Plan Épargne Retraite ou Assurance Vie ? Que Choisir ?

L'assurance vie et le plan épargne retraite permettent tous deux de vous constituer un capital ou une rente pour votre retraite. C'est en effet à cet âge que les revenus ont tendance à diminuer et c'est donc la période où vous pourriez avoir besoin d'un complément de revenus.

Chacun de ces placements prévoit des avantages fiscaux, mais qui n'interviennent pas au même moment. Durée, frais, flexibilité, rachat, versement, mode de sortie, rentabilité et fiscalité, nous étudions tous les aspects de ces 2 contrats d'épargne, afin que vous puissiez faire votre choix.

faut-il choisir un plan épargne retraite ou une assurance vie ?

Les différences en termes de durée et de frais entre le PER et l'assurance vie

Quels sont les frais appliqués au PER et à l'assurance vie ?

Ces 2 contrats d'épargne sont soumis à divers frais : frais de gestion, de versement, d'entrée, de transfert, etc. Bien que pour chacun d'eux les noms soient les mêmes, les taux ponctionnés ne le sont pas.

Et ce, que ce soit une assurance vie ou un plan épargne retraite. En effet, en fonction du contrat que vous avez souscrit et de l'organisme que vous avez choisi, le nombre et le montant de ces frais diffèrent.

Les assureurs et les banques étant libres de choisir les tarifs qu'ils souhaitent appliquer. Pour connaître ceux fixés par chacun, vous n'avez pas d'autres choix que de comparer. En sachant, que les contrats souscrits en ligne sont souvent exonérés de frais d'entrée.

↑ Sommaire

Quelle est la durée d'un PER ou d'une assurance vie ?

Mis à part quelques situations exceptionnelles, le PER ne peut pas être débloqué avant l'âge de la retraite. En effet, les fonds sont bloqués et vous devez attendre de percevoir votre retraite pour pouvoir retirer les fonds en capital ou en rente.

À l'inverse, l'assurance vie est à fonds libres, ce qui signifie que vous pouvez retirer tout ou partie des fonds quand vous le souhaitez. Pour ce faire, il vous suffit de faire une demande de rachat.

Un rachat total consiste à retirer l'intégralité des fonds et à mettre un terme au contrat, alors qu'un rachat partiel vous permet de ne récupérer qu'une partie de la somme épargnée.

Vous pouvez alors fermer votre assurance vie seulement quelques semaines ou mois après son ouverture, comme des années plus tard. Il est quand même préférable d'attendre 8 ans pour bénéficier de la meilleure fiscalité.

Ces 2 contrats d'épargne peuvent donc durer très longtemps, mais l'assurance vie est plus flexible à ce niveau-là.

↑ Sommaire

Rachat et versement : quelle flexibilité pour le plan épargne retraite et l'assurance vie ?

En matière de versement et de rachat, l'assurance vie et le plan épargne retraite présentent quelques petites différences.

En matière de versement pour constituer l'épargne, le PER offre beaucoup de flexibilité. En effet, il n'y a ni montant minimum, ni montant maximum pour faire vos versements. Pour faciliter la gestion de votre contrat, vous pouvez tout de même programmer des virements réguliers.

En ce qui concerne l'assurance vie, tout dépend du contrat que vous avez souscrit et des choix que vous avez faits. Vous pouvez décider de verser le capital en une seule fois à la souscription, de faire des versements réguliers prévus en amont ou d'effectuer des versements libres.

Pour le rachat ou le retrait, le plan épargne retraite n'est pas le plus flexible. En effet, seuls quelques cas exceptionnels vous permettent de récupérer les fonds avant le départ à la retraite.

Ils sont au nombre de 5 : l'achat de votre résidence principale, la liquidation judiciaire de votre société, l'invalidité ou le décès (votre conjoint ou vous-même), un accident de la vie et la fin des droits à l'allocation de chômage.

Au contraire, si vous avez souscrit une assurance vie, sachez que les rachats sont libres. Ce qui signifie que vous pouvez faire des retraits quand vous le souhaitez et du montant que vous voulez.

Vous devez simplement faire une demande et vous recevrez les fonds sous 30 jours maximum. Il faut tout de même faire bien attention à la date du retrait, car la fiscalité appliquée ne sera pas la même selon l'ancienneté de votre contrat. C'est au bout de 8 ans que le rachat est le plus intéressant.

De plus, l'assurance vie propose un avantage considérable : l'avance. Le principe est simple, l'organisme qui gère votre contrat vous prête une somme d'argent, afin que vous n'ayez pas à retirer les fonds et que votre placement continue à générer des intérêts.

Bien que le plan épargne retraite ne dispose pas de cette option, il offre un autre avantage que l'assurance vie n'a pas : le transfert. En cas de rendements pas assez élevés ou de frais trop importants, cette option vous permet de changer de gestionnaire. Votre contrat est donc simplement transféré à un nouvel organisme.

Pour l'assurance vie le transfert n'est pas possible. Si vous souhaitez changer d'organisme, vous devrez fermer votre contrat actuel et en rouvrir un autre, ce qui vous fera perdre votre antériorité fiscale.

↑ Sommaire

Sortie en rente ou en capital : est-ce possible pour l'assurance vie et le PER ?

Que ce soit pour le PER ou pour l'assurance vie, il est possible de sortir votre épargne en rente ou en capital. La différence porte surtout sur le moment où vous pouvez le faire.

Comme nous l'avons vu, pour le PER vous ne pourrez sortir votre épargne qu'à l'âge de la retraite (hors cas exceptionnels). Dans la grande majorité des cas, la sortie se fait en rente viagère.

Cela signifie que vous recevrez chaque mois ou trimestre une somme d'argent, et ce jusqu'à votre décès à compter de votre départ à la retraite. Cette somme sera calculée selon plusieurs éléments, notamment le rendement de votre contrat, les versements effectués et les modalités définies dans votre contrat.

Cela vous fera donc un complément de votre pension de retraite. Toutefois, si vous souhaitez sortir toute votre épargne en capital, c'est possible depuis la loi PACTE de 2019.

Pour l'assurance vie c'est un peu différent, puisque vous pouvez sortir votre épargne quand vous le souhaitez. En fonction de vos besoins et de votre stratégie, vous avez donc le choix entre effectuer un ou plusieurs rachats pendant la vie de votre contrat ou choisir une rente.

Dans le premier cas, vous pouvez faire autant de rachats que vous souhaitez, du moins jusqu'à ce que votre épargne soit épuisée, auquel cas votre contrat prendra fin.

Si vous optez pour une rente, vous ne pourrez plus revenir en arrière. L'organisme convertira le montant que vous avez épargné en rente sur toute votre vie.

↑ Sommaire

Plan épargne retraite et assurance vie : quelle rentabilité ?

La rentabilité de l'assurance vie et du plan épargne retraite dépend surtout de vos choix et de votre stratégie d'épargne. D'un souscripteur à un autre, le rendement peut donc être très différent, quel que soit le type de placement choisi.

Ces 2 contrats proposent les mêmes supports pour investir vos fonds (OPCVM, SICAV, etc.). Tous deux présentent des avantages fiscaux, que ce soit à l'entrée ou à la sortie.

C'est à vous de choisir sur quels supports vous souhaitez investir, en fonction du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. En investissant sur un fonds euros, vos fonds seront sécurisés, mais votre rendement sera faible.

À l'inverse, l'investissement en unités de compte peut être très rentable, en contrepartie d'un risque important. Votre gestionnaire pourra vous aider à choisir vos supports, en fonction de votre projet.

Au-delà de vos choix, la rentabilité de votre contrat dépend également de la diversité et de la qualité des supports proposés par l'organisme que vous avez choisi. C'est pourquoi, vous devez bien vérifier cet élément lors de votre comparaison des offres d'assurance vie ou de plan épargne retraite.

En moyenne, la rentabilité des fonds euros de l'assurance vie est à peu près similaire à celle du PER. En ce qui concerne les supports non sécurisés, tels que les unités de compte, il est très difficile d'estimer leur rendement, tant il est variable selon votre contrat (supports proposés, frais, politique de la compagnie, conditions).

Pour estimer le rendement d'un contrat d'épargne, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne. Il en existe pour l'assurance vie et pour le PER. Cet outil vous permet d'estimer la rentabilité que vous pouvez espérer, en fonction des supports proposés, de la date de sortie programmée, des avantages fiscaux et du montant des versements prévus.

↑ Sommaire

Qu'arrive-t-il au PER et à l'assurance vie en cas de décès du souscripteur ?

Un autre des avantages de l'assurance vie concerne la transmission des fonds en cas de décès du souscripteur. Elle propose en effet des avantages fiscaux dans cette situation, en sachant que la clause bénéficiaire est tout le temps prévue dans ce type de contrat.

Celle-ci permet de transmettre votre épargne à la personne de votre choix en cas de décès. Bien sûr, vous ne devez pas avoir choisi de transformer vos fonds en rente pour que cette clause s'applique.

La seule manière de protéger vos proches en ayant choisi la rente est de souscrire la clause optionnelle de réversion. Elle permet à votre bénéficiaire de percevoir la rente que vous aviez.

2 règles sont appliquées par l'assurance vie en cas de décès du souscripteur : une sur les droits de succession et l'autre sur les prélèvements.

La première précise que seuls les versements effectués après 70 ans dont le montant est supérieur à 30 500 € sont imposables. Cela vaut pour tous les contrats souscrits après le 20 novembre 1991.

La seconde prévoit un prélèvement de 20 % pour les primes supérieures à 152 500 € (par bénéficiaire) qui ne sont pas soumises aux droits de succession présentés ci-dessus.

En ce qui concerne le PER, 2 garanties optionnelles peuvent être souscrites pour protéger vos proches en cas de décès. Celles-ci s'appliquent à des moments différents de la vie du contrat :

  • En cas de décès pendant la phase d'épargne : votre conjoint et vos enfants perçoivent une rente, qui peut être viagère, d'éducation ou temporaire. Une option  "annuités garanties " peut aussi être prévue. Dans ce cas, vos proches perçoivent une rente sur une durée fixe, calculée sur la somme épargnée.

Bonne nouvelle, ces rentes ne sont pas soumises aux droits de succession.

  • En cas de décès pendant la phase de rente : la rente que vous avez acquise jusqu'au jour de votre décès peut être reversée à vos proches (enfants et conjoint) en partie ou en totalité, selon votre contrat. Aucun droit de succession ne sera appliqué.

Quoi que vous choisissiez, vous devrez prévenir votre gestionnaire en amont. Si vous optez pour un PER sans réversion en cas de décès, vos fonds seront conservés par l'organisme, vous aurez alors cotisé à fonds perdu.

↑ Sommaire

Quelle fiscalité pour le plan épargne retraite et l'assurance vie ?

Tout d'abord, il est important de distinguer 3 sortes de fiscalité : celle qui s'applique à la rente, celle qui s'applique aux versements et celle appliquée au capital.

1. La fiscalité pour les versements : pour l'assurance vie, vous n'avez aucun avantage fiscal sur les versements que vous effectuez pendant la phase d'épargne.

Pour le PER c'est différent, puisque vos versements sont déductibles de vos revenus pendant la phase de constitution de l'épargne. En d'autres termes, vous ne paierez pas d'impôts sur ces derniers.

Une limite est quand même fixée : 10 % de vos revenus annuels, avec un maximum de 8 fois 10 % du PASS de l'année précédente, soit 32908,80€ maximum en 2022 (PASS 2021).

Si c'est plus favorable pour vous, la limite peut être de 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale de l'année précédente, soit 4113,60€. En 2022, le plafond de déduction du PER pour tous les souscripteurs est donc compris entre 4113,60€ et 32908,80€.

Cet avantage fiscal prévu par le PER est donc particulièrement intéressant pour les souscripteurs qui ont des revenus importants et un taux d'imposition élevé, puisque les économies réalisées seront plus importantes.

2. La fiscalité appliquée à la rente : la rente viagère en assurance vie est soumise à l'impôt sur le revenu, la référence étant votre taux marginal et aux prélèvements sociaux, entre 15,5 et 17,2 %.

Un abattement est appliqué, entre 30 et 70 %, selon l'âge auquel vous avez effectué vos versements. La sortie en rente n'est donc pas la plus intéressante pour l'assurance vie.

Pour le PER, vous devez déclarer votre rente comme une pension de retraite dans vos revenus. Comme pour l'assurance vie, la rente du PER est donc soumise à l'impôt sur le revenu, après un abattement de 10 %.

Les prélèvements sociaux entre 5,5 et 10 % sont également appliqués. Aucun avantage fiscal n'est proposé pour la sortie en rente du plan épargne retraite.

3. La fiscalité appliquée au capital : pour l'assurance vie, la sortie en capital est réellement avantageuse au bout de la 8e année, que ce soit pour un rachat partiel ou total. En effet, seule la part d'intérêts du capital racheté n'est imposée et seulement à hauteur de 7,5 % au bout de 8 ans.

À partir de cette 8e année, vous bénéficiez également d'un abattement de 4 600 € par an et par personne, pour un couple il est donc de 9 200 €. La sortie en capital après 8 ans de contrat est donc la plus intéressante pour l'assurance vie.

Si votre contrat est moins ancien, vous serez imposé sur les intérêts à hauteur de 35 à 15 % selon l'âge de votre contrat. Vous pourrez sinon choisir le prélèvement forfaitaire unique mis en place en 2018.

Si c'est votre PER que vous souhaitez sortir en capital, vous avez le choix entre 3 options :

  • Imposition sur le prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 % accompagné des prélèvements sociaux avec un abattement de 10 % ;
  • Imposition semblable à celle de la rente : impôt sur le revenu avec prélèvements sociaux et abattement de 10 % ;
  • Imposition sur le système de quotient : dans ce cas, le calcul est réalisé par la caisse d'impôts.

En ce qui concerne l'impôt sur la fortune, les versements effectués sur un PER pendant la phase d'épargne ne sont pas inclus dans l'assiette taxable de l'ISF. En phase de rente c'est la même chose, à condition que vous fassiez des versements annuels (un montant minimum est défini) pendant 15 ans.

Seuls les versements sur des unités de compte avec des actifs immobiliers doivent être déclarés à l'impôt sur la fortune.

↑ Sommaire

Assurance vie ou PER : faire un choix en fonction du profil

Bien que l'assurance vie et le PER fonctionnent de la même manière, ces produits d'épargne présentent tout de même des différences en termes de fiscalité et de sortie.

Comme nous l'avons vu, le plan épargne retraite est destiné à être un complément de revenu pour votre retraite. L'épargne est en effet bloquée, sauf cas exceptionnels. Par contre, la fiscalité est intéressante pendant la phase d'épargne, puisque vos versements sont, dans une certaine limite, défiscalisés.

À l'inverse, l'assurance vie est plus libre, puisque vous pouvez récupérer de l'épargne à tout moment en procédant à des rachats. Pour la sortie, vous avez le choix entre la rente et le capital et vous profitez d'avantages fiscaux si votre contrat a plus de 8 ans.

En conclusion, si vous êtes fortement imposé, nous vous conseillons de choisir le PER, qui vous permettra de déduire vos versements de vos revenus imposables.

Si votre objectif est de transmettre de l'épargne à vos proches lors de votre décès, choisissez plutôt l'assurance vie, qui exonère le capital de droits de succession.

C'est donc en fonction de votre projet et de votre situation que vous devez faire le choix entre assurance vie et PER. Chacun présente des avantages différents, qui peuvent correspondre à vos attentes.

↑ Sommaire

Résumé des avantages et inconvénients du PER et de l'assurance vie

Comme nous l'avons vu, le PER et l'assurance vie fonctionnent de la même manière :

  1. Une phase d'épargne : vous effectuez des versements sur divers supports (fonds en euros, unités de compte).
  2. Une phase de sortie : vous choisissez une rente ou un capital, selon vos besoins et la valeur de votre contrat (versements et intérêts).
  3. Vous profitez d'avantages fiscaux : pendant la phase d'épargne pour le PER et à la sortie pour l'assurance vie.

Nous vous présentons ci-dessous un tableau qui résume les avantages et les inconvénients du PER et de l'assurance vie.

Caractéristiques

PER

Assurance vie

Sortie en rente

Sortie en capital

Avantage fiscal pendant l'épargne

Avantage fiscal à la sortie

Fonds disponibles pendant l'épargne

(hors exceptions)

Transfert d'organisme possible

Avance possible par l'organisme

Exonération ISF

(à la sortie)

Possible d'ouvrir plusieurs contrats

Transmission en cas de décès

En option

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 18/03/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :