Assurance vie : que choisir entre gestion pilotée et libre ?

Lorsque vous souscrivez une assurance vie, vous avez plusieurs solutions en termes de modes de gestion. Notamment, la gestion libre et la gestion pilotée. La première vous permet de faire vous-même les arbitrages entre les différents supports, tandis que la seconde vous permet de laisser cette tâche à un professionnel. Le mode de gestion est un élément important, puisqu'il influencera directement la rentabilité de votre assurance vie.

faire le choix entre une gestion pilotée ou libre pour son assurance vie

Qu'est-ce que la gestion pilotée en assurance vie ?

Le principe de la gestion pilotée est simple : un professionnel s'occupe des arbitrages à votre place, dans l'objectif de vous faire gagner en rentabilité. Ce professionnel peut être l'assureur ou la banque auprès duquel vous avez souscrit votre contrat, mais également une société de gestion spécialisée.

Qui que vous choisissiez, le gestionnaire du contrat prendra en compte vos objectifs et votre profil d'épargnant pour faire les arbitrages.

La gestion sous mandat était avant réservée aux gros contrats, elle est désormais accessible quelle que soit la taille de votre assurance vie. Elle est particulièrement recommandée si vous n'avez pas ou peu de connaissances des marchés financiers.

En effet, ainsi vous êtes déchargé de la gestion de votre contrat et le professionnel vous conseillera sur les meilleurs arbitrages à faire pour réaliser vos objectifs.

Bien que la répartition de vos fonds sur les différents supports soit établie par le gestionnaire du contrat, vous pouvez tout de même faire quelques arbitrages vous-même. Vous devrez également dès le départ choisir votre profil, ce qui indiquera au gestionnaire vos objectifs de placement.

Il peut y en avoir plusieurs, variant selon les organismes, mais on peut en citer 4 : sécuritaire, prudent, équilibré et offensif. Chacun répartissant les parts de capitaux sur le fonds en euros, les obligations et les actions.

Plus vous allez vers un profil risqué, tel que l'offensif, plus la part de votre capital en actions et en obligations sera importante. Ce sont des placements plus risqués, mais avec un meilleur rendement que le fonds en euros.

À tout moment, vous pouvez changer votre profil d'épargnant, par exemple pour sécuriser votre épargne à la fin de votre placement.

Vous avez également la possibilité de choisir des options de gestion, telles que la sécurisation des plus-values. Elle permet de placer les gains obtenus via les unités de compte directement sur le fonds en euros sécurisé.

↑ Sommaire

La gestion libre d'assurance vie : définition

La gestion libre est le mode de gestion de base de l'assurance vie. Si vous optez pour cette solution, c'est que vous avez des connaissances sur les marchés financiers, puisque c'est vous qui devrez tout gérer.

C'est vous qui faites les arbitrages, quand vous le souhaitez et comme vous le voulez. Vous êtes donc complètement libre, mais vous n'êtes pas conseillé. Cela implique de choisir vous-même les supports en actions, obligations et fonds en euros et la part de capital que vous mettez sur chacun d'eux.

Le capital placé en unités de compte n'est pas du tout sécurisé, vous pouvez donc le perdre si vous procédez à de mauvais arbitrages. Pour choisir la gestion libre sur une assurance vie multisupports, il est indispensable que vous ayez de grandes connaissances financières.

Avec ce mode de gestion, vous pouvez également programmer vos arbitrages, afin qu'ils se réalisent automatiquement.

↑ Sommaire

Gestion libre ou pilotée : choisir en fonction de son profil d'épargnant

Le choix du mode de gestion s'impose essentiellement pour les contrats d'assurance vie multisupports. En effet, si le capital est totalement investi en fonds en euros, il n'y a pas de gestion particulière à réaliser, puisque le capital est sécurisé.

À l'inverse, en choisissant de placer votre capital sur différents supports, notamment en unités de compte, vous pouvez avoir de meilleurs rendements, mais les risques de perte de capital sont importants.

Bien choisir le mode de gestion est alors essentiel dans ce cas. Pour ce faire, vous devez prendre en compte votre niveau de connaissance des marchés financiers, vos objectifs et votre profil de risque.

Si vous n'avez pas ou peu de connaissances, nous vous conseillons de choisir une gestion sous mandat. Ainsi, vous serez guidé par un professionnel, formé sur les marchés financiers, pour atteindre vos objectifs. En sachant, que vous gardez une certaine liberté, en pouvant réaliser quelques arbitrages vous-même.

N'optez pour la gestion libre que si vous êtes un investisseur aguerri, avec une connaissance parfaite des marchés financiers. En effet, si vous débutez dans le domaine, vous pourriez perdre votre capital au vu des risques importants inhérents aux unités de compte et à une mauvaise gestion.

↑ Sommaire

Quelle est la différence de coût entre la gestion pilotée et la gestion libre en assurance vie ?

Tout d'abord, vous devez savoir que l'assurance vie multisupports engendre davantage de frais que celle placée à 100 % en fonds euros. Notamment, parce qu'il y a des frais d'arbitrage, qu'il n'y a pas sur un contrat monosupport et que les frais de gestion sont plus élevés.

Aussi, le seul fait de posséder des unités de compte engendre des frais, à hauteur de 0,5 à 1 %, selon le contrat. De la même manière, certains supports engendrent des frais spécifiques supplémentaires.

Le fait de choisir une gestion pilotée vous coûtera plus cher qu'une gestion libre. En effet, en échange de la gestion de vos capitaux, l'assureur ou la société spécialisée vous fait payer ses services.

De ce fait, en plus d'avoir des frais de détention d'unités de compte, vous devrez assumer des frais de gestion. Ils peuvent varier selon l'établissement qui gère votre contrat, mais en général vous devez compter :

  • Entre 0,10 et 0,70 % pour une banque ou un assureur en ligne ou pour une société spécialisée ;
  • Environ 1 % pour un assureur ou une banque classique.

Les options de gestion sont également facturées, mais certains organismes les proposent gratuitement. C'est pourquoi, il est important de comparer les assurances vie, afin de trouver le contrat qui prévoit le moins de frais possible.

↑ Sommaire

Gestion libre ou pilotée, la comparaison d'assurances vie est nécessaire

Quel que soit le mode de gestion que vous choisissiez, la comparaison d'assurances vie est essentielle. D'autant plus si vous optez pour une gestion libre, qui implique que vous gériez tout vous-même.

Pour faire cette comparaison, inutile de vous renseigner auprès de chaque organisme, vous pouvez utiliser un comparateur qui réunit plusieurs offres sur un seul site. Ainsi, vous gagnez du temps en pouvant mettre en concurrence tous les contrats en une seule fois.

Pour bien faire votre comparatif, pensez à étudier :

  • Les supports proposés : si vous ne voulez pas que ce soit trop compliqué, privilégiez les contrats avec peu de supports. En revanche, si vous souhaitez pouvoir diversifier votre épargne, choisissez une compagnie qui propose beaucoup de supports ;
  • Les conditions de souscription : notamment en matière d'apport minimum ;
  • Le niveau de rendement des supports : celui du fonds en euros et des différentes unités de compte ;
  • Les frais : certaines compagnies proposent de rendre gratuite les options de gestion, d'autres abaissent les frais d'arbitrage et certaines ne facturent pas de frais d'entrée. Comparez les offres pour avoir le moins de frais à payer.

Bien sûr, vous devez également regarder les modes de gestion proposés par chaque établissement. En effet, chacun ne propose pas tous les modes de gestion, vérifiez alors que celui que vous souhaitez soit bien commercialisé. Surtout si vous souhaitez une gestion pilotée, puisque la gestion libre est toujours proposée.

↑ Sommaire 

Alexandre Lamour
Publié le 25/02/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »