Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt

Prime d'assurance emprunteur : types, calculs et informations

Lorsque vous souscrivez une assurance de prêt, pour couvrir votre emprunt, conformément aux exigences de votre banque, vous devez étudier plusieurs éléments. Parmi les plus importants d'entre eux, on trouve les garanties, et le prix. Ce dernier est très important puisque vous devez éviter que votre assurance pèse trop lourd dans le coût total de votre crédit. Voici tout ce que vous devez savoir sur la prime de l'assurance emprunteur.

comment calculer la prime d'une assurance de prêt immo ?

Comment est calculée la prime d'une assurance de prêt ?

Pour rappel, la prime d'assurance de prêt est le montant que vous devez payer pour bénéficier de la couverture en cas de problème. Celle-ci est représentée par le taux annuel effectif d'assurance, exprimé en pourcentage. Ce taux est appliqué sur le capital initial ou sur le capital restant dû, en fonction de la méthode utilisée.

Par exemple, pour un TAEA de 0,5 % sur un capital de 100 000 €, la prime d'assurance sera d'environ 42 € par mois (0,5 % x 100 000 / 12).

Plusieurs facteurs influent sur votre prime d'assurance de prêt :

  • Le type de prêt et le montant : plus le capital emprunté est élevé, plus la prime augmente. En effet, en cas de sinistre, l'assureur devrait indemniser une grosse somme, alors que si le capital était moins élevé, les risques seraient moins importants ;
  • Votre profession : les métiers à risque, comme pompier, militaire ou convoyeur de fonds, entraînent une prime plus élevée, car les risques de sinistre sont plus importants ;
  • Votre état de santé : si vous êtes ou que vous avez été atteint d'une maladie grave, la prime d'assurance augmente. Certains assureurs peuvent même refuser de vous couvrir ;
  • Votre âge : plus vous avez un âge avancé, plus les risques d'invalidité ou de décès sont élevés. De ce fait, la prime d'assurance de prêt sera plus élevée pour un souscripteur de 60 ans, que pour un jeune de 30 ans ;
  • Les garanties incluses : plus votre contrat est complet en matière de couverture, plus votre prime est élevée ;
  • Le fait que vous soyez fumeur ou non : fumer augmente le risque de décès, de ce fait, les souscripteurs qui fument subissent souvent une prime plus élevée ;
  • Les sports que vous pratiquez : certains sports sont dits à risques, tels que l'alpinisme, la plongée ou le parapente. Si vous en pratiquez un, votre prime augmente.

En d'autres termes, votre prime d'assurance emprunteur est en grande partie calculée en fonction des risques que vous présentez (professionnels, médicaux et sportifs). Plus vous avez un profil risqué, plus votre prime sera élevée.

Néanmoins, certaines compagnies peuvent combler les risques non pas par une surprime, mais par des exclusions de garanties. En d'autres termes, elle exclut les risques qu'elle trouve trop importants de la couverture.

↑ Sommaire

Prime variable ou constante : laquelle choisir pour son assurance emprunteur ?

Il existe 2 types de primes en assurance emprunteur :

  • La prime variable : elle est calculée sur le capital restant dû et évolue donc à la baisse au fil des années ;
  • La prime constante : elle est calculée sur le capital initial (celui qui a été emprunté), elle ne change donc jamais.

Souvent, la prime variable est privilégiée par les assureurs indépendants, alors que la prime constante est l'option favorite des banques. Si vous souhaitez que votre prime évolue au fil des années, vous devrez donc souvent opter pour la délégation d'assurance de prêt.

Sachez qu'avec un même TAEA, votre prime d'assurance peut être très différente, en fonction de la méthode de calcul utilisée.

Il est courant de penser que la prime sur le capital restant dû est la plus intéressante. En effet, le montant de vos cotisations diminue chaque année en même temps que le tableau d'amortissement de votre emprunt.

Toutefois, les primes du début seront beaucoup plus importantes, puisqu'elles seront calculées sur un capital majoré des intérêts. La prime variable est donc la plus intéressante seulement si vous allez jusqu'au terme du crédit.

Si vous savez déjà que vous voudrez faire un remboursement anticipé de votre prêt, privilégiez plutôt la prime constante. En effet, si vous n'allez pas jusqu'au terme, vous ne bénéficierez pas des avantages de la prime variable, puisque son coût diminue réellement à la fin du prêt.

Avec une prime calculée sur le capital de départ, vos cotisations restent les mêmes du début à la fin. De ce fait, pour déterminer le prix de votre assurance, c'est très simple, vous devez multiplier le TAEA par le capital emprunté.

Vous devez diviser le total par 12 si vous souhaitez obtenir le montant des cotisations mensuelles. Pour connaître le coût total de l'assurance sur toute la durée de l'emprunt, multipliez le premier résultat par le nombre d'années pendant lesquelles vous allez rembourser le crédit.

La prime sur le capital de départ est donc la meilleure solution pour un remboursement anticipé de l 'emprunt. En revanche, si vous allez jusqu'au terme, la prime variable sera plus économique sur le long terme.

↑ Sommaire

Qu'est-ce qu'une surprime en assurance de prêt ?

Comme nous l'avons dit précédemment, lorsque votre assureur calcule votre prime d'assurance de prêt, il prend en compte les risques que vous présentez. S'il estime qu'ils sont trop élevés, il peut augmenter le montant en appliquant une surprime.

Autrement dit, cette dernière est le supplément ajouté à la prime initiale qui permet à la compagnie de combler les risques qu'elle encoure en vous couvrant. Cela peut par exemple être le cas lorsque vous pratiquez un métier ou un sport à risques ou si vous êtes fumeur.

Le plus souvent les surprimes sont appliquées pour les souscripteurs qui ont un risque aggravé de santé. Toutes les données sur votre état de santé seront recueillies via un questionnaire médical que vous devez compléter à la souscription.

Au-delà des risques professionnels, médicaux ou sportifs, les garanties que vous souscrivez peuvent vous faire subir une surprime. En effet, lorsque vous souscrivez des garanties complémentaires, votre prime sera souvent chargée d'un supplément.

Par exemple, si vous ajoutez la garantie incapacité temporaire de travail ou la garantie perte d'emploi, ce sont généralement des garanties optionnelles, qui font augmenter votre prime.

Bien sûr, votre âge peut aussi être facteur d'une surprime. En souscrivant une assurance à un âge élevé, vous êtes plus susceptible de subir une maladie ou un accident qu'un jeune actif. De ce fait, pour diminuer la prise de risque que vous présentez, l'assureur pourra appliquer une surprime à votre assurance.

Pour diminuer, voire annuler cette surprime, nous vous invitons à utiliser notre comparateur d'assurance de prêt. Il vous permet de trouver le tarif le plus bas pour votre contrat, tout en prenant en compte les risques inhérents à votre profil.

↑ Sommaire

Que se passe-t-il si l'on ne paye pas la prime d'assurance de prêt ?

Bien que l'assurance de prêt ne soit pas légalement obligatoire, elle est pratiquement tout le temps exigée par les banques pour vous octroyer un crédit. Elle permet en effet aux banques de se protéger contre les risques de défaut de paiement.

En cas d'invalidité, d'incapacité ou de décès du souscripteur (selon les garanties souscrites), c'est l'assurance qui prendrait le relais pour rembourser l'emprunt. Elle est donc essentielle, autant pour le souscripteur que pour le prêteur.

Si vous arrêtez de payer la prime de votre assurance emprunteur, votre emprunt pourrait en pâtir. Étant une assurance comme les autres, elle est régie par le Code des assurances. De ce fait, en cas de non-paiement des cotisations, vous risquez la résiliation de votre contrat.

En fait, vous avez 10 jours pour payer à partir de la date d'échéance. Si vous ne payez pas dans ce délai, votre assureur vous enverra une mise en demeure. Suite à celle-ci, si vous n'avez toujours pas réglé dans les 30 jours qui suivent, vos garanties seront suspendues.

À partir de là, vous disposez de 10 jours supplémentaires pour régler. Si vous ne le faites pas, votre contrat sera résilié. Attention, la résiliation n'entraîne pas l'annulation des primes. Vous devrez toujours régler les cotisations impayées et votre contrat sera résilié, puisque c'est un acte définitif.

En revanche, si la compagnie n'avait pas encore mis un terme à votre contrat et que vous payez les primes dues, vous serez de nouveau couvert.

La résiliation de votre assurance de prêt peut alors avoir de lourdes conséquences sur votre emprunt. En effet, le prêt est accordé sous condition d'avoir une assurance qui le couvre. Dans le cas où votre assurance est résiliée pour non-paiement des primes, vous avez porté atteinte au respect du contrat de crédit.

Cela peut alors entraîner la fin de votre prêt, ce qui signifie que votre banque vous demandera de rembourser immédiatement le capital restant dû. Une somme qui peut être énorme si vous aviez un crédit sur 20 ans et que cela se passe au début de la vie de celui-ci, au cours de la 3e année par exemple.

Sachez que si vous arrêtez de payer votre prime d'assurance sous prétexte qu'elle est trop chère, ne le faites pas. Préférez changer de contrat, soit grâce à la loi Hamon (la 1re année du contrat), soit grâce à l'amendement Bourquin (à chaque date d'échéance).

Ainsi, vous ne risquez pas de perdre votre prêt et vous pourrez trouver une assurance moins chère tout en restant couvert.

↑ Sommaire

Comment réduire la prime de son assurance emprunteur ?

Réduire la prime de son assurance emprunteur est une solution intéressante, puisque cela réduira le coût total du crédit.

Pour diminuer la prime de votre assureur, la première chose à faire est de ne pas accepter tout de suite l'offre de groupe de votre banque. Comme vous le savez, lorsqu'elle vous propose votre emprunt, la banque joint à cette proposition une offre d'assurance.

Toutefois, celle-ci est rarement la plus avantageuse, notamment en ce qui concerne le taux annuel effectif d'assurance et les garanties. En effet, c'est une offre de groupe dont les garanties sont communes à tous les emprunteurs. De plus, dans le coût, la banque impute sa commission, ce qui n'est pas le cas d'un assureur indépendant.

Il est alors préférable de faire une comparaison des offres qui existent sur le marché. Vous pouvez le faire grâce à la loi Lagarde, qui vous autorise à déléguer votre contrat à un assureur externe à votre banque, tant que vous respectez l'équivalence des garanties.

Ainsi en comparant, vous pourrez trouver une assurance emprunteur avec des garanties adaptées à vos besoins et un prix plus bas. Sur notre outil, vous pouvez obtenir l'aide de conseillers pour bien choisir votre contrat.

Ils vous guideront sur le choix des garanties, en vous expliquant celles qui sont réellement nécessaires pour votre situation. Ils peuvent également vous conseiller sur le prix, puisqu'en tant qu'experts du domaine, ils savent ce que vaut un tel contrat.

Pour faire des économies sur votre prime, réfléchissez bien à votre projet en amont. Si vous pensez pouvoir rembourser votre crédit avant son terme, privilégiez une prime basée sur le capital de départ.

À l'inverse, si vous pensez aller jusqu'au terme du prêt, choisissez plutôt une prime variable, souvent proposée par les assureurs indépendants.

↑ Sommaire

Comparez les meilleures assurances de prêt en 2 minutes:

Commencer»

Alexandre Lamour
19/10/2021

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt 👍