Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt

Qu’est-ce qu’une surprime assurance prêt immobilier ?

La souscription à un credit immobilier amène obligatoirement l'emprunteur à régler ses mensualités suivant les conditions préétablies lors du contrat. Toutefois, il n'est pas du tout évident que certains événements fâcheux surviennent pour troubler le règlement d'un pret. Pour pouvoir faire face à de telles situations, les établissements d'assurance ont mis en place un système de cotisation mensuelle dénommée " prime ". C'est à partir de là que la surprime a fait son apparition et qui se trouve être un supplément ajouté à la cotisation de base citée précédemment. Mais qu'en est-il exactement de cette surprime assurance prêt immobilier ?

surprime assurance pret immobilier

Que signifie réellement " surprime " ?

Si vous avez souscrit à un crédit immobilier et que vous avez des difficultés à régler vos mensualités face à un événement imprévu, la banque peut répondre à vos besoins immédiats de disponibilité sous réserve d'éligibilité. Cette dernière inclut dans ses clauses la souscription à une assurance.

L'emprunteur reverse donc à son assureur une somme mensuelle nommée prime. Cette cotisation est une garantie pour la banque dans les cas où il y aurait faute de paiement de la part de son client. Cette cotisation est le taux annuel effectif d'assurance ou TAEA. Ce taux dépend du risque que présente chaque assuré.

Economisez jusqu'à 70,85 euros tous les mois sur votre comparatif Assurance Emprunteur

Aussi, la surprime est par définition un supplément de cotisation réclamé à l'assuré lorsqu'il y a aggravation du taux de risque que présente l'assuré face à son prêt immobilier. Notez que ces risques peuvent être occasionnés par des raisons médicales, sportives ou professionnelles.

Quels sont les risques jugés élevés en termes de surprime assurance prêt ?

Lors d'une souscription auprès de l'assurance, des facteurs de risques sont jugés élevés conduisant au paiement d'une cotisation en surplus de la prime. Aussi, voici les motifs liés aux risques présentés par le profil de l'emprunteur et qui incitent au paiement d'une surprime assurance prêt immobilier :

L'âge : Si l'emprunteur est d'un âge avancé ou si son âge est assez élevé à la date de la fin des échéances du pret. Il risque de ne plus avoir la possibilité d'assurer le remboursement de ses mensualités.

Les risques médicaux : Le créditeur définira les risques présentés par l'emprunteur à travers un examen médical. Aussi, les risques de santé héréditaires, les maladies aggravées ou les pathologies présentent un risque supérieur et feraient donc l'objet d'une cotisation en surplus. Il en est de même pour le cas d'un traitement en cours ou d'une intervention chirurgicale récente.

Les risques professionnels : Sont considérés comme métiers à risque toute profession qui se pratique en hauteur, la manutention ou celle intervenant dans les zones dangereuses comme les policiers et gendarmes, pompiers, pharmaciens, convoyeurs de fonds ou encore d'autres.

Les sportifs extrêmes : Dans le cas où vous pratiquez un sport dangereux, il ne faut pas oublier de le mentionner. Ainsi, les sports suivants sont concernés : sports de combat, sports aériens, l'alpinisme ou encore le surf.

Dès lors, le taux de pourcentage de la surprime est à évaluer selon l'intensité du risque. Par exemple pour un fumeur, le taux est de 25 % tandis que pour un candidat présentant des risques d'hypertension le taux peut s'élever à 300 %.

Comment calcule-t-on la surprime ?

Lors d'une demande à une souscription d'un credit immobilier, la compagnie d'assurance vous oblige à remplir une déclaration d'état de santé. Ce document va servir à évaluer le risque que va présenter la santé médicale de l'emprunteur. Suivant les résultats de ce questionnaire, l'assureur peut calculer le montant de la surprime. Voici quelques exemples pour illustrer cela :

Pour une hypertension artérielle, la surprime peut aller de 200 à 300 %, voire même exclusion des garanties PTIA et ITT.

Pour les divers maux de dos, la surprime est de 100 à 300 % accompagnée d'une exclusion courante de l'ITT.

Pour le diabète, la surprime est de 50 à 150 % en plus d'une attestation de visite médicale annuelle.

Il faut également noter que le surpoids est pris en compte dans le calcul d'une surprime. Effectivement, les risques d'incapacité et d'invalidité de travail, qu'ils soient temporaires ou permanents, sont beaucoup plus élevés pour un emprunteur qui présente un surpoids. D'un point de vue scientifique, il est avéré que le surpoids accélère les risques de certaines maladies comme l'hypertension, l'infarctus, l'apnée du sommeil, l'AVC, ou d'autres. Aussi, c'est en toute logique que le calcul de l'IMC ou indice de masse corporelle entre en compte dans le calcul d'une surprime et ce facteur est à prendre au sérieux.

Comparez les meilleures assurances de prêt en 2 minutes :

La rédaction Itandi
06/11/2019

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt 👍