Comparez et économisez sur votre mutuelle

Surcomplémentaire dentaire : Pourquoi y souscrire ?

Les soins dentaires font partie des plus onéreux des frais de santé. Peu pris en charge par l'Assurance maladie, il est indispensable d'avoir une bonne mutuelle pour les couvrir. Toutefois, parfois même une mutuelle ne suffit pas, il peut alors être intéressant de souscrire une surcomplémentaire dentaire. Ce contrat de niveau 3 complète vos remboursements, afin de diminuer, voire de supprimer votre reste à charge. On vous explique.

patiente chez le dentiste ayant une surcomplémentaire dentaire

Surcomplémentaire dentaire : pourquoi en souscrire une ?

La surcomplémentaire dentaire est un contrat qui permet de compléter vos remboursements, afin que vous n'ayez peu ou plus de reste à charge. C'est un contrat de 3e niveau, qui n'intervient qu'après la Sécurité sociale et la mutuelle.

Concrètement, la Sécurité sociale rembourse 70 % des frais sur la base des tarifs de convention, la mutuelle complète ces remboursements et la surcomplémentaire rembourse le reste à charge lorsque la mutuelle ne couvre pas tout.

La surcomplémentaire peut être souscrite pour compléter les remboursements de n'importe quel type de frais, tels que l'optique, l'hospitalisation ou le dentaire, comme c'est le cas ici.

Une surmutuelle spécialisée en dentaire vous permet notamment de couvrir l'orthodontie adulte, les dépassements d'honoraires et la pose d'implants, de prothèses ou de couronnes dentaires.

Elle est donc nécessaire si vous avez des besoins importants en soins dentaires. Par exemple, si vous avez besoin d'orthodontie pour adulte, vous savez que ce n'est pas remboursé par la Sécurité sociale au-delà de 16 ans.

Pourtant son coût est très élevé, entre 500 et 1 500 €, en fonction du traitement. Vous devez alors souscrire une complémentaire santé pour espérer avoir un remboursement. Dans le cas où celle-ci ne serait pas suffisante, c'est la surmutuelle qui interviendrait.

Quoi qu'il en soit, ce genre de contrat est personnalisable, vous pouvez adapter les garanties à vos besoins et à votre budget, afin d'avoir une couverture optimale.

↑ Sommaire

Comment fonctionne le remboursement d'une surmutuelle dentaire ?

Comme nous venons de le voir, la surmutuelle dentaire a pour objectif de compléter vos remboursements, afin que vous n'ayez que peu, voire plus de reste à charge. Les remboursements peuvent être exprimés en pourcentage sur la base de remboursement de la Sécurité sociale ou en euros sous la forme d'un forfait annuel.

En général, une bonne surmutuelle prévoit un remboursement à hauteur de 400 à 500 % ou de 1 000 à 2 000 € par an si c'est un forfait.

🚨 Attention : le pourcentage de la mutuelle et celui de la surcomplémentaire ne sont pas cumulables. En effet, la surmutuelle n'intervient que pour compléter le remboursement de la mutuelle.

De ce fait, si votre complémentaire prévoit un remboursement de 200 % et votre surcomplémentaire un de 500 %, cette dernière ne vous remboursera qu'au-delà des 200 %. Concrètement le remboursement total sera de 500 % et non de 700 %.

Pour bien comprendre, prenons un exemple avec la pose d'une prothèse dentaire à 650 € :

Base de remboursement SS*

Remboursement SS

Remboursement mutuelle

Remboursement surcomplémentaire

129 €

70 %, soit 90,3 €

200 %, soit 258 €

500 %, soit 645 €

*SS = Sécurité sociale.

Avec seulement la mutuelle et la Sécurité sociale, vous auriez eu un reste à charge de 301,7€ (650 - 348,3). Alors qu'avec la surmutuelle, votre remboursement est total, vous n'avez aucun reste à charge.

En ce qui concerne les démarches pour être indemnisé, comme vous le savez sûrement, vous devez donner votre carte vitale, pour que la Sécurité sociale vous rembourse. Logiquement, celle-ci est liée à votre mutuelle et lui transmettra les informations pour qu'elle vous indemnise à son tour.

Exception faite des soins non pris en charge par l'Assurance maladie. Dans ce cas, vous devrez transmettre la feuille de soins directement à votre mutuelle.

Sauf si vous avez souscrit votre surcomplémentaire dentaire auprès de la même compagnie que votre mutuelle, vous devrez également faire les démarches manuellement pour demander un remboursement à cette dernière.

En effet, vous devrez transmettre la facture acquittée à la surmutuelle pour qu'elle vous indemnise.

↑ Sommaire

Les limites de la surcomplémentaire dentaire

La plupart des contrats de surcomplémentaire dentaire sont limités par des plafonds et des délais de carence. Les plafonds consistent à fixer un montant maximum de prise en charge. Souvent, cette limite est annuelle et s'applique à chaque bénéficiaire.

Par exemple, vous pouvez avoir une surmutuelle qui prévoit un taux de prise en charge de 500 %, limité à 2 500 € par an. Cela signifie que lorsque vos remboursements annuels ont atteint ce montant, vous ne serez plus remboursé jusqu'à l'année d'après.

Ce plafond peut alors être un problème, notamment si vous avez des besoins très importants en dentaire et que vous devez assumer de lourdes dépenses.

Comme nous l'avons vu précédemment, si vous avez besoin d'une couronne ou d'une prothèse dentaire, le coût peut facilement aller jusqu'à 1 000 €, alors que la sécurité sociale rembourse à peine une centaine d'euros. Le plafond de la surcomplémentaire peut alors vite être atteint.

De plus, sachez qu'il peut y avoir plusieurs plafonds : un pour les actes pris en charge par la Sécurité sociale et un autre pour ceux qui ne sont pas remboursés par celle-ci.

Au-delà des plafonds, votre surcomplémentaire dentaire peut aussi prévoir un délai de carence. Celui-ci représente la période pendant laquelle vous n'êtes pas indemnisé, bien que vous ayez commencé à payer vos cotisations.

Le délai de carence permet à l'assureur de se prémunir contre le risque de fraude, notamment pour les personnes qui ont déjà des soins en cours et qui souscrivent pour être remboursés de suite.

La majorité des surcomplémentaires dentaires en prévoient un. Sa durée peut varier d'un assureur à un autre, mais il peut aller jusqu'à 1 an.

L'intérêt de chercher une surmutuelle sans délai de carence, ni plafond de remboursement est de pouvoir être remboursé tout de suite, sans limite en termes de dépenses. Ce type de contrat, plus cher, est souvent destiné aux personnes âgées ou aux personnes qui ont de grosses dépenses de santé.

Une simulation sur un comparateur en ligne tel que le nôtre, est le meilleur moyen de trouver une surcomplémentaire dentaire sans limite.

↑ Sommaire

Quel est le prix d'une surmutuelle dentaire ?

Le prix d'une surmutuelle dentaire dépend de plusieurs facteurs. Notamment, des suivants :

  • Votre profil ;
  • Le niveau de couverture choisi ;
  • Des actes pris en charge : uniquement en dentaire ou en optique, dentaire et hospitalisation par exemple ;
  • Le nombre de personne à couvrir ;
  • Le plafond de remboursement ;
  • Le délai de carence prévu ou non.

C'est pourquoi, d'un individu à un autre, le tarif varie largement. De plus, chaque assureur dispose de sa propre politique tarifaire, ce qui peut aussi faire varier le prix.

Sachez que le coût de la surcomplémentaire dentaire est entièrement à votre charge, et ce même si vous souscrivez auprès de l'organisme qui propose votre mutuelle d'entreprise. Par contre, le fait de regrouper votre complémentaire santé et votre surmutuelle au même endroit peut vous faire faire des économies.

Cela dépend entièrement de la volonté de l'assureur, mais souvent une réduction est proposée dans ce cas de figure.

💡 À savoir : si vous êtes un travailleur non salarié, sachez que la cotisation de la surcomplémentaire n'est pas déductible au titre de la loi Madelin.

Si vous choisissez un niveau de couverture élevé, vous paierez certes un coût assez élevé, mais vous serez bien remboursé pour vos dépenses en soins dentaires. Ce qui est primordial si vous devez recevoir des soins onéreux, qui ne sont pratiquement pas pris en charge par la Sécurité sociale.

Le prix de la surmutuelle dentaire doit donc être mis en corrélation avec le coût des soins que vous auriez dû payer si vous ne l'aviez pas souscrit. Si vous faites quand même des économies au bout du compte, c'est que vous devez souscrire cette assurance complémentaire.

↑ Sommaire

Comment bien choisir sa surcomplémentaire dentaire ?

Pour bien choisir votre surcomplémentaire dentaire, vous devez regarder plusieurs éléments avant de souscrire. Lorsque vous comparez plusieurs offres, pensez à étudier :

  • Les actes couverts ;
  • Le niveau de remboursement : forfait annuel en euros ou pourcentage de la BRSS ;
  • La présence d'un plafond ou non ;
  • Le délai de carence ;
  • L'accès à un réseau de soins ou non : pour bénéficier de tarifs préférentiels auprès des professionnels de santé ;
  • Les exclusions de garanties ;
  • Les modalités de souscription : examen, questionnaire médical ou non.

Nous vous rappelons qu'il n'existe pas de meilleur contrat qu'un autre. La meilleure surcomplémentaire est celle qui est la mieux adaptée à votre situation, tout en étant à un prix bas.

Par exemple, si vous n'avez des dépenses élevées qu'en soins dentaires, rien ne sert de souscrire une surcomplémentaire qui couvre plusieurs postes de soins (optique + dentaire + hospitalisation par exemple). Une surmutuelle dentaire suffira.

↑ Sommaire 

Alexandre Lamour
Publié le 24/06/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Comparez et économisez sur votre mutuelle 👍