Comparez et économisez sur votre mutuelle

Mutuelle bébé : Quelle assurance choisir pour un nouveau-né ?

Si vous venez d'avoir un bébé, vous vous demandez sûrement comment vous pouvez le protéger au mieux. Le nouveau-né devra faire plusieurs examens et les dépenses de santé peuvent être importantes, surtout la 1re année. La Sécurité sociale en prend une partie en charge, mais une mutuelle est indispensable pour compléter les remboursements et diminuer votre reste à charge.

Pour que votre bébé soit couvert par une mutuelle, vous avez plusieurs solutions dont nous parlons dans cet article.

un bébé bénificiant d'une mutuelle adaptée aux nouveaux nés

Pourquoi souscrire une mutuelle pour un bébé ?

La mutuelle n'est pas obligatoire, ni pour un bébé, ni pour un adulte. Toutefois, un nouveau-né a de nombreux besoins de santé la 1re année, notamment plusieurs visites chez le pédiatre.

Un bébé a une santé fragile, puisque son système immunitaire est en développement. De ce fait, les vaccins, les visites chez des spécialistes et les soins peuvent se multiplier et peser lourd dans votre budget.

Or, la Sécurité sociale ne prend pas entièrement en charge ces dépenses. C'est pourquoi, il est vivement recommandé de souscrire une mutuelle, qui permet de diminuer votre reste à charge.

D'autant plus qu'en prévenant assez tôt votre mutuelle, vous pourriez bénéficier d'autres avantages en plus des garanties pour votre enfant : prime de naissance, aide à domicile, prise en charge du transport, prestations élevées à l'hôpital.

↑ Sommaire

Quelle est la prise en charge du bébé par la sécurité sociale ?

La première chose à faire lorsque votre bébé vient de naître est de le rattacher à votre dossier d'Assurance maladie. Ainsi, les dépenses de santé liées à votre enfant seront couvertes.

Le suivi médical des 2 premiers mois du nouveau-né est pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. Ainsi, tous les examens obligatoires de grossesse, les visites chez le pédiatre des 8 premiers jours et les 4 premières consultations sont entièrement remboursés, hors dépassements d'honoraires. Vous n'avez même pas à avancer les frais.

Néanmoins, après ces 2 premiers mois, il reste de nombreux examens et soins à réaliser pour le bébé. Notamment, un examen médical par mois jusqu'au 12e mois, les visites chez le pédiatre pour faire les vaccins et les divers soins dont votre nourrisson pourrait avoir besoin.

Or, ces dépenses de santé ne sont couvertes qu'à hauteur de 70 % du tarif conventionnel par la Sécurité sociale. Le reste (les 30 % et les éventuels dépassements d'honoraires) est à la charge des parents.

Pour que votre reste à charge ne soit pas trop élevé, il est alors indispensable de souscrire une mutuelle pour votre nouveau-né.

↑ Sommaire

Quelle mutuelle choisir pour protéger son bébé ?

Pour bien protéger votre bébé, souscrire une mutuelle est essentiel. Les remboursements de la Sécurité sociale seront ainsi complétés. Pour couvrir votre enfant, vous avez 2 solutions :

  • L'ajouter sur votre contrat de mutuelle : il sera alors inscrit en tant qu'ayant droit. Pour ce faire, vous devez simplement envoyer un courrier ou contacter votre assureur, en lui demandant d'affilier votre bébé.

Vous devrez joindre des justificatifs à votre demande, notamment une copie de votre livret de famille ou de l'acte de naissance. Cela permettra d'enclencher les garanties pour protéger votre enfant, mais aussi des garanties complémentaires, telles que la prime de naissance.

Si vous êtes salarié d'une entreprise privée et êtes couvert par la mutuelle collective, vous devrez vous renseigner pour savoir si vous pouvez rattacher des ayants droit.

  • Souscrire une mutuelle pour lui seul : il n'existe pas à proprement parler de mutuelle spécifique aux bébés. En fait, il s'agit plutôt d'une mutuelle classique dont les garanties sont adaptées aux besoins d'un nouveau-né.

Certaines garanties de base du contrat seront sûrement inutiles à votre enfant, mais vous pouvez comparer les devis pour trouver celui qui est le plus adapté à votre bébé. Souscrire une mutuelle pour votre enfant seul est une solution si votre mutuelle d'entreprise refuse de la couvrir ou si vous êtes divorcé et que vous ne souhaitez pas qu'il soit couvert par une mutuelle plutôt qu'une autre.

Il y a certaines compagnies qui refusent de couvrir un enfant seul. C'est pourquoi, dans cette situation il est utile de comparer les offres, afin de trouver celle qui vous convient le mieux et qui accepte de protéger votre bébé.

↑ Sommaire

Comment ajouter un nouveau-né sur sa mutuelle ?

Si vous souhaitez ajouter votre nouveau-né sur votre contrat de mutuelle, vous devez faire une demande d'affiliation. Pour éviter les soucis, nous vous conseillons de vous y prendre au plus tard 1 mois après la naissance de l'enfant.

La démarche pour demander l'affiliation peut varier d'un assureur à un autre. Toutefois, la plupart du temps vous devrez envoyer un courrier accompagné de l'acte de naissance ou d'une copie de votre livret de famille et de l'attestation de droits à l'Assurance maladie.

C'est pourquoi, la première chose à faire est de déclarer votre bébé à l'Assurance maladie. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre sur le site ameli.fr ou remplir un document papier. Par papier, c'est le Cerfa 1445*02 que vous devez compléter et envoyer par courrier avec une copie de votre livret de famille.

Vous pouvez aussi faire vos démarches directement en ligne sur le site de l'Assurance maladie, en complétant le formulaire et en transmettant les documents demandés.

Si vous avez un doute sur les étapes à réaliser pour rattacher votre nourrisson à votre mutuelle, n'hésitez pas à appeler un conseiller. Il vous guidera sur la démarche à suivre et vous expliquera chaque étape.

↑ Sommaire

Quel est le prix d'une mutuelle pour un bébé ?

Tout d'abord, le prix d'une mutuelle pour un bébé dépend de la solution pour laquelle vous avez opté. Si vous l'avez rattaché à votre contrat, il sera très difficile de donner un prix, puisque vous paierez simplement un supplément.

En revanche, si vous avez souscrit un contrat spécifiquement pour votre enfant, vous devez compter entre 10 et 40 € par mois en moyenne.

Le tarif d'une mutuelle dépend de nombreux critères, tels que l'âge de l'assuré et des ayants droit, sa situation professionnelle, son lieu d'habitation et son état de santé.

Comme pour un adulte, plus vous souscrivez de garanties, plus la mutuelle du nourrisson a un coût élevé. Par exemple, si vous ajoutez des garanties optionnelles, que vous augmentez le niveau de couverture ou que vous supprimez les délais de carence, vous paierez plus cher.

Sachez que certaines mutuelles proposent d'assurer un bébé gratuitement les premiers mois. Concrètement, vous pouvez rattacher votre nourrisson à votre contrat, sans payer de supplément pendant une durée limitée.

↑ Sommaire

Nos conseils pour bien choisir la mutuelle pour votre nouveau-né

Comme nous l'avons vu, en fonction de votre situation vous pouvez choisir d'affilier votre bébé à votre mutuelle ou de souscrire un contrat rien que pour lui. Aucune solution n'est meilleure que l'autre, cela dépend réellement de vos préférences, de votre budget et de la possibilité ou non d'affilier votre enfant à votre mutuelle (collective ou non).

Voici alors quelques conseils pour bien choisir la mutuelle de votre nouveau-né :

  • Portez une attention particulière à certaines garanties : le niveau de couverture doit être assez élevé pour les garanties hospitalisation, pharmacie, soins courants (médecins généralistes et spécialistes) et médecine douce. En effet, ce sont des postes de dépenses importants pour un nouveau-né. Il est aussi préférable que les dépassements d'honoraires soient pris en charge ;
  • Choisissez une mutuelle avec de bonnes garanties d'assistance : en tant que nouveaux parents, vous pourriez avoir besoin d'une assistance, notamment d'une aide ménagère, d'une aide médicale à domicile, d'une prise en charge du transport et du lit d'accompagnant à l'hôpital ;
  • Privilégiez les mutuelles qui proposent le tiers payant : ainsi, vous n'aurez pas à faire l'avance des frais ;
  • Ne souscrivez pas de contrat avec des garanties inutiles : un bébé n'a pas les mêmes besoins qu'un adulte ou un adolescent. De ce fait, en choisissant votre mutuelle, pensez à supprimer les garanties inutiles à un nourrisson, telles que la prise en charge de l'orthodontie ;
  • Utilisez un comparateur de mutuelles : si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas affilier votre enfant à votre complémentaire santé collective, vous devez lui souscrire un contrat individuel. Nous vous conseillons alors de comparer plusieurs devis avant de vous engager.

Comme vous pouvez le constater, le prix ne fait pas partie des premiers critères à étudier. Non pas qu'il ne soit pas important, mais il faut d'abord que votre contrat réponde à vos besoins. Ce n'est qu'après avoir bien étudié les différentes propositions, que vous devez comparer les tarifs.

↑ Sommaire 

Alexandre Lamour
Publié le 13/05/2022

Guides pratiques :

Pour aller plus loin :

Vérifiez tout de suite combien vous pouvez économiser :

Commencer »
Comparez et économisez sur votre mutuelle 👍