Assurance habitation multirisque : qu’est-ce que cela signifie ?

Pour commencer, il faut savoir qu'un propriétaire et un locataire ne disposent des mêmes prérogatives en matière d'une assurance habitation. Selon la loi, les locataires sont dans l'obligation de souscrire au moins à une assurance qui couvre les risques locatifs. En général, l'assurance obligatoire concerne les dommages qui sont causés par les dégâts d'eau, par une explosion ou par un incendie.

assurance habitation multirisque

Toutefois, cette formule présente quelques lacunes car elle ne tient pas en compte de la protection de vos biens personnels, ou les dommages que vous pourriez causer accidentellement à une personne tierce. Pour mieux profiter de ses couvertures d'assurance, il serait plus adéquat de choisir une assurance qui inclut un niveau de garantie élevé, sans pour autant surcharger votre facture.

C'est la raison pour laquelle toutes les compagnies d'assurance habitation proposent la formule multirisque, pour que les risques auxquels votre maison est exposée puissent être pris en charge, mais également, tous les individus qui logent dans votre demeure.

L'assurance multirisque habitation facultative : des garanties supplémentaires

Que vous ayez le statut de locataire ou de propriétaire, la souscription à une assurance habitation multirisque procure des avantages inestimables pour l'assuré, car elle tient compte des différents risques qui sont les plus fréquemment liés à une maison :

Les dommages électriques

Incendie

Cambriolage

Monsieur Blanchard a accepté une assurance maison au tarif de 4.61 € / mois avec une protection complète avec notre comparatif

Explosion

Dégât des eaux

Etc.

En termes de garantie, il existe certains exclusions et plafonds. Ceci étant, il est plus sage de réaliser une petite comparaison des formules proposées, et de considérer en détail les conditions générales avant de signer le contrat. Normalement, le prix de l'assurance multirisque habitation est fixé en fonction de la surface du bien, des garanties choisies, de la valeur des meubles, etc.

Par ailleurs, force est de constater que certaines compagnies d'assurance se résignent à ne couvrir qu'une partie des dommages, s'il a été prouvé qu'une petite négligence de votre part est à l'origine des dégâts.

Il existe donc une nette différence lorsque vous optez pour ce type d'assurance en fonction de votre statut :

En tant que locataire

En tant que copropriétaire

En tant qu'accédant à la propriété

Tenir compte de la valeur de vos biens

Afin que la couverture d'assurance soit à un niveau acceptable, il est nécessaire que le preneur d'assurance effectue une brève évaluation de la valeur de ses biens, et ce, avant même qu'il signe le contrat. En effet, le montant de la couverture sera calculé en fonction du risque que les biens du client représentent aux yeux de l'assureur. Donc, plus les biens sont estimés valeureux, plus les primes d'assurance seront conséquentes.

Ainsi, c'est un mécanisme vain et inutile de déclarer des biens que vous ne possédez même pas, avec la nécessité de prouver, en cas de sinistre, l'existence de ces biens fictifs par une facture, ce qui n'apporte aucune valeur ajoutée. Inversement, il ne faut non plus que vous diminuiez la valeur de vos biens, même dans le but de payer des cotisations abordables, car si vous êtes victime d'un sinistre, il se pourrait que votre indemnisation maximum ne soit pas assez suffisante pour couvrir les dégâts.

Comment l'assurance habitation multirisque fonctionne-t-elle ?

En règle générale, l'assurance habitation multirisque est composée de deux types de couvertures, à savoir la responsabilité civile, ainsi que la formule qui vous permet de protéger tout ce qui concerne votre maison. La première option vous donne l'occasion d'assurer toutes les personnes qui habitent chez vous, et qui sont responsables d'un dommage provoqué à un tiers.

Sachez que votre assurance habitation devrait être conforme à votre contrat de base, ce qui signifie que si vous avez l'intention d'ajouter une pièce supplémentaire, ou une cheminée ou une piscine dans votre logement, vous devez signaler ce changement impérativement.

En outre, dans le cas où le preneur d'assurance passe quelques jours à l'étranger, il est indispensable qu'il prévienne à l'avance sa compagnie d'assurance, en vue de lui accorder un délai d'inoccupation. Une fois ce délai dépassé, et qu'un sinistre survient pour causer des dommages à son habitation, l'assurance est tout à fait dans le droit de ne pas le couvrir.

Pour finir, un dernier conseil, mais pas des moindres concernant les mentions d'exclusions, liées à votre assurance habitation multirisque : assurez-vous que votre maison est toujours fermée à clé, et que vos fenêtres sont bien closes lorsque vous quittez votre domicile.

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »

Pour aller plus loin