Comparez et économisez sur votre mutuelle

5 bonnes raisons de changer de mutuelle sans attendre et comment le faire

En tant que consommateur, on se demande souvent si les contrats que nous avons à notre disposition sont suffisamment bons, s'ils sont correctement tarifiés ou si au contraire ces derniers nous coûtent bien plus cher que ce pour quoi ils nous couvrent. Changer de mutuelle est une pratique relativement courante chez les Français (il en est de même pour d'autres contrats comme l'assurance habitation ou voiture). Dans ce guide, nos experts mettent en avant 5 bonnes raisons de changer de mutuelle, qui vous feront réagir, ainsi que 5 points à vérifier avant de changer sa complémentaire santé.

changer de mutuelle

Raison n°1 incitant à changer sa mutuelle : Les tarifs en hausses perpétuelles

Chaque année, la même histoire se répète : le prix des mutuelles ne cesse d'évoluer ... à la hausse ! Alors que le pouvoir d'achat lui, à tendance à baisser ou à afficher des croissances plutôt molles.

Même si certaines autorités et le gouvernement essaient d'inciter les compagnies d'assurances et de mutuelles à limiter les hausses, cela n'a que très peu d'effet sur la facture finale des adhérents. Ainsi, les tarifs 2019 ont subis une augmentation de 4% en moyenne (et bien plus pour les moins chanceux) et une augmentation de près de 9% serait peut-être à prévoir selon certains analystes pour l'année 2020 avec notamment l'arrivée des nouveaux contrats "100% santé".

Bien évidemment, les mutuelles et complémentaires santés ont toujours de "bonnes raisons" pour augmenter la cotisation des contrats, évoquant l'inflation ou encore l'augmentation des dépenses de santé des citoyens Français.

Cependant, il existe une astuce imparable pour éviter ces augmentations qui assèchent littéralement nos comptes en banque : mettre en concurrence et changer de mutuelle à la moindre hausse tarifaire !

En passant par un comparateur dédié, un internaute pourra comparer une multitude de contrats et profiter des meilleurs prix en vigueur (jusqu'à 40% de frais d'assurance à économiser), sans parler des diverses promotions disponibles pour toute nouvelle souscription (généralement 1 à 3 mois sont offerts).

Raison n°2 incitant à changer sa mutuelle : Des remboursements qui ne sont plus adaptés

Malgré une fidélité qui ne paie pas, une partie non négligeable de la population est adhérente de la même société d'assurance depuis des années (plusieurs décennies pour certains).

Si c'est votre cas, il se pourrait qu'un bon nombre de vos garanties ne soient plus totalement adaptées à votre situation.

Voici quelques exemples concrets :

(1) Vos enfants sont grands et ne sont peut-être même plus sur votre mutuelle, pourtant, si vous n'en avez pas fait la demande, il se peut que vous payiez toujours certaines garanties dédiées aux plus jeunes comme l'orthodontie ou les remboursements en pédiatrie.

(2) Vous avez passé l'âge d'avoir des enfants, pourtant, votre mutuelle prévoit toujours des remboursements en cas de maternité.

(3) Vous ne fumez pas et votre contrat prévoit la prise en charge de suivis et de traitements tabacologiques visant à vous faire arrêter la cigarette.

(4) Vous avez déjà subi des opérations optiques uniques dans la vie d'un patient, pourtant, votre complémentaire santé inclue toujours des forfaits pour ces actes de santé.

Tant d'exemples qui doivent vous faire prendre conscience qu'une mutuelle et ses garanties se doivent d'être analysées et adaptées régulièrement au risque de vous faire payer pour des garanties qui vous seront tout bonnement inutiles.

Si votre conseiller ne prend pas la peine de vous sensibiliser à ces points pourtant d'une importance capitale, alors, nous vous invitons à le faire vous-même en faisant le point sur vos besoins et à faire des demandes de devis et des comparatifs en conséquence. Nos outils sont à votre disposition pour vous aider en ce sens ( gratuitement ).

Raison n°3 incitant à changer sa mutuelle : Un service client et gestion peu compétent

Un bon service client et de gestion est un élément de plus en plus plébiscité par les adhérents des cabinets d'assurance. En effet, à l'heure d'internet, des réseaux et des communications instantanées, il est fâcheux de devoir attendre plusieurs jours ou semaines pour obtenir une réponse, surtout en situation d'urgence.

D'autant plus qu'une erreur de gestion peut souvent avoir des conséquences désastreuses pour les plus modestes d'entre-nous : un remboursement non accepté, des frais de dossiers non prévus, des conseillers non disponibles, l'impossibilité de revoir les garanties à la hausse ou à la baisse de manière instantanée, délai pour récupérer son ou ses attestations, ..., tant d'éléments qui ne font pas bon ménage avec des adhérents soucieux d'obtenir un accompagnement de qualité.

Si une société ne sait vous répondre sous 24 heures , alors, il serait peut-être temps pour vous de changer de mutuelle. Tout en vérifiant bien évidemment les garanties, tarifs, et avis clients au préalable.

Raison n°4 incitant à changer sa mutuelle : Les délais de remboursements interminables

Admettons-le , c'est un point qui tend de plus en plus à disparaitre considérant la généralisation de plus en plus rapide des systèmes de télétransmission et de tiers payant.

Rappel : le tiers payant permet d'avancer les frais de santé du patient.

Toutefois, certaines compagnies et assureurs mutualistes ne disposent pas tous des options du tiers payant (ou font payer ces derniers). Ce qui peut être fâcheux pour les personnes disposant de peu de liquidités et / ou ayant besoin de payer les dépassements d'honoraires d'un professionnel de santé (et cela peut se compter en centaine d'euros dans le cas d'une chirurgie à l'hôpital, d'une prestation chez un spécialiste ou pour un besoin urgent en optique ou en dentaire.)

Des situations, parfois remontées par nos internautes, indiquent des délais de remboursements de plus de 3 mois pour certains frais, un véritable enfer pour les familles en attente.

Notre conseil : comparez les contrats et choisissez un organisme incluant de base l'avance des frais via le tiers payant sur une zone étendue et avec de nombreux réseaux de praticiens. Vous pouvez d'ailleurs, avant toute souscription, demander à un conseiller commercial de vous indiquer si les praticiens proches de chez vous acceptent le tiers payant (vérifiable également sur le site Ameli.fr).

Vous pouvez également vérifier si la mutuelle que vous envisagez propose une charte ou un engagement avec un délai de remboursement maximum en cas d'impossibilité d'utiliser le tiers payant.

Raison n°5 incitant à changer sa mutuelle : Votre situation qui évolue

Si votre situation professionnelle ou personnelle évolue, alors, vous feriez probablement mieux de faire le point sur vos besoins en santé ainsi que sur votre couverture correspondante.

(1) Vous souhaitez disposer de nouvelles garanties

Si certains de vos besoins évoluent, alors, vous devriez probablement réajuster à la hausse les garanties constituant votre contrat de mutuelle ;

- Votre vision s'affaiblie : améliorez vos garanties en optique pour bénéficier de meilleurs remboursements sur vos verres, lunettes et opérations non prises en charge par la Sécurité Sociale.

- Votre ouïe diminue : saviez-vous que les appareillages auditifs pouvaient coûter jusqu'à 2 500 € ? Les nouveaux contrats prennent ces remboursements en charge.

- Vous pensez avoir de nouveaux besoins dentaires sur l'année à venir ? Prémunissez-vous en optant pour des garanties prenant en charge tout ou partie de certains frais onéreux comme la mise en place d'une couronne ou d'un implant dentaire.

- Vous déménagez et les seuls praticiens autour de chez vous pratiquent les dépassements d'honoraires ? Envisagez d'augmenter le pourcentage (plus de 100 %) de garanties pour chacun de vos postes de santé.

(2) Votre situation professionnelle change / vous passez à la retraite

Si votre situation professionnelle change, et, plus particulièrement lors de votre passage à la retraite, beaucoup de choses peuvent changer :

Complémentaire Santé : Élisabeth Philippe a économisé jusque 13.88 € avant la fin du mois avec notre comparatif

- Vos besoins en santé ont tendance à s'intensifier

- Votre employeur ne prend plus en charge vos frais de mutuelle

Dans ce cas de figure, il est généralement convenu de changer de mutuelle à la suite d'une analyse comparative complète entre différentes offres via un comparateur ou un générateur de devis dédié à la mutuelle santé.

Important : les retraités ont tendance à payer des cotisations très élevées (parfois jusqu'à 1 800 € par an ! ), il convient donc de mettre en concurrence les contrats existants pour disposer des prix les plus bas possibles avec des garanties toujours en adéquation avec vos besoins réels (consultations, pharmacie, optique, etc...)

(3) Votre nouvelle entreprise propose une mutuelle collective obligatoire peu couvrante...

Depuis la mise en place de l'ANI, les employeurs et les entreprises ont l'obligation de proposer un contrat mutuelle collectif aux salariés de la société et de participer à 50 % ou 100 % à ces frais.

Toutefois, la majorité des dirigeants optent pour un contrat de basse qualité (garanties minimales) ce qui n'est pas forcément approprié selon votre situation personnelle ou familiale.

Dans ce cas, beaucoup d'employés souscrivent une surcomplémentaire santé, une deuxième mutuelle à titre personnel donc.

Dans ce cas précis, vous ne réalisez pas réellement un changement de mutuelle, mais, vous optez pour un complément de garanties à votre contrat d'entreprise actuel. Les deux contrats feront donc effet pour vos remboursements.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons d'indiquer que votre recherche se porte sur la recherche d'une surcomplémentaire en passant par notre simulateur.

Passons désormais à la seconde partie de notre guide sur les 5 choses à vérifier avant de changer de mutuelle, cette partie est dédiée aux informations qu'il vous faudra vérifier sur les nouveaux contrats en mutuelle que vous envisagez ou que vous comparez.

5 choses à vérifier avant de changer de mutuelle

Vous y êtes, ce moment où vous décidez de changer de mutuelle, toutefois, avant d'aller plus loin, nous vous invitons à adresser une attention toute particulière aux éléments suivants avant de décider quel contrat sera le plus approprié pour votre situation actuelle :

(1) Quelles sont les garanties du contrat ?

Le contrat choisi / présélectionné au moment de votre recherche ou de vos demandes de devis contient-il toutes les garanties socles d'un contrat de mutuelle ?

- Les garanties en consultation (secteur conventionné ou non) sont-elles bien disponibles ?

- Les garanties en hospitalisation incluent-elles les frais chirurgicaux ainsi que les frais de chambre ?

- Les garanties en pharmacie sont-elles bien présentes ?

- Les garanties en optique sont-elles acquises ?

- Les garanties en dentaire font-elles bien partie du contrat ?

- Des garanties en auditif sont-elles incluses ?

- La médecine douce a-t-elle sa place dans le contrat ?

En général, toutes les garanties sont mentionnées, hors contrats n'incluant que les garanties en hospitalisation (attention d'ailleurs, car les contrats les plus attractifs tarifairement sont les contrats ne proposant que des garanties en hospitalisation).

L'important ensuite est de vérifier le niveau de remboursement et de prise en charge de chacune des garanties listées ci-dessus.

(2) Quel est le niveau de remboursement des garanties ?

Le niveau de remboursement est majoritairement exprimé en :

- En pourcentage de base de remboursement de la Sécurité Sociale

- En euros

Voici les points à vérifier selon chaque catégorie de soins :

Pour les consultations : si vos spécialistes font payer des dépassements d'honoraires, alors, veillez à disposer d'un contrat affichant plus de "100 %" du BRSS sur ce poste.

Pour l'hospitalisation : vérifiez que les frais hospitaliers de base soient aux frais réels, que les frais chirurgicaux soient bien pris en compte (privilégier une garantie supérieur à 100% sur ce poste parfois onéreux) et vérifiez le montant d'indemnité auquel vous pourriez prétendre pour la prise en charge d'une chambre individuelle.

Pour la pharmacie : faites le point avec votre généraliste / pharmacien sur la liste de vos médicaments éligibles aux remboursements de la Sécu ou non. Enfin, vérifiez que le contrat prend en charge les différents types de cachets selon le % de remboursement fixé par l'assurance-maladie pour chacun d'entre eux.

Pour le dentaire : si votre dentiste pratique les dépassements d'honoraires sur les actes communs (détartrage, contrôle par exemple), alors, choisissez des garanties supérieures à 100 %. Pour les actes peu pris en charge, veillez à choisir un contrat affichant des forfaits en euros. Choisir un contrat proposant un forfait de 500 € pour la prise en charge d'une chirurgie dentaire est un bon compromis si vous pensez avoir besoin de cette chirurgie sur l'année à venir par exemple.

Pour l'optique : comme pour le dentaire, il convient d'opter pour des garanties en euros pour le remboursement de vos lunettes et des verres associés au risque de payer le prix fort une fois chez l'opticien.

Pour l'auditif : côté auditif, les contrats proposant moins de 500€ pour de l'appareillage sont à écarter considérant que les audioprothèses premiers prix affichent un tarif de 800€.

Les contrats 100 % santé : en 2020, les contrats 100 % santé voient le jour et proposeront des paniers de soins permettant aux adhérents de bénéficier de prestations complètes en dentaire, optique et auditif sans avoir besoin de payer des prestations supplémentaires non prises en charge par la Sécurité Sociale.

(3) Le tiers-payant est-il disponible ?

Nous l'évoquions précédemment, le tiers-payant est une option qui n'est pas toujours disponible chez toutes les mutuelles et autres organismes privés d'assurance.

Lors de vos comparatifs, vérifiez que le contrat :

- Propose l'option tiers-payant

- Ne fasse pas payer l'option du tiers-payant

- Dispose d'un réseau de professionnels de proximités acceptant le tiers payant

Attention, certains contrats vous proposent de payer moins cher vos cotisations mensuelles mais vous font payer un forfait en euro pour chaque utilisation de votre tiers payant. Cette option est économiquement viable uniquement pour les individus n'utilisant que très peu le tiers payant ou n'ayant que très peu de besoins en santé.

(4) Le montant des cotisations est-il intéressant ?

Maintenant que vous avez vérifié les différentes garanties, les niveaux de remboursements et les options principales, il est temps pour vous de mettre en concurrence les différents contrats trouvés et équivalents de manière franche et directe. Il est temps pour vous de comparer le tarif des offres en lices.

Pour qu'une mutuelle soit avantageuse pour vous, il convient :

- De la payer la moins chère possible

- De disposer des remboursements les plus complets

Comme au casino, la maison est généralement gagnante (ici, les organismes et mutuelles), toutefois, vous pouvez sortir votre épingle du jeu et disposer d'une balance montant des remboursements / cotisations qui soit positive.

Via notre comparateur, des milliers d'internautes ont pu réaliser leur changement de mutuelle et ont dans le même temps bénéficier de belles économies (331 € par an en moyenne).

(5) Le contrat inclut-il des frais ? Mieux, propose-t-il des promos ?

Dernier point à vérifier et non des moindres : le contrat que vous souhaitez souscrire applique-t-il des frais de dossiers ? Si oui ces derniers sont à prendre en compte dans votre calcul des coûts global.

Aussi, à l'heure où les mutuelles se livrent une bataille féroce à l'acquisition de nouveaux clients, vérifiez si des offres promotionnelles ne sont pas disponibles, comme l'octroi de mois gratuit pour toute nouvelle souscription.

Enfin, si une offre promo est disponible, vérifiez bien les conditions d'obtention de cette dernière. Il ne faut pas par exemple que cette offre ne soit disponible que si et seulement si vous restez adhérent pendant 5 ans par exemple, cela retirerait un certain intérêt à cette dernière.

Quand peut-on changer sa mutuelle ?

(1) À la date d'anniversaire du contrat

Tout contrat de mutuelle santé peut être changé (résilié), à sa date d'anniversaire. Toutefois, il convient de prévenir l'assureur actuel via une lettre de résiliation, à envoyer par recommandé, deux mois avant la date d'anniversaire du contrat (le cachet de la poste faisant foi).

(2) Loi Châtel

Grâce à la loi Châtel, les assureurs sont tenus de vous faire parvenir un courrier, au minimum 15 jours avant la fin de votre préavis (soit 2 mois et 15 jours avant la date d'anniversaire de votre contrat). Ce dernier contient un rappel de votre contrat en cours et de vos droits le concernant.

Dans le cas où ce courrier arriverait en retard (après la date limite de 2 mois et 15 jours), mais avant la date d'échéance de votre contrat, alors, vous disposerez de 20 jours pour faire une demande de résiliation de votre contrat.

Dans le cas où l'assureur ne vous fait pas parvenir de courrier, vous pourrez changer votre contrat santé immédiatement sans avoir à respecter une procédure temporaire quelconque.

(3) Changement de situation

Un changement de situation peut vous permettre de résilier votre mutuelle à n'importe quel moment. C'est le cas notamment des situations suivantes :

- Vous changez de domicile

- Vous changez de métier

- Vous changez de situation (pacs, mariage, divorce, perte du conjoint, ....)

- Vous changez d'activité pro (création d'entreprise, changement de société, passage à la retraite, ...)

(4) Résiliation à tout moment (à venir)

Courant 2020, chaque adhérent pourra changer sa mutuelle santé à tout moment, dès le moment où le contrat aura plus d'une année.

Cette méthode de résiliation existe déjà pour l'assurance auto et habitation notamment mais elle sera étendue aux contrats de complémentaires santé.

Une excellente nouvelle pour les adhérents parfois bloqués pendant une année entière avec leur mutuelle car les démarches de changement n'avaient pas été faites à temps.

De plus, cela pourra vous permettre de saisir des occasions tarifaires plus facilement si ces dernières se présentent à vous.

Comment changer de mutuelle rapidement en quelques étapes simples ?

1. Faite le point sur les garanties de votre contrat actuel

2. Définissez quelles sont les garanties superflues et celles indispensables

3. Utilisez un comparateur de mutuelles en ligne

4. Comparez les contrats avec votre contrat actuel

5. Prenez contact avec l'assureur le mieux positionné (ou souscrivez en ligne)

6. Laissez la nouvelle mutuelle s'occuper de toutes les démarches à votre place

Comparez les meilleures mutuelles santé en 2 minutes :

La rédaction Itandi
25/11/2019

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Comparez et économisez sur votre mutuelle 👍