Obtenez le taux de votre Crédit conso en 2 minutes

Prêt travaux : Votre crédit travaux au meilleur taux

Que ce soit pour redécorer votre maison, agrandir une pièce ou pour faire une rénovation complète de votre logement, il est parfois nécessaire d'avoir une aide financière. En effet, ces travaux peuvent coûter cher et si vous n'avez pas les moyens de les financer, un crédit travaux peut être utile. Définitions, taux, mensualités, démarches, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur ce prêt.

un couple réalisant des travaux grâce à un prêt travaux

Qu'est-ce qu'un crédit travaux ?

Le crédit travaux est un des crédits à la consommation qu'il est possible de souscrire en France. Il peut couvrir plusieurs types de travaux, tels qu'un agrandissement, une rénovation, de la décoration ou une isolation.

Le plus souvent, ce crédit est à taux fixe et a une durée de remboursement assez courte, contrairement à un prêt immobilier généralement souscrit sur le long terme.

Pour ce prêt, vous pouvez parfois profiter d'un taux zéro avec une prise en charge des intérêts par l'Etat. Pour cela, vous devez respecter quelques conditions :

  • Habiter dans le logement après les travaux : ce n'est donc pas possible si vous empruntez pour un investissement locatif ;
  • Faire des travaux suite à l'acquisition d'un logement neuf ;
  • Le bien doit constituer votre résidence principale.

Si vous n'êtes pas éligible au PTZ, vous pouvez toujours souscrire un crédit travaux traditionnel pour financer votre projet.

↑ Sommaire

Quels sont les différents types de prêt travaux ?

Le prêt travaux se décline sous plusieurs formes, afin de répondre aux besoins de tous. Ci-dessous, nous vous détaillons les 3 types de prêt travaux que vous pouvez trouver.

1. Le crédit personnel non affecté : comme son nom l'indique, ce prêt peut être contracté pour tout type de projet, y compris des travaux, puisqu'il n'est pas lié à un achat précis. Il est d'une grande flexibilité, puisque vous n'avez pas à fournir de justificatif sur l'affectation des fonds.

Ce prêt est particulièrement adapté aux personnes qui effectuent les travaux eux-mêmes, sans contacter de professionnels, puisqu'aucun devis, ni aucune facture ne seront demandés.

L'autre avantage de ce type de prêt travaux est que les fonds sont débloqués très rapidement. En effet, dès lors que votre demande est acceptée, vous recevez les fonds. Ainsi, si vous voulez faire rapidement vos travaux, cela est possible avec le prêt personnel.

Enfin, ce type de crédit propose souvent un taux annuel effectif global assez bas, du fait qu'il n'y ait pas de frais de dossier à régler, que vous n 'ayez pas besoin de fournir de garantie (caution ou hypothèque) et que l'assurance emprunteur n'est pas obligatoire.

2. Le crédit renouvelable : concrètement c'est une réserve d'argent que vous pouvez utiliser à tout moment. Cette réserve se reconstitue au fur et à mesure de vos remboursements.

En d'autres termes, si vous avez besoin de puiser plus d'argent, vous devez rembourser les sommes déjà utilisées.

3. Le prêt affecté : contrairement aux prêts précédents, le crédit affecté est totalement lié à un projet. Si vous le souscrivez pour des travaux, vous devrez donc pouvoir justifier par des factures et des devis des travaux effectués.

Cette solution est donc intéressante si vous avez prévu de faire appel à des professionnels pour réaliser les travaux.

L'avantage de ce crédit est qu'il est sécurisant. En effet, si jamais le professionnel qui devait faire les travaux annule le chantier ou s'il ne respecte pas ses engagements, le prêt peut être résilié.

💡 À savoir : que vous choisissiez un crédit personnel non affecté ou un prêt affecté, sachez que les montants sont encadrés. Vous pouvez demander entre 200 et 75 000 €. En général, la durée de remboursement oscille en général entre 5 et 10 ans.

↑ Sommaire

Quels sont les prêts aidés pour financer des travaux ?

Pour aider les ménages à financer les travaux de leur logement, l'Etat a mis en place des prêts aidés. Ces derniers prévoient des taux d'intérêt avantageux, voire nuls. L'obtention de ces crédits est soumise à des conditions sur la nature du logement et sur les revenus de l'emprunteur.

Certains se destinent à la rénovation énergétique, alors que d'autres permettent d'aider les foyers modestes.

Les crédits pour la transition énergétique

Pour aider à rendre les logements moins énergivores et pour remplacer des installations par des équipements plus écologiques, certaines banques et autres établissements de crédit proposent des prêts travaux régulés par l'Etat.

Ces prêts peuvent par exemple permettre de changer des fenêtres simples en double, voire triple vitrage, de poser des panneaux solaires ou encore d'installer une chaudière basse température.

Voici ceux que vous pouvez trouver dans cette catégorie :

  • L'éco-PTZ : c'est un prêt sans intérêt, d'où son nom de prêt à taux zéro. Il est destiné aux propriétaires d'un bien individuel ou collectif construit avant 1990. Son but est d'inciter les propriétaires à améliorer la performance énergétique de leur logement.

Il n'est pas soumis à des conditions de revenus et peut être obtenu par les propriétaires occupants ou bailleurs et les copropriétaires bailleurs ou occupants sous conditions. Si vous êtes bailleur, vous devez le louer en tant que résidence principale.

Plafonné à 50 000 € depuis janvier 2022, son montant dépend du type de travaux que vous réalisez. Sa durée oscille entre 3 et 15 ans, en sachant qu'à compter de l'acceptation du crédit, vous avez 3 ans pour réaliser les travaux ;

  • Le PAS : le prêt d'accession sociale est destiné à financer des travaux d'économie d'énergie d'un montant minimal de 4 000 €, l'achat d'un bien ancien (avec ou sans travaux) ou encore l'acquisition / la construction d'un bien neuf. Il est destiné aux résidences principales ;
  • Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique : il a été créé pour financer les travaux d'économie d'énergie, à l'instar du PAS. Il peut être accordé aux propriétaires bailleurs ou occupants et aux locataires.
🧠 À retenir : vous pouvez également profiter d'un avantage fiscal grâce au crédit d'impôt transition énergétique. Il vous permet de déduire le coût des travaux de performance énergétique réalisés avant janvier 2021 de votre impôt sur le revenu.

Depuis 2021, il est remplacé par MaPrimeRénov, une prime de transition énergétique.

↑ Sommaire

Les autres prêts aidés

D'autres prêts aidés existent, ils permettent d'avoir une aide pour les foyers aux revenus modestes.

On trouve les suivants :

  • Le prêt à taux zéro : contrairement à l'éco-PTZ, ce prêt est attribué sous conditions de ressources. Il a pour objectif de faciliter l'accès à la propriété en aidant à financer l'acquisition d'un logement (bien neuf, bien ancien avec travaux, local commercial réhabilité en habitation, logement social).

Vous pouvez bénéficier d'un remboursement différé, qui varie selon vos revenus ;

  • Le prêt à l'amélioration de l'habitat : il est accordé aux bénéficiaires d'une prestation familiale qui sont propriétaires ou locataires de leur résidence principale et qui souhaitent faire des travaux d'isolation, d'assainissement, de réparation ou d'amélioration.

Il propose un taux d'intérêt de 1 % et son montant peut prendre en charge 80 % du coût des travaux, dans la limite de 1 067,14 €. Il est remboursable sur 3 ans au maximum ;

  • Le prêt travaux d'amélioration : proposé par Action logement, il est destiné aux travaux dans votre résidence principale. Le taux est de 1 % pour un montant maximal de 10 000 € ;
  • Le prêt de l'Anah : l'agence nationale de l'habitat propose un prêt pour financer les travaux de plus de 1 500 € dans une résidence principale de plus de 15 ans. Le minimum de 1 500 € n'est pas exigé pour les foyers très modestes.

Si vous êtes éligible à ce prêt, sachez que vous devez vous engager à habiter dans le bien pendant au moins 6 ans. Les travaux éligibles sont ceux qui portent sur la salubrité et la sécurité du bien, l'amélioration des performances énergétiques ou l'adaptation du logement à une personne handicapée.

↑ Sommaire

Quel est le taux d'un crédit travaux ?

Le taux est un élément important dans le choix de son crédit travaux. Il peut varier en fonction de plusieurs paramètres :

  • Le type de prêt choisi : prêt affecté, non affecté ou crédit renouvelable ;
  • La durée de remboursement : plus elle est longue, plus le taux augmente. En général, la durée de remboursement proposée pour un prêt travaux est de 10 ans ;
  • Le montant du crédit travaux : pour rappel, le minimum est de 200 € et le maximum de 75 000 €.

De plus, chaque établissement de crédit ou banque peut proposer des taux différents, il est donc possible qu'on vous propose des offres très différentes d'un organisme à un autre.

Bien sûr, si vous pouvez bénéficier d'un prêt aidé, vous profiterez d'un taux plus avantageux. Le meilleur moyen de faire baisser le taux d'un crédit travaux reste de comparer les offres.

↑ Sommaire

Crédit travaux : pour quel profil d'emprunteur ?

Vous pouvez souscrire un crédit travaux si vous êtes propriétaire d'une résidence principale ou secondaire ou si vous êtes locataire. Le type de bien importe peu, cela peut être une maison individuelle ou un appartement.

Par contre si vous êtes locataire, vous devez avoir obtenu l'autorisation du propriétaire avant d'effectuer tous travaux et donc avant de demander le crédit.

D'ailleurs si vous êtes copropriétaire, vous pouvez souscrire ce prêt pour financer les travaux dans les parties communes de l 'immeuble.

Comme pour n'importe quel prêt, vous devez pouvoir justifier de revenus réguliers suffisants pour rembourser les mensualités. Vous devez également avoir une situation professionnelle stable et une gestion financière saine (pas de découvert, vous n 'êtes pas inscrit sur le fichier des incidents de paiement de la Banque de France).

↑ Sommaire

Quelles mensualités pour un prêt travaux ?

Pour choisir les mensualités de votre prêt travaux, vous devez prendre en considération plusieurs facteurs.

Tout d'abord, pour que votre prêt soit accepté, vous savez que vous ne devez pas dépasser un taux d'endettement de 35 %. Cela signifie que vos mensualités ne doivent pas représenter plus de 35 % de vos ressources.

Pour cela, étudiez bien toutes vos sources de revenus régulières. Cela peut comprendre les salaires, les pensions alimentaires, les aides sociales et les revenus fonciers par exemple.

Pour définir correctement vos mensualités, prenez aussi en compte votre niveau de vie. Bien que la banque ne s'intéresse qu'à votre capacité de remboursement, vous êtes le seul à savoir de combien de reste à vivre vous avez besoin chaque mois.

Par exemple, si vous aimez avoir de l'argent de côté pour vos sorties, voyages et autres loisirs, vous devez le prendre en compte, afin que les mensualités de crédit travaux ne vous empêchent pas de le faire.

Vous pouvez également faire varier le montant des mensualités en changeant d'autres paramètres du prêt. Notamment en jouant sur la durée de remboursement ou sur le taux annuel effectif global.

Exemple : si vous empruntez 6 000 € avec un TAEG de 3,5 % et un coût total du prêt de 6324 €, vos mensualités seront d'environ 175 € sur 36 mois. Or, si vous choisissez une durée de remboursement de 4 ans, vos mensualités seront de 131 €.

Attention toutefois à bien vous souvenir que rallonger la durée du prêt peut faire augmenter le taux d'intérêt. C'est donc un calcul entre tous ces paramètres que vous devez effectuer pour choisir les bonnes mensualités pour vous.

✍️ À noter : il existe des simulateurs en ligne qui vous permettent de calculer vos mensualités en fournissant simplement le TAEG, le montant du crédit travaux et la durée de remboursement.

↑ Sommaire

Quels sont les travaux qui peuvent être financés par un crédit ?

Sachez qu'un crédit travaux peut financer pratiquement tous les types de travaux que vous pourriez faire réaliser par un professionnel. La liste que nous vous présentons ci-dessous est loin d'être exhaustive.

En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre établissement de crédit, mais dans la majorité des cas vous pourrez financer vos travaux avec un tel prêt.

Voici une liste des projets que vous pouvez financer avec un crédit travaux :

  • Une extension de votre maison ;
  • L'installation d'un monte-escalier ;
  • Le changement des menuiseries ;
  • L'isolation ;
  • L'installation d'une chaudière ou d'un équipement de chauffage (ex : poêle à bois) ;
  • La décoration d'une pièce ;
  • L'aménagement de votre jardin ;
  • La construction d'une piscine ;
  • L'achat et l'aménagement de mobilier ;
  • La rénovation d'une pièce ou de votre logement entier ;
  • La réparation ou le changement de votre toiture ;
  • L'agrandissement d'une pièce ;
  • La pose de panneaux photovoltaïques ;
  • Des travaux de plomberie.

Comme vous pouvez le constater, votre crédit travaux peut financer un grand nombre de projets. C'est un bon moyen de les financer si vous n'avez pas les fonds nécessaires.

↑ Sommaire

Comment obtenir un prêt travaux ?

Avant de faire votre demande de prêt travaux, il est primordial de bien préparer votre dossier. La première chose à faire est de bien estimer le coût total des travaux, afin de savoir de quel montant vous avez vraiment besoin.

Pour ce faire, vous pouvez demander plusieurs devis à différents professionnels du bâtiment. Ainsi, vous obtiendrez une moyenne de prix et vous saurez quelle somme vous devez demander pour votre emprunt.

Une fois que vous connaissez le coût du projet, vous devez vous poser plusieurs questions sur le financement : pouvez-vous faire un apport ? De quel montant ? Avez-vous le droit à des aides ? De quel montant ? Sont-elles versées sur devis ou une fois que vous avez fait l'avance ?

Grâce à tous ces éléments, vous pourrez affiner votre estimation de la somme dont vous avez besoin.

Vous devez également faire le point sur votre capacité de remboursement. Vous devez prendre en compte les éventuels autres crédits que vous avez déjà, vos revenus et donc votre taux d'endettement. Pour rappel, il ne doit être supérieur à 35 %.

Lorsque vous êtes en connaissance de tous ces éléments, vous pouvez faire une comparaison des offres. En utilisant un comparateur vous pouvez mettre en concurrence les taux d'intérêt et les conditions de chaque prêt travaux, pour choisir le meilleur pour vous.

Cela vous évite de devoir faire une demande auprès de chaque établissement, ce qui peut être long et redondant.

Lorsque vous avez choisi votre organisme financier, vous devez constituer votre dossier. En fonction du type de prêt que vous souhaitez obtenir, les pièces justificatives à fournir ne sont pas exactement les mêmes.

D'une manière générale, vous devrez transmettre des justificatifs de revenus, votre dernier avis d'imposition, vos relevés de compte et des devis. L'établissement prêteur va ensuite analyser votre dossier et vous donner une réponse favorable ou non.

↑ Sommaire

Comment choisir le meilleur crédit travaux ?

Pour choisir le meilleur crédit travaux, il est essentiel de comparer. En effet, les conditions varient largement d'une offre à une autre, en sachant que les organismes proposant ce type de prêt sont nombreux.

D'un organisme à un autre, le TAEG peut en effet varier de 2,5 % à 10 %, voire plus. Sur un comparateur, vous pourrez aussi comparer les durées de remboursement et les montants d'emprunts proposés.

Il vous suffit d'expliquer votre projet, le montant dont vous avez besoin et la durée sur laquelle vous souhaitez rembourser, pour que l'outil cherche des offres adaptées à votre besoin.

Le critère essentiel lors d'une comparaison reste le taux annuel effectif global. En effet, c'est celui qui regroupe tous les frais liés à votre crédit travaux (frais de dossier, éventuelle assurance, intérêts).

En général, le taux d'un prêt travaux est fixe, ce qui signifie que vos mensualités sont calculées dès la souscription. Quelques-uns peuvent tout de même être à taux variable, ce qui fera varier vos mensualités à la hausse ou à la baisse. C'est un paramètre que vous devez prendre en compte lors de la comparaison des offres.

↑ Sommaire

L'assurance emprunteur est-elle obligatoire pour un prêt travaux ?

Pour un prêt travaux, il n'y a aucun texte de loi qui vous oblige à souscrire une assurance emprunteur. Néanmoins, selon le montant que vous demandez et de votre profil d'emprunteur, il est possible que la banque vous demande de souscrire une couverture.

Notamment, une qui couvre le décès et l'invalidité. Elle pourra vous proposer son offre de groupe, qui mutualise les risques et peut donc être plus chère.

Vous n'avez pas d'obligation de l'accepter, puisque la délégation d'assurance vous permet de souscrire une assurance auprès d'un assureur externe. Ainsi, vous pourrez être couvert tout en faisant des économies, puisque le taux sera souvent plus faible.

Outre le fait que l'établissement prêteur puisse conditionner l'octroi du prêt travaux à la souscription de l'assurance emprunteur, c'est une couverture essentielle. En effet, en cas d'accident ou de maladie qui engendre une invalidité ou un décès, vous serez protégé et votre famille aussi.

C'est en effet l'assureur qui prendra le relais pour le remboursement des mensualités, afin que cela n'incombe pas à vos proches.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 11/03/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Obtenez le taux de votre Crédit conso en 2 minutes 👍