Réduisez le prix de votre Garantie Décennale sans surprime

Garantie décennale et mise en demeure

La garantie décennale couvre l'ensemble des défauts, anomalies, vices ou malfaçons identifiés lors de la réception des travaux. C'est une garantie légale à laquelle le constructeur ne peut éviter. Ainsi, en cas de constat de malfaçons, le propriétaire est en droit de réclamer une réparation de la part du constructeur. Nous allons donc voir en premier les recours disponibles pour le propriétaire face à des anomalies. Ensuite, le fondement d'une lettre de mise en demeure sera mieux explicité.

mise en demeure garantie décennale

Quel recours adopter en cas de malfaçons ?

Travailleurs du bâtiment: -18% sur votre Assurance Decennale grâce à ce simulateur

En cas de malfaçons, le client ou propriétaire peut exiger de l'entrepreneur qu'il reprenne à ses frais les travaux durant le délai contractuel de la garantie décennale. Il se peut aussi qu'il lui soit demandé de changer les équipements défectueux. Les procédures à suivre comprennent plusieurs étapes. Une malfaçon est à comprendre comme étant une imperfection d'une construction résultant d'une mauvaise exécution. Le constructeur est responsable envers le propriétaire des défauts affectant les travaux qu'il a réalisés.

Parmi les étapes, le propriétaire peut dans un premier temps adresser au constructeur une lettre recommandée avec avis de réception pour lui expliquer le problème. En même temps, il lui est demandé d'intervenir pour les réparations nécessaires. La seconde procédure est conseillée en cas de refus ou d'absence de réponse de la part du constructeur. Il s'agit de la lettre de mise en demeure. Celle-ci fera l'objet d'un paragraphe détaillé ci-dessous. Si aucune satisfaction n'est obtenue après ces deux premières formalités, il ne reste plus qu'à agir en justice.

Le fondement de la lettre de mise en demeure

D'une manière générale, la lettre de mise en demeure peut être utilisée par tout particulier mécontent des travaux réalisés par un entrepreneur. Elle permet ainsi de demander la réalisation des travaux. Pour cela, il faut donner un délai pour leur réalisation.

La lettre doit indiquer la date et la nature du contrat conclu avec l'entrepreneur ainsi que la nature des travaux et l'adresse du chantier. Les détails sur les malfaçons sont à expliciter sans oublier les dates de leur survenance. La mention de l'expression " mise en demeure " dans la lettre doit être apparente. Ensuite, il faut demander au destinataire de se plier à ses obligations. Enfin, il faut donner un délai raisonnable à l'entrepreneur pour réparer les défauts ou dégâts. La lettre de mise en demeure doit être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception à l'entrepreneur ayant assuré les travaux. Il est également possible de l'envoyer par le biais d'un huissier.

Comparez les meilleures assurances décennales en 2 minutes :

La rédaction Itandi
30/12/2019

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Réduisez le prix de votre Garantie Décennale sans surprime 👍