Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt

assurance emprunteur maladie invalidité : l’essentiel à connaître

Pour vous couvrir en cas de décès, invalidité, maladie et perte d'emploi au cours de votre emprunt, vous devrez souscrire une assurance prêt immobilier. Celle-ci peut être composée d'une ou plusieurs garanties. Parmi ces dernières figurent celles relatives à l'invalidité et la maladie, plus connue sous l'appellation de garanties IPT, IPP et ITT. Voici tout ce qu'il y a à savoir à ce sujet.

assurance emprunteur maladie

Des garanties facultatives, mais indispensables

Dans l'univers de l'assurance emprunteur, certaines garanties sont, en principe, obligatoires et d'autres non. Les garanties obligatoires concernent surtout le décès et la perte totale et irréversible d'autonomie. Sont par contre facultatives celles regroupées dans ce que l'on appelle assurance maladie invalidité. Elles sont au nombre de 3 :

- Invalidité Permanente Totale : Cette garantie couvre un emprunteur qui, suite à un accident ou une maladie, est déclaré ne plus être capable d'occuper une fonction pouvant rapporter de l'argent. Pour l'effectivité de la prise en charge cependant, le taux d'invalidité doit être d'au moins 66%.

Taux d'assurance de Prêt Immobilier : Madame Bertin a économisé en moyenne 1167 € avant Décembre grâce à ce dispositif

- Invalidité Permanente Partielle : Cette assurance couvre un emprunteur qui ne peut pas occuper à temps plein toute fonction pouvant lui apporter de l'argent à cause d'un accident ou d'une maladie. Elle concerne les taux d'incapacité variant entre 33 et 66%.

- Incapacité Temporaire Totale de Travail : Cette garantie couvre lorsqu'après un accident ou une maladie, l'emprunteur aura temporairement l'impossibilité de s'adonner à ses occupations faisant rentrer d'argent.

Les points à vérifier avant de souscrire ces garanties

L'emprunteur doit être vigilant sur un certain nombre de points pour éviter des mauvaises surprises suite à la souscription de ces garanties invalidité et maladie :

- La durée de la franchise : il s'agit d'une période initiale de 30 à 180 jours généralement durant laquelle l'emprunteur ne pourra pas recevoir d'indemnisation suite à une maladie ou à un accident.

- Les exclusions : il existe des activités qui empêchent l'emprunteur de profiter de ces garanties. C'est le cas par exemple des missions professionnelles à haut risque et des activités sportives extrêmes.

- La couverture de certaines maladies : certains assureurs refusent de prendre en charge certaines maladies comme les atteintes vertébrales et radiculaires. Il faut donc s'en informer avant toute signature.

- Le mode de prise en charge : En effet, si certains organismes d'assurance emprunteur versent directement les mensualités restantes à l'organisme prêteur, d'autres préfèrent prendre en charge seulement sa perte de revenus.

- La fin des garanties : Le mieux est d'opter pour un assureur qui accepte de prendre en charge au-delà de l'âge de la retraite.

Comparez les meilleures assurances de prêt en 2 minutes :

La rédaction Itandi
Publié le 30/12/2019

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt 👍