lit, vous ne serez donc pas indemnisé pour l'intervention du professionnel ou l'achat de produits de désinsectisation. En fonction de votre statut, propriétaire ou locataire, vous devrez payer vous-même la facture.

Or, le coût d'une intervention professionnelle peut vous coûter très cher. Il est donc préférable de souscrire une extension de garantie pour les punaises de lit et les autres nuisibles, si votre assureur le propose.

↑ Sommaire

Comment trouver une assurance habitation qui couvre les infestations de punaises de lit ?

Comme nous venons de le voir, bien que ce soit un problème connu par de nombreux foyers, il n'est pas facile de trouver une assurance habitation qui couvre les infestations de punaises de lit.

Comme les assureurs qui le proposent sont rares, l'idée est de comparer plusieurs contrats. Pour cela, nous mettons à votre disposition un comparateur en ligne, qui vous permet d'obtenir plusieurs devis personnalisés à votre demande en quelques minutes.

Les prix et les garanties de chaque offre seront mis en avant, afin que vous puissiez rapidement mettre en concurrence les devis et choisir le meilleur pour vous.

Vous ne devez pas vous fixer que sur l'extension de garantie contre les nuisibles et particulièrement contre les punaises de lit pour bien choisir votre contrat MRH. En effet, nous vous conseillons d'étudier les éléments suivants :

  • Les risques couverts : incendie, vol et vandalisme, dégât des eaux, tempête, dommages aux biens. Il est indispensable que tous les risques inhérents à votre logement soient pris en charge ;
  • Les garanties d'assistance : garde des enfants, gardiennage des animaux, aide à domicile en cas d'hospitalisation ;
  • La possibilité de souscrire une extension contre les punaises de lit ;
  • Les plafonds d'indemnisation : plus ils sont élevés, mieux vous serez indemnisé en cas de problème ;
  • Le prix : il faut bien sûr qu'il respecte votre budget. En comparant, regardez d'abord les garanties et conditions d'indemnisation, puis parmi la sélection de devis que vous aurez faite, choisissez le moins cher ;
  • Les franchises : il est préférable qu'elles soient assez basses, afin que vous ayez moins de reste à charge en cas de sinistre ;
  • Les exclusions : ce sont les risques et situations qui ne sont jamais couverts. Il ne faut donc pas qu'elle concerne un risque auquel votre logement est exposé.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 11/02/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Assurance habitation à partir de 7,09€* 👍