Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt

Quelle assurance de prêt immobilier pour un co-emprunteur ?

Faire un crédit à 2 est un usage commun à plusieurs emprunteurs. Cela permet aux 2 personnes d'être engagées dans un même projet, c'est notamment le cas des couples qui achètent leur résidence principale. Comme pour les personnes qui font un emprunt individuel, les co-emprunteurs doivent souscrire une assurance pour couvrir leur prêt. Les modalités de souscription de celle-ci varient donc du fait qu'il y ait 2 personnes à couvrir. Le point sur l'assurance pour des co-emprunteurs.

co-emprunteurs qui souscrivent une assurance de pret

Qu'est-ce que l'assurance de prêt pour co-emprunteurs?

Revenons d'abord sur la signification du terme co-emprunteurs. Celui-ci signifie que 2 personnes ont souscrit un unique crédit. Et ce, quel que soit le lien qui relie les emprunteurs (amis, conjoint, frère/sœur, parent).

Lorsqu'un prêt est souscrit par 2 personnes, les co-emprunteurs sont solidairement responsables de ce dernier. Ils doivent alors souscrire une assurance, qui prendra en charge une partie ou la totalité des échéances en cas d'impossibilité pour l'un des emprunteurs ou les 2 de payer.

Outre le fait que cette assurance couvre la banque des risques d'impayés, elle est essentielle aux co-emprunteurs. En effet, en cas d'aléas de la vie qui empêcherait un des emprunteurs de payer les mensualités du crédit, il se peut que l'autre emprunteur ne soit pas en capacité de rembourser seul les échéances.

C'est là qu'intervient l'assurance, qui prendra en charge les mensualités du crédit à la place de l 'emprunteur invalide, au chômage, en incapacité ou décédé, en fonction de la quotité assurée.

La plupart du temps votre banque vous demandera de souscrire les garanties décès et perte totale et irréversible d'autonomie. Toutefois, d'autres garanties complémentaires peuvent être souscrites notamment les garanties contre l'invalidité permanente partielle ou totale, l'incapacité temporaire totale de travail ou encore la perte d'emploi.

↑ Sommaire

Comment la quotité est-elle répartie entre les co-emprunteurs ?

Votre assurance de prêt pour co-emprunteurs est séparable en fonction de la quotité assurée. Celle-ci vous permet de choisir le niveau de couverture dont vous souhaitez bénéficier, vous et votre co-emprunteur, en sachant que chacun peut choisir une quotité différente.

La quotité représente donc la part du capital qui est couverte par l'assurance pour chaque emprunteur. En d'autres termes, en cas de sinistre pour un des emprunteurs, l'assurance remboursera la partie du capital qu'il assure, l'autre emprunteur devra donc assumer le paiement du reste des mensualités.

Les banques demandent que la quotité totale soit au minimum de 100 % pour chaque emprunt. Toutefois, elle n'impose aucune répartition, vous devez la définir en fonction de vos besoins personnels et de vos revenus, en accord avec votre banquier.

Vous avez alors le choix entre plusieurs options :

  • Une quotité inégale : chaque co-emprunteur assure une quotité différente, l'un étant donc couvert sur une quotité plus importante. Souvent, la répartition est faite en fonction des revenus de chaque emprunteur, puisqu'ils représentent leur capacité respective à rembourser le prêt.

En fonction de vos situations, la répartition de la quotité peut alors être de 40 % - 60%, 25 % - 75 %, 30 % - 70 % ou encore 20 % - 80 %. Pour chaque emprunteur, le montant de la prime est ajusté proportionnellement au taux de quotité choisi.

  • Une quotité égale : dans ce cas, chaque co-emprunteur est assuré sur une quotité à 50 %. Cela signifie qu'en cas d'incident pour un des emprunteurs, l'assureur prendra en charge la moitié du capital restant dû et l'autre emprunteur ne devra rembourser plus que 50 % du prêt.

Cette solution est généralement choisie lorsque les 2 emprunteurs ont des revenus similaires, qui leur permettent d'assurer une part équivalente du crédit.

  • Une quotité maximale, à 100 % pour chaque emprunteur : dans ce cas, la quotité totale assurée est de 200 %, la totalité du prêt est donc couverte par chaque emprunteur. Les co-emprunteurs paieront tous les 2 une prime d'assurance qui correspond à la totalité de la couverture. En sachant que les prix peuvent doubler, puisque chaque emprunteur s'engage sur l'entièreté du crédit.

Bien que ce soit une solution plus onéreuse, c'est la meilleure protection pour les 2 emprunteurs. En effet, en cas de décès, la totalité du capital restant dû sera payée par l'assureur, l'emprunteur survivant n'aura donc plus rien à payer.

Sachez que si vous empruntez à 2 et que vous n'avez pas la même part dans le crédit, par exemple 70/30, vous avez tout intérêt à assurer une quotité équivalente. Celui qui participe à 70 % au crédit, devrait souscrire une quotité à 70 %. Ainsi, en cas de décès, votre co-emprunteur devrait rembourser seulement les 30 % du capital restant.

🧠 À retenir : si vous êtes plus de 2 emprunteurs sur un même crédit, sachez que la répartition de la quotité serait faite de la même manière. Elle pourrait être inégale, avec des quotités différentes pour chaque emprunteur, égale avec une quotité de 33 % pour chacun des co-emprunteurs ou maximale avec une quotité totale de 300 %.

↑ Sommaire

Que faire si un des co-emprunteurs n'a pas de revenu ?

Lorsque vous contractez un prêt à 2, la banque étudie vos profils. Il est possible que le crédit vous soit accordé alors même que votre co-emprunteur n'a aucun revenu. Dans ce cas, seul l'emprunteur qui dispose de revenus sera concerné par l'assurance de prêt, puisque lui seul sera capable de rembourser les mensualités du crédit et les cotisations.

L'assurance sera donc signée seulement par ce dernier et elle ne le couvrira que lui. Il devra payer seul les cotisations. La quotité sera de 100 %, afin que la totalité de l'emprunt soit couverte.

De ce fait, si vous décédez, votre co-emprunteur sera dédouané de tout paiement, puisque l'assureur prendra en charge la totalité du capital restant dû. Le 2e emprunteur reste propriétaire du bien pour lequel le prêt avait été contracté.

En revanche, si c'est votre co-emprunteur qui décède, l'assurance ne prendra rien en charge, puisqu'elle ne vous couvre que vous. De ce fait, vous devrez continuer à rembourser la totalité du capital restant et à payer les cotisations d'assurance.

↑ Sommaire

Comment bien choisir son assurance de prêt pour co-emprunteur ?

Choisir votre assurance de prêt pour co-emprunteur n'est pas une tâche aisée. Il faut en effet étudier plusieurs éléments avant de souscrire un contrat. Pensez d'abord à faire le point sur vos propres besoins : de quel niveau de couverture avez-vous besoin ? Quels sont les risques les plus importants pour vous ? Quelles sont les garanties que vous souhaitez souscrire ?

Vous devez aussi vérifier les conditions de l'assurance, notamment en ce qui concerne les modalités d'indemnisation en cas de sinistre (invalidité, incapacité ou décès), les délais de carence, le délai de franchise et les exclusions de garanties.

Le délai de franchise s'applique généralement à la garantie incapacité temporaire totale de travail, il commence à partir de la date du sinistre et dure généralement 90 jours. Cela signifie que le co-emprunteur qui ne peut plus travailler, ne sera indemnisé qu'à partir du 91e jour d'arrêt.

Dans tous les contrats il y a des exclusions de garanties, toutefois il est important de vérifier qu'elles ne concernent pas un risque auquel vous et votre co-emprunteur êtes exposés.

Sachez que lorsque vous empruntez à plusieurs, vous avez 2 solutions pour l'assurance de prêt :

  • Souscrire une assurance emprunteur commune ;
  • Souscrire une assurance individuelle pour chaque co-emprunteur.

Le contrat en commun est une bonne solution, si vous présentez le même niveau de risque que votre co-emprunteur. En revanche, si vous avez des profils très différents, que ce soit au niveau de l'âge, des revenus, de l'état de santé ou des risques professionnels ou sportifs, cela devient moins avantageux.

En effet, en souscrivant une assurance commune, l'assureur appliquera une prime unique, ce qui peut vous être défavorable si vous présentez un profil plus sécurisant que votre co-emprunteur. Vous paierez en effet plus cher pour des risques que vous ne présentez pas.

Dans cette situation, souscrire une assurance individuelle, personnalisé à votre profil de risques et à vos besoins est une solution plus avantageuse.

Quel que soit votre choix ou la distribution de la quotité entre vous et votre co-emprunteur, nous vous conseillons d'opter pour la délégation d'assurance. Choisir un assureur indépendant plutôt que l'offre de groupe de votre banque s'avère souvent être financièrement avantageux.

En effet, l'assurance de groupe comporte des garanties communes à tous les emprunteurs. De ce fait, votre profil et vos besoins ne sont pas pris en compte. En optant pour un contrat extérieur, vous pourrez choisir vos garanties et le personnaliser à vos besoins. Ainsi, votre co-emprunteur et vous-même serez mieux couverts pour un prix plus bas.

La comparaison de devis d'assurances de prêt est tout aussi intéressante si vous avez emprunté à 2, mais que vous souhaitez souscrire 2 assurances individuelles. Dans tous les cas, cela vous permet d'adapter votre contrat à votre niveau de risques.

↑ Sommaire

Que se passe-t-il si votre co-emprunteur ne paye pas les mensualités du prêt ?

Malheureusement, il peut arriver que votre co-emprunteur ne paye pas sa part des mensualités du crédit ou de l'assurance. Si tel est le cas, vous avez plusieurs solutions. Vous pouvez décider de modifier les conditions de remboursement du contrat et choisir un report du crédit. Dans ce cas, vous acceptez de rembourser seul le crédit pendant un certain temps ou jusqu'au terme de l'emprunt.

Toutefois, si vous n'avez pas les moyens ou si vous ne voulez pas prendre en charge sa part du crédit, il est préférable de souscrire un nouveau prêt, individuel cette fois-ci. Pour cela, vous devrez rembourser par anticipation le prêt en cours et ensuite en souscrire un nouveau.

Si vous ne le faites pas, sachez que vous serez obligé de rembourser la part de votre co-emprunteur vous-même. En effet, les co-emprunteurs sont liés par un principe de solidarité, qui vous rend responsable des dettes de votre co-emprunteur.

De la même manière, si l'autre emprunteur ne paye pas, la banque a le droit de faire une demande de saisie sur salaire et de bloquer vos comptes. Vous pourrez aussi être inscrit au fichier national des incidents de paiement de la Banque de France. Et ce, même si vous remboursez bien votre part de crédit.

Pour vous sortir de ce principe de solidarité et éviter ces soucis, il vaut mieux prendre la situation en main rapidement en rachetant votre crédit. Ainsi, vous pourrez repartir sur un prêt plus sain, pour lequel vous serez le seul couvert.

↑ Sommaire

Alexandre Lamour
Publié le 29/10/2021 | Modifié le 20/01/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt 👍