Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt

assurance emprunteur immobilier obligatoire : qu’est-ce qu’est l’adi ?

Du point de vue légal, rien ne vous oblige à souscrire une adi ou une assurance décès invalidité pour pouvoir prétendre à un prêt immobilier. Cependant, pratiquement parlant, cette couverture est incontournable pour tout emprunteur. Voici ce qu'il y a à connaître en ce qui la concerne.

assurance emprunteur adi

Comparatif Assurance Immobilier : Mademoiselle Gerard a économisé 937 euros pour la rentrée en passant par ce comparateur

Une couverture à deux sens

L'assurance de crédit est composée d'un certain nombre de garanties. L'adi est la plus importante d'entre elles. Elle est par ailleurs, dans le fait, obligatoire pour toute personne voulant un financement bancaire pour son pret immobilier. Comme son nom l'indique, cette garantie rembourse la somme restant à payer d'un prêt même si l'emprunteur vient à décéder ou est atteint d'une invalidité ne lui permettant pas de travailler. Bien évidemment, cette assurance avantage, en premier, l'organisme de crédit qui sera sûr de recouvrir totalement ses créances même si l'emprunteur est défaillant. L'emprunteur, de son côté, évitera que lui-même ou ses héritiers aient un fardeau difficile à traîner s'il venait à mourir ou à faire face à un accident de la vie invalidant. Il s'agit donc, pour lui, du minimum de précaution à prendre avant de demander un pret immobilier.

L'étendue de la couverture

Le premier composant de cette assurance généralement obligatoire est la garantie décès. Suite à un décès médicalement constaté et certifié de l'emprunteur, il appartiendra à l'assureur de s'occuper de la prise en charge du remboursement intégral du capital restant dû au prêteur. Il y aura ainsi extension de faite de la dette du défunt et évitement de sa transmission à ses héritiers. Il est cependant à noter que la circonstance de la mort est prise en compte pour déterminer s'il y aura couverture ou non de cette dette. Par exemple, le suicide constitue le plus souvent une clause d'exclusions.

Le deuxième composant est l'invalidité. Cette dernière se présente cependant sous trois formes : perte totale et irréversible d'autonomie, incapacité permanente totale et incapacité permanente partielle. Dans la plupart des cas, seule la première forme est attachée à l'ADI, car entraînant directement une impossibilité d'exercer une activité professionnelle. Son déclenchement devra avoir pour conséquence un remboursement total et immédiat de la somme restant à payer. Ce qui n'est pas le cas lorsqu'il y a incapacité permanente totale. Dans ce cas en effet, il y aura certes, remboursement total, mais l'assureur aura le droit de régler en mensualités. Par contre, la prise en charge est souvent partielle en cas d'incapacité permanente partielle.

Comparez les meilleures assurances de prêt en 2 minutes :

La rédaction Itandi
30/12/2019

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt 👍