Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt

Trouver une assurance emprunteur avec un risque aggravé de santé : les solutions

Lorsque vous faites un emprunt, votre banque vous demandera de souscrire une assurance de prêt pour se prémunir des risques de non paiement. Celle-ci vous protège vous, vos proches et l'organisme prêteur des aléas de la vie. Toutefois, si vous présentez un risque aggravé de maladie, il peut être plus difficile de trouver un assureur qui accepte de vous couvrir. Rassurez-vous, il existe des solutions pour vous assurer même si vous souffrez d'un problème de santé.

représentation d'un risque aggravé de santé d'un patient souhaitant souscrire une assurance emprunteur

Quels sont les profils à risque aggravé pour maladie de l'assurance de prêt ?

Dans le monde de l'assurance de prêt, on dit qu'un individu présente un risque aggravé de santé, lorsque son état de santé est dégradé et qu'il souffre d'une maladie grave. Parmi les personnes qui présentent un risque aggravé de santé aux yeux des assurances, on peut aussi trouver certaines catégories de profils comme les fumeurs.

Une liste de maladies considérées comme étant à haut risque est en place, elle peut être mise à jour en fonction de l'évolution des connaissances en médecine. Toutes les affections de longue durée sont mentionnées dans cette liste. Les ALD nécessitent un traitement important et sont généralement très coûteuses.

Voici la liste des maladies à haut risque, dont les ALD :

  • Accident vasculaire cérébral invalidant ;
  • Artériopathie chronique avec manifestations ischémiques ;
  • Insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;
  • Insuffisance cardiaque grave, cardiopathies graves et troubles du rythme grave ;
  • Bilharziose compliquée ;
  • Maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;
  • Diabète de type 1 et diabète de type 2 ;
  • Déficit immunitaire primitif grave, infection par le virus de l'immunodéficience humaine : VIH ;
  • Affections neurologiques et musculaires graves (épilepsie grave, myopathie) ;
  • Hémophilies et affections constitutionnelles de l'hémostase graves ;
  • Hémoglobinopathies, hémolyses, chroniques sévères ;
  • Hypertension artérielle sévère ;
  • Insuffisance respiratoire chronique grave ;
  • Maladie coronaire ;
  • Maladie de Parkinson ;
  • Maladie d'Alzheimer et autres démences ;
  • Mucoviscidose ;
  • Maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé et spécialisé ;
  • Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ;
  • Périartérite noueuse,sclérodermie généralisée évolutive, lupus érythémateux aigu disséminé ;
  • Paraplégie ;
  • Affections psychiatriques de longue durée ;
  • Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave ;
  • Sclérose en plaques ;
  • Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;
  • Scoliose structural évolutive ;
  • Suites de transplantation d'organe ;
  • Spondylarthrite ankylosante grave ;
  • Tuberculose active, lèpre ;
  • Tumeur maligne, affection maligne du tissu hématopoïétique oulymphatique.

Si vous souffrez d'une de ces maladies ou si vous êtes fumeur, vous devez le déclarer dans le questionnaire de santé de souscription. Vous ne devez pas mentir, au risque que l'assureur annule votre contrat s'il l'apprend. Vous ne seriez alors plus indemnisé.

Quelles sont les conséquences d'un risque aggravé de maladie sur une assurance emprunteur ?

Lorsque vous présentez un risque aggravé de maladie, vous risquez de subir une surprime et des exclusions de garanties pour votre assurance emprunteur. En effet, à la souscription de votre assurance, l'assureur vous demandera de remplir un questionnaire médical, qui relate vos antécédents médicaux et votre état de santé actuel.

Il est très important, puisqu'il détermine le prix de votre assurance de prêt. Sachez que même si vous êtes totalement soigné de votre ALD, vous devez la signaler dans le questionnaire. En effet, si vous ne le faites pas et que votre assureur le découvre il pourra annuler le contrat et vous ne serez pas indemnisé en cas de sinistre.

Toutefois, dans le but de s'adapter au plus grand nombre, les compagnies d'assurance ont créé des contrats sur mesure pour les personnes malades. Ainsi, les assureurs spécialisés peuvent proposer une assurance de prêt spécialisée pour les personnes ayant un cancer, de l'hypertension, le sida, de l'obésité ou encore du diabète.

De cette manière les cotisations sont calculées selon chaque cas de figure, la surprime peut ainsi être évitée. Aussi, de cette façon les personnes atteintes d'une maladie ne sont plus considérées comme risque aggravé, mais seulement comme des personnes au profil spécifique qui nécessite un contrat adapté.

💡 À savoir : certaines maladies n'ont pas l'obligation d'être mentionnées, grâce au droit à l'oubli.

Comment souscrire une assurance de prêt avec une maladie ?

Lorsque vous souhaitez souscrire une assurance de prêt avec un risque aggravé de maladie, les démarches peuvent être fastidieuses et longues. Mais elles sont nécessaires pour que vous puissiez bénéficier d'un tarif adapté à votre situation.

1. Le questionnaire médical

Il permet à l'assureur de connaître rapidement votre état de santé, ainsi il peut vous dire s'il peut vous couvrir ou non. Il peut refuser ou accepter directement, mais il peut également vous demander de lui fournir d'autres éléments (examens médicaux ou pièces médicales supplémentaires par exemple).

Si vos réponses à ce questionnaire ne vous permettent pas d'être assuré sans exclusion de garanties ou sans surprime, votre dossier sera examiné à un 2e niveau, qui est celui des risques aggravés de maladie. Si vous ne correspondez pas à ce 2e niveau, votre dossier sera envoyé au 3e niveau pour les risques très aggravés de maladie.

Dans ce cas, votre dossier est alors examiné par le Bureau commun des assurances collectives. Il va pouvoir grâce à sa grille de pathologies et à ses experts vous dire si oui ou non il peut vous proposer une assurance adaptée à vos besoins.

🚨 Attention : les deux niveaux peuvent tout de même donner lieu à des exclusions de garanties ou à une surprime.

Une fois que votre dossier aura été étudié, vous recevrez une réponse de l'assureur: une acceptation ou un refus. Dans le cas d'un refus, vous serez à quel niveau vous avez été refusé. Si votre dossier est accepté, vous connaîtrez l'éventuelle majoration de tarif et les limitations ou exclusions de garanties.

2. La visite médicale

Selon la maladie dont vous souffrez et en fonction de vos réponses dans le questionnaire médical, l'assureur peut vous demander d'envoyer des pièces supplémentaires. À la suite de quoi l'assureur peut vous demander de faire une visite médicale chez un médecin conventionné.

Sachez que les résultats de la visite sont valables 6 mois et les frais de cet examen médical seront pris en charge par votre assureur.

3. Exclusions de garanties et surprimes

Lorsque vous êtes affecté par une maladie grave, vous présentez un grand risque d'invalidité et de décès. C'est pourquoi les assureurs valident rarement votre adhésion dans cette situation.

S'ils acceptent de vous couvrir, ils peuvent vous assurer au titre d'une assurance emprunteur classique, à laquelle il ajoute :

  • Une surprime : si la cotisation classique ne suffit pas à couvrir le risque, l'assureur augmente le tarif pour couvrir spécifiquement la maladie en question.
  • Des exclusions de garanties : l'assureur peut aussi exclure votre maladie des risques couverts par les garanties. Dans ce cas, vous ne seriez pas indemnisé en cas d'incident ou d'accident dû à cette pathologie.

La compagnie peut aussi ne rien ajouter et vous couvrir sans surprime, ni exclusion de garanties. Tout dépend du type de maladie dont vous souffrez et du niveau de pathologie.

4. La convention AERAS

Lorsque vous présentez un risque aggravé de maladie et que ni la banque, ni l'assureur n'est capable de vous couvrir, la solution est la convention AERAS. Pour en bénéficier vous devez avoir moins de 70 ans à la fin de l'emprunt et le montant du crédit ne doit pas excéder 320 000 €.

Si vous répondez à ces 2 critères et que vous passez les tests médicaux avec succès, vous recevrez une offre d'assurance de prêt. Celle-ci ne peut dépasser de plus de 1,4 point le taux normal.

5. Emprunter à plusieurs

Lorsque vous êtes atteint d'une maladie et que vous présentez un risque aggravé, empruntez à plusieurs peut être une solution pertinente. En effet, un co-emprunteur en bonne santé peut rassurer la banque et vous permettre de souscrire plus facilement votre emprunt.

Pour que l'organisme prêteur soit encore plus rassuré, le co-emprunteur pourrait garantir une quotité à 100 %, tandis que vous garantissez une quotité réduite de 50 ou 60 % par exemple.

Que faire si on me refuse l'assurance emprunteur avec une maladie ?

Les compagnies d'assurance ont le droit de refuser une personne qui présente un risque aggravé de maladie. Si tel est le cas, l'assureur doit en informer clairement le demandeur en lui envoyant un courrier explicite.

Celui-ci doit contenir :

  • Le niveau auquel le refus est intervenu ;
  • Les coordonnées du médecin de l'assureur : en tant que candidat refusé, vous avez le droit d'écrire à ce médecin pour connaître les motifs du refus ;
  • Les coordonnées de la commission de médiation de la convention AERAS pour que vous puissiez faire appel à leur aide.

Comme nous l'avons vu précédemment, lorsque la banque et l'assureur refusent de vous assurer, vous pouvez faire appel à la convention AERAS.

Comment trouver une assurance de prêt avec un risque aggravé de maladie ?

Lorsque vous présentez un risque aggravé de maladie et que vous avez un projet de crédit, il est préférable de vous y préparer à l'avance. En effet, cela risque d'être compliqué pour vous de trouver un assureur qui accepte de vous couvrir. Vous devez alors vous renseigner en amont sur les conditions à remplir et sur les documents à fournir pour s'assurer.

Ensuite, vous pouvez utiliser un comparateur d'assurance. C'est le meilleur moyen pour trouver rapidement votre assurance de prêt, puisque notre outil compare les meilleures offres en fonction de votre profil. En effet, vous devez remplir un petit formulaire qui contient quelques questions pour cerner vos besoins et votre profil d'emprunteur.

De cette manière, notre comparateur recherche les assureurs qui peuvent vous couvrir et qui proposent des assurances de prêt adaptées à vos attentes. Parmi eux se trouvent des courtiers et des assureurs spécialisés dans les profils à risque aggravé de maladie.

Vous pourrez ainsi économiser en évitant les surprimes et trouver une couverture qui comprend toutes les garanties dont vous avez besoin. Rapide et facile d'utilisation, notre outil est gratuit et il vous fait gagner du temps.

Alexandre Lamour
11/06/2021

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Jusqu'à -50%* sur votre assurance de prêt 👍